The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Finance Plus d'essence à Paris en 2030: comment, Madame Hidalgo?

18:45  12 octobre  2017
18:45  12 octobre  2017 Source:   challenges.fr

La mairie de Paris veut interdire les voitures à essence à partir de 2030

  La mairie de Paris veut interdire les voitures à essence à partir de 2030 Dans le cadre du plan climat à Paris, afin de limiter la place de la voiture en ville, la mairie entend interdire les voitures à essence à partir de 2030 dans les rues de la capitale. © Fournis par Francetv info Après avoir annoncé la fin des voitures diesel en 2024, la mairie de Paris veut interdire les voitures à essence dans la capitale en 2030. C'est en comité de pilotage du plan climat de la Ville, mercredi 11 octobre, que les 70 représentants des différents groupes politiques ont découvert la mesure. C'est un nouvel étage dans la fusée du plan climat à Paris, qui entend limiter la place de la voiture en ville.

18:15 22 octobre 2017 Source: 20Minutes. Plus d ' essence à Paris en 2030 : comment , Madame Hidalgo ? La ville de Paris a annoncé qu'à l'horizon 2030 , les moteurs essence seront interdits à Paris , soit six ans après celle des diesels.

La mairie de Paris a annoncé jeudi qu’elle souhaitait aller vers la fin des voitures à essence dans la capitale à l’horizon 2030 , et des voitures diesel en 2024, sans les interdire, pour faire de Paris “une ville neutre en carbone à moyen et long terme”.

La Ville de Paris s'était déjà donnée pour objectif d'éradiquer le Diesel sur son territoire en 2024. L'heure sonnera pour l'essence en 2030, dix ans avant l'objectif de Nicolas Hulot. Une belle opération de communication... Qui ne répond pas aux questions écologiques majeures qu'une telle décision engendrerait.

Anne Hidalgo © Fournis par www.challenges.fr Anne Hidalgo

Anne Hidalgo avait déjà annoncé son ambition de bouter les véhicules Diesel hors des murs de Paris à l'horizon 2024. La voici qui l'étend aux véhicules à moteur à essence, cette fois à partir de 2030.

Sauf que non. La Mairie de Paris croit nécessaire de préciser, dans un communiqué diffusé tôt ce matin, que l'objectif "n'est en aucun cas formulé dans le plan climat comme une interdiction à l'horizon 2030, mais bien comme une trajectoire qui semble à la fois crédible et soutenable".

beIN Sports France : Une perquisition a eu lieu dans les locaux de la chaîne

  beIN Sports France : Une perquisition a eu lieu dans les locaux de la chaîne Nasser al-Khelaïfi, président du club le Paris Saint-Germain, et directeur du groupe propriétaire de la chaîne de diffusion du sport, est visé par la justice suisse pour corruption privée. Dans ce cadre, une perquisition menée par des magistrats français a eu lieu ce 12 octobre dans les locaux de la chaîne.L'enquête a été ouverte le 20 mars dernier parquet de la confédération suisse. Mais l'opération est coordonnée par plusieurs pays, c'est pourquoi la justice française a perquisitionné les locaux de beIN Sports France, dans le cadre de cette collaboration avec la Suisse.

C’est en tous cas l’ambition de l’actuelle maire de la ville, Anne Hidalgo , qui a fait de la lutte contre la pollution de l’air l’une des priorités de son mandat. Il veut mettre fin à la vente des voitures essence et diesel d’ici à 2040. Pollution : Paris ne veut plus de voitures à essence dans ses rues d’ici à 2030

La municipalité voudrait bannir de la capitale les voitures à essence à partir de 2030 . La mairie de Paris explique plancher à des alternatives pour parvenir à "la fin des énergies fossiles". Et nous, on voudrait interdire Paris à Madame Hidalgo dans les semaines à venir.

La nuance est d'importance, pour qui croit que la politique d'élus municipaux — qui ne seront peut-être plus aux commandes en 2030 — peut avoir une influence sur le cours de l'évolution de l'industrie automobile. Les autres savent que les capitaines de ces lourds et lents navires qu'on appelle les constructeurs automobiles ont déjà engagés les investissements colossaux qui les mèneront irrémédiablement vers la propulsion électrique. Qu'elle soit pure, à 100 %, ou bien partielle, associée dans le cas des hybrides à un petit moteur thermique.

Objectif non coercitif

On a beaucoup glosé sur ces maires des grandes villes européennes qui pèsent sur la politique de leur pays en matière de transports. Sur le thème du volontarisme local qui prend le pas sur l'immobilisme national, avec une prise de conscience chez le citoyen de l'urgence environnementale et sanitaire, bien avant qu'elle ne se concrétise chez le politique.

