Finance Croissance: les progrès en vue des économies avancées se confirment

17:20  11 janvier  2017
17:20  11 janvier  2017 Source:   Challenges

Automatisation : peu de disparitions d'emplois, mais beaucoup d'évolutions

  Automatisation : peu de disparitions d'emplois, mais beaucoup d'évolutions Selon un rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi, les métiers les plus exposés aux technologies d'automatisation sont, sans surprise, les métiers les moins qualifiés, notamment dans l'industrie. Pas d'inquiétude pour autant, il s'agira davantage de modification des tâches plutôt que de leur suppression.Ces emplois "très exposés" aux technologies d'automatisation sont le plus souvent des métiers manuels et peu qualifiés, notamment de l'industrie : ouvriers non qualifiés, agents d'entretien, caissiers, énumère le Conseil, instance rattachée au Premier ministre. A eux seuls, les agents d'entretien représentent 21% de l'ensemble des emplois exposés (320.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89.

La croissance en légère baisse au 3e trimestre, Moscovici n'y voit pas un

OCDE: (c) Afp © Afp (c) Afp

Selon l'OCDE, les Etats-Unis, le Canada, la France et l'Allemagne manifestent notamment des signes plus soutenus de redressement de la croissance.

Plusieurs des principales économies avancées manifestent des signes plus soutenus de redressement de la croissance, en particulier les Etats-Unis, le Canada, la France et l'Allemagne, selon les données publiées mercredi 11 janvier par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). La dynamique de croissance reste également bien orientée dans les pays émergents, à l'exception de l'Inde où des signes d'infléchissement de la croissance apparaissent, suggèrent les indicateurs composites avancés de l'OCDE.

La Banque mondiale met en garde contre le protectionnisme

  La Banque mondiale met en garde contre le protectionnisme INFOGRAPHIE - La croissance va progresser en 2017, mais reste fragile. © Jose Luis Magana/AP Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim. La croissance économique du monde sera particulièrement soumise, en 2017, au risque politique, s'accordent la plupart des économistes. Cette incertitude, alimentée par l'arrivée imminente de Donald Trump à la Maison-Blanche ou la montée des nationalismes en Europe, n'empêche pas la Banque mondiale de prévoir une accélération de l'activité planétaire cette année.

Les groupes de paroles : Questions à Nadia Kay, Coach certifié en neurosciences, praticienne en hypnose avancée et psycho-praticienne.

Site web d'information Afrique du Nord: Les femmes du Maghreb évaluent les progrès réalisés après

Ces indicateurs, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité avec six à neuf mois d'avance, font également apparaître des signes d'une amélioration conjoncturelle à court terme au Royaume-Uni, malgré un contexte d'incertitude persistante concernant les modalités de sa sortie de l'Union européenne.

L'indicateur global de l'ensemble de la zone OCDE resté stable à 99,8, tout comme celui de la zone euro, en hausse de 0,1 point à 100,4, signalent une dynamique de croissance stable.

Inflexion positive de la croissance en Chine, au Brésil et en Russie

Une inflexion positive de la croissance est toujours attendue en Allemagne (+0,1 à 100,4) et les signes d'inflexion positive de la croissance qui s'esquissaient lors de la précédente livraison de ces indicateurs, le mois dernier, se confirment pour les Etats-Unis (+0,1 à 99,3), le Canada (+0,1 à 100,1) et la France (+0,1 à 100,6). L'indicateur concernant le Royaume-Uni progresse de 0,2 point à 99,4.

Pour les autres pays du G7 (dont l'indicateur global gagne 0,1 point à 99,7), les indicateurs de l'OCDE dénotent l'apparition de signes d'inflexion positive de la croissance au Japon (+0,1 à 99,9) et une dynamique de croissance stable en Italie (stable à 100,1).

En ce qui concerne les principales économies émergentes, les indicateurs de l'OCDE reflètent une inflexion positive de la croissance en Chine (+0,3 à 99,6), au Brésil (+0,2 à 101,5) et en Russie (+0,2 à 100,6), mais suggèrent l'apparition de signes d'infléchissement de la croissance en Inde (-0,1 à 99,9).

(Avec Reuters)

Les ventes mondiales de PC ont reculé pour la 5ème année consécutive .
Le cabinet Gartner a identifié des opportunités de croissance, mais elles ne suffiront pas à mettre fin à la spirale infernale. Les ventes devraient encore reculer en 2017. Pour la cinquième année consécutive, les ventes mondiales de PC ont reculé dans le monde, de 6,2% à 269,7 millions d'unités en 2016, d'après les données dévoilées par Gartner."Les améliorations technologiques n'ont pas été suffisantes pour stimuler la croissance réelle du marché", fait valoir le cabinet d'études, qui ajoute que, les utilisateurs ont une dépendance de plus en plus grande aux smartphones, allongeant le cycle de vie des ordinateurs.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!