Culture Le PDG de La Provence démissionne après l'achat frauduleux de billets pour OM-Atlético

16:05  17 mai  2018
16:05  17 mai  2018 Source:   parismatch.com

L'Atlético irrité par l'attitude du Barça

  L'Atlético irrité par l'attitude du Barça Les relations entre les Colchoneros et les Blaugrana sont tendues. Alors que l'Atlético s'apprête à disputer dans quelques jours la finale de la Ligue Europa, le club madrilène a fustigé le fait que le Barça déclare vouloir lever la clause libératoire de 100 millions d'euros d'Antoine Griezmann. Dans un communiqué, les Rojiblancos se disent « fatigués » du comportement du FC Barcelone au sujet d'un transfert d'Antoine Griezmann : « C'est un manque de respect absolu envers l'Atlético, ses fans et son joueur.

Ma Provence premium. Le journal numérique dès 6h du matin. Finale OM - Atlético de Madrid : ouverture de la billetterie pour les abonnés en virages. Les clubs de supporters ont dévoilé les modalités fixées pour la vente des rares billets .

Paris. Bienvenue chez les Chtis. Intouchables. Ameli. Ensemble C'est Tout. A gauche en sortant de l 'ascenceur. Ne le dis a personne. Jeux d'enfants.

Le PDG de La Provence a annoncé avoir présenté sa démission, après l'achat par le quotidien de 140 billets pour la finale de l'Europa League auprès d'un intermédiaire non-agréé par l'UEFA.

Le PDG de La Provence Jean-Christophe Serfati a annoncé jeudi à l'AFP avoir présenté sa démission, après l'achat par le quotidien, "pour une opération de relations publiques", de 140 billets pour la finale de l'Europa League auprès d'un intermédiaire non-agréé par l'UEFA. "J'ai été victime d'une escroquerie", a déclaré le patron démissionnaire du journal détenu par Bernard Tapie. Ce dernier, contacté par l'AFP peu avant l'annonce de Jean-Christophe Serfati, l'avait appelé à "prendre ses responsabilités" après une "faute".

L'Atletico continue d'assurer sa deuxième place

  L'Atletico continue d'assurer sa deuxième place par Charles Dubus (iDalgo)

Poésie Française est à la fois une anthologie de la poésie classique, du moyen-âge au début du XXème siècle, et également un espace de visibilité pour l'internaute, amateur éclairé ou professionnel qui désire y publier ses oeuvres à titre gratuit.

Le Plan- de - la -Tour Maison, 7 pièces, 220 m². Vente maison Provence -Alpes-Côte d'Azur (+ de 200 annonces).

Le site "Marsactu" et le "Canard enchaîné" avaient révélé mercredi que le journal avait proposé à ses annonceurs un pack combinant des encarts de publicitaires et des entrées au stade achetées auprès d'une agence non-agréée par l'UEFA.

"Ça partait d'un bon sentiment, mais je ne me suis pas renseigné côté légal"

Le PDG de La Provence démissionne après l'achat frauduleux de billets pour OM-Atlético © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP Le PDG de La Provence démissionne après l'achat frauduleux de billets pour OM-Atlético

Or, le règlement de l'UEFA prévoit que seuls les sponsors de l'Europa League sont autorisés à gérer les billets des compétitions ou les opérations. "Je n'ai pas essayé d'escroquer les gens, mais seulement de faire une belle opération de relations publiques, ça partait d'un bon sentiment, mais je ne me suis pas renseigné côté légal", s'est justifié Jean-Christophe Serfati, dont la démission avait été révélée jeudi matin par Le Figaro.

"Jean-Christophe Serfati a pensé bien faire en invitant des annonceurs, il a oublié totalement de demander s'il avait le droit de le faire. L'UEFA et La Provence vont déposer plainte contre l'entité qui a vendu les places", a déclaré de son côté Bernard Tapie, propriétaire de La Provence. Mercredi soir, l'Olympique de Marseille s'est incliné 0-3 face à l'Atlético Madrid en finale de l'Europa League à Lyon.

L'oligarque russe Deripaska démissionne du conseil d'En+ .
L'homme d'affaires russe Oleg Deripaska a démissionné du conseil d'administration d'En+, a annoncé vendredi le groupe, un geste destiné à permettre l'allégement des sanctions américaines qui visent la société. Les Etats-Unis ont sanctionné en avril 24 personnalités russes, dont cet oligarque, et plusieurs des entreprises dont il est actionnaire, en réponse à ce que Washington appelle les "activités malveillantes" de Moscou visant à déstabiliser les démocraties occidentales.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!