Paris veut interdire tous les moteurs thermiques... Et après ?

  Paris veut interdire tous les moteurs thermiques... Et après ? La ville de Paris a annoncé qu'à l'horizon 2030, les moteurs essence seront interdits à Paris, soit six ans après celle des diesels. Elle explique que les voitures électriques seront alors la norme. Cette décision implique néanmoins un certain nombre de contraintes tant en termes d'impact environnemental que pour les budgets publics. Cette mesure pourrait également ne pas suffire à répondre aux immenses besoins de mobilité des franciliens ...Voilà encore une annonce fracassante qui va faire hurler automobilistes et constructeurs de voitures, dont Anne Hidalgo a le secret, et dont elle a même fait une véritable marque de fabrique.

Après la fin du diesel en 2024, Paris veut bannir les véhicules essence en 2030 . L'objectif est fixé par Anne Hidalgo dans le cadre du plan climat et doit permettre de lutter contre la pollution. Mais le projet de Paris sans voiture essence est-il réaliste?

L’interdiction des voitures essence à Paris d’ici 2030 est un objectif atteignable auquel Paris réfléchit réellement, a précisé Anne Hidalgo le 12 octobre au Parisien. Galaxy Note 8 : la mise à jour Android 8.0 Oreo est disponible, comment la télécharger www.phonandroid.com.

Le problème est que ces élus locaux aux ambitions parfois démesurées jouent volontiers de l'effet d'annonce, sans se soucier sérieusement de mesurer l'impact économique, social ou même environnemental de leurs vœux.

Ouvrons donc une fois la boîte de Pandorre et laissons s'échapper les arguments des pros et des antis tout-électrique.

Oui, la propulsion électrique permet d'éradiquer les émissions de gaz polluants. Mais seulement au cul du véhicule, pas au sommet des cheminées des centrales thermiques. Et puis demeure une source non négligeable d'émission de particules, du fait de l'usure des pneumatiques et des plaquettes de frein. Ce problème-là appellent le développement d'autres solutions techniques.

15 centrales nucléaires de plus...

Oui, la propulsion électrique permet de diminuer la dépendance de notre pays aux hydrocarbures. Parce que nous avons la chance de compter de nombreuses centrales hydro-électriques et nucléaires, encore que celles-ci soulèvent d'autres problèmes. Il faudra sans doute investir encore beaucoup et longtemps pour capter le vent et la force des marées, afin de produire le courant nécessaire à l'alimentation d'un parc de plusieurs dizaines de millions de voitures et de camions électriques.

Attentat de Mogadiscio: la Tour Eiffel va s'éteindre en hommage aux 300 victimes

  Attentat de Mogadiscio: la Tour Eiffel va s'éteindre en hommage aux 300 victimes La mairie de Paris annonce ce lundi que la Tour Eiffel sera éteinte en mémoire aux victimes de l'attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie.La polémique aura été de courte durée. Alors que certains s'étonnaient que la mairie de Paris n'annonce pas l'extinction des feux de la Tour Eiffel, après l'attentat au camion piégé de Mogadiscio qui a fait 300 morts samedi, Anne Hidalgo a annoncé ce lundi qu'elle s'éteindrait bien, comme pour d'autres attentats ayant eu lieu sur le sol européen.

Fin des voitures à essence dans Paris dès 2030 : "définir une ville neutre en carbone à moyen et à long terme" dit @C_Najdovski pic.twitter.com/Gw7NUYTLCG. Jeudi 12 octobre, France Info a révélé que la disparition des voitures à essence figurait dans l’agenda de la maire de Paris , Anne Hidalgo .

Plus de voitures à essence dans Paris en 2030 . 60 % des Parisiens n'auraient pas de voiture. D’ici 2030 , si l’on suit la pensée d’Anne Hidalgo , seuls seront autorisés à rouler dans Paris les véhicules propres, circulant grâce à l’énergie électrique.

On lit, ici et là, que la France aurait besoin de quinze centrales nucléaires supplémentaires ; que l'Allemagne et la Chine ne pourraient faire autrement que de redémarrer ou d'ouvrir de nouvelles centrales électriques au charbon.

Combien ? Personne ne le sait précisément. Car les architectes du futur électrique affirment qu'à partir d'un certain nombre, les véhicules à piles rendront pour bonne part le courant qu'ils emmagasinent. C'est le concept du réseau électrique intelligent, où les véhicules qui se branchent en fin de journée vident leur batterie pour alimenter le logis. Une fois le pic de consommation passé, le réseau autorise la charge durant le restant de la nuit. Malin.

