The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Culture « Chien », un film qui a du mordant

10:55  14 mars  2018
10:55  14 mars  2018 Source:   rollingstone.fr

PHOTOS - Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit amoureux et complices à Paris

  PHOTOS - Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit amoureux et complices à Paris Lundi 5 mars, Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit ont posé devant les photographes à l'occasion de l'avant-première de "Chien" à Paris. L'occasion pour le duo d'afficher leur complicité aux yeux de tous. Le rendez-vous était donné le lundi 5 mars au MK2 Bibliothèque du XIIIe arrondissement de la capitale pour l'avant-première du film "Chien" avec l'équipe du long-métrage, dont la sortie au cinéma est prévue le 14 mars prochain. Aux côtés de ses partenaires de jeu, Vincent Macaigne et Bouli Lanners, mais aussi du réalisateur Samuel Benchetrit, Vanessa Paradis était tout sourire.

Dans la vidéo vous allez voir un chien noir qui saute pour attraper une corde accrocher dans un arbre. Aussitôt dans sa gueule il se mets à tourner, tourner, tourner…sans lâcher prise ! Voulez-vous bien me dire pourquoi il fait ça?

Aux environs de 15H50, une fillette, âgée de 10 ans, promenait tranquillement son chien , lorsqu'un homme lui a agrippé le bras et a tenté de la kidnapper. L'enfant n'a pas eu le temps de réagir que son chien a mordu son ravisseur, qui a lâché prise et pris la fuite.

Retrouvez notre chronique du film Chien, tiré du roman du même nom écrit par Samuel Benchétrit. En salles aujourd’hui

« Chien », un film qui a du mordant © Paradis Films « Chien », un film qui a du mordant

Jacques Blanchot n’a plus ni emploi, ni famille, ni logement. Il pourrait lui rester ses talents de peintre, mais il n’a pas une once d’ambition et encore moins d’orgueil. Brisé, il perd peu à peu son humanité jusqu’à devenir l’animal de compagnie d’un maître-chien dont le peu de scrupules frôle la monstruosité.

Tiré du roman publié il y a trois ans par un Samuel Benchetrit choqué par le traitement radicalement opposé réservé à un jeune chien et à un sans domicile fixe, Chien trouble déjà tout autant qu’il séduit. Poussant le dévouement à son paroxysme, il énerve ses spectateurs impuissants ne pouvant échapper à ce cruel portrait d’une semi-réalité dont la perspicacité effraie. S’il se pare tout d’abord des atours d’une comédie dramatique grinçante provoquant un rire coupable, le sixième long métrage de Samuel Benchetrit franchit la frontière du drame lorsque l’impitoyable Bouli Lanners lève la main sur son compagnon d’un genre terriblement nouveau.

De par l’innocence animale insufflée par un Vincent Macaigne habité, Chien conserve un aspect incroyable au sens premier du terme, nous empêchant de quitter un siège devenu refuge de nos peurs les plus enfouies. Profondément noir et irrémédiablement violent, il a pour lui de demeurer une fable obtuse, assurant à chacun qu’il y trouvera la réponse aux questions qu’il n’osait pas se poser.

Jessica Saval

Mahmoud Abbas traite l'ambassadeur américain en Israël de "fils de chien" .
S'exprimant devant la direction palestinienne, le président de l'Autorité palestinienne a accusé l'ambassadeur David Friedman de défendre les colons israéliens en Cisjordanie en déclarant qu'ils construisent sur "leur terre".La diplomatie bat de l'aile. Alors que les Etats-Unis doivent bientôt proposer un plan de paix aux Palestiniens, le président palestinien Mahmoud Abbas a traité l'ambassadeur américain en Israël de"fils de chien", lundi 19 mars. S'exprimant devant la direction palestinienne, il lui a reproché un parti pris pro-israélien, fustigeant son soutien à la politique de colonisation de l'Etat hébreu en Cisjordanie occupée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!