...Et une surexploitation des terres rares

Rêver d'une ville sans moteur thermique à l'horizon 2030 implique l'existence d'une provision suffisante de voitures électriques de seconde main, fiables et bon marché. Si l'on en croit les estimations de Bloomberg New Energy Finance, le prix de revient des batteries au lithium-ion sera passé de 1.000 dollars le kWh en 2010 à 120 dollars à l'horizon 2030. Il pourrait même baisser plus rapidement encore, sous la concurrence de nouvelles chimies de batteries.

En novembre, C8 rappelle les politiques "Au tableau!" et M6 marie de nouveaux candidats au premier regard

  En novembre, C8 rappelle les politiques Deux nouvelles émissions qui avaient marqué la saison télévisée 2016/2017 seront de retour le mois prochain à l'antenne. C8 proposera un deuxième numéro de "Au tableau!" avec Edouard Philippe, Anne Hidalgo et Omar Sy. De son côté, M6 diffusera la deuxième saison de son docu-réalité "Mariés au premier regard". Dimanche 5 novembre en première partie de soirée, "Au tableau!" reviendra sur C8 pour un deuxième round. Après avoir interrogé en mars dernier quatre des candidats à l'élection présidentielle (Emmanuel Macron, Benoit Hamon, Jean-Luc Mélanchon et François Fillon), la classe d'enfants de 8 à 12 ans posera ses questions au Premier ministre Edoua

Sa présidente, Anne Hidalgo , a réaffirmé sa volonté de bannir les véhicules thermiques à Paris d'ici 2030 . Comment Paris construit ses Jeux olympiques. Pommerat, Mnouchkine, Hiegel Les Molières 2018 mettent en scène des valeurs sûres.

Apportant un peu d'avance au délai fixé par Nicolas Hulot, ministre de l'écologie, Anne Hidalgo , maire de Paris , a confié son souhait de voir la métropole débarrassée des voitures à essence sous une dizaine d'années.

Reste la vaste question de l'impact sur l'environnement de l'extraction des terres rares et des métaux précieux requis pour la fabrication des batteries et des piles à combustibles. Les rapports s'accumulent pour dénoncer l'exploitation outrancière des sols et des hommes dans les mines de lithium.

La question du recyclage des batteries au lithium-ion est habilement repoussée par la perspective d'une seconde carrière qui s'ouvre pour les accumulateurs. Après 7 à 10 ans passés dans le plancher d'une voiture, ils seront entassés dans le garage des maisons ou bien d'immenses entrepôts. Leur mission ? Emmagasiner ce courant renouvelable que produisent les éoliennes et les panneaux photovoltaïques. La perte progressive de capacité des batteries serait compensée par leur accumulation en grand nombre et le pilotage précis de leur taux de charge optimal.

Comme si ces enjeux ne suffisaient pas à vous faire douter d'un virage voulu trop rapide vers le tout-électrique, il existe la question épineuse du coût astronomique de l'installation de chargeurs rapides, disséminés dans nos villes et nos résidences. Il y a le coût des travaux de terrassement mais aussi celui, largement sous-estimé, du cuivre dans les câbles conducteurs. Leur diamètre augmente avec la puissance de charge.

Pour terminer, on pourrait évoquer les risques pour la santé de l'exposition à des champs électromagnétiques émis par le câblage des chargeurs. Sans parler de ceux auxquels s'exposent les passagers des voitures électriques.

A l'occasion du Salon de l'Automobile de Francfort, en septembre dernier, le patron du Groupe PSA, Carlos Tavares s'inquiétait de savoir si nous ne nous préparons pas des lendemains qui déchantent : "Si les pouvoirs publics imposent le passage à la propulsion électrique, ils devraient endosser la responsabilité scientifique de ce choix et assumer les conséquences qui pourraient en découler à l'avenir. Nous sommes dans un tel emballement qu'il ne faudra pas s'étonner dans quelques années qu'on vienne à découvrir des choses qui ne sont pas aussi sympathiques qu'elles en avaient l'air. Je crains que, dans vingt ans, on se dise au sujet de la voiture électrique ce qu'on se dit aujourd'hui au sujet du Diesel."

Smart villages, voitures semi-autonomes et villes « sensibles » .
Venise, mon assistant robot, vous propose cette semaine une prise de position sur l’importance de rendre « smart » les villes petites ou moyennes, une réflexion sur le concept de « responsive cities » (« villes sensibles ») et une tribune sur la mobilité de demain. © Thibault Camus / AP Une rue de Paris lors de la dernière « journée sans voitures ». (AP Photo/Thiabult Camus) Pollution - Le Monde a profité de l’annonce faite par Anne Hidalgo de dégager les voitures à essence des rues de Paris d’ici à 2030 pour passer en revue de nombreuses initiatives européennes de lutte contre la pollution urbaine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!