Finance Société Générale renoncerait à vendre Fiditalia

08:45  13 octobre  2017
08:45  13 octobre  2017 Source:   Boursier

La Société Générale cherche à solder le dossier libyen aux Etats-Unis

  La Société Générale cherche à solder le dossier libyen aux Etats-Unis Une transaction serait en cours de négociations ...La Société Générale négocie un arrangement avec la justice américaine dans le dossier libyen. La nouvelle a été annoncée par Bloomberg après des informations obtenues dans un procès connexe aux prud'hommes. La banque a fait savoir, comme il est d'usage en pareille circonstances, qu'elle "collabore pleinement avec les autorités" pour ces faits remontant à la période 2005 à 2009. Elle avait déjà indiqué dans son rapport annuel avoir fait l'objet d'une demande de documents de la justice américaine dès 2014 puis de la SEC en décembre dernier.

Désolé, le forum est en maintenance. Revenez plus tard. société externe.

Afin d'améliorer les services que nous vous offrons, sachez que le site EspaceAgro est actuellement en maintenance, nous vous remercions pour votre compréhension, EspaceAgro.com.

Les offres reçues seraient considérées comme trop faibles...

La Société Générale aurait abandonné l'idée de vendre sa filiale italienne de crédit à la consommation, car les propositions que la banque avait reçues ont été jugées trop faibles, rapporte l'agence Bloomberg. Fiditalia, qui dispose d'un réseau de 130 agences et de 3,2 milliards d'euros d'encours, avait été mise en vente il y a un an. Trois fonds d'investissement se seraient intéressés de près au dossier, Apollo, Varde Partners et Christofferson Robb & Co, selon les rumeurs qui circulaient en juin. La banque française avait pris le contrôle intégral de la filiale il y a quinze ans en rachetant les parts de son partenaire Unicredit. Fiditalia était inscrite dans les comptes 2016 de la banque avec une valeur comptable brute de 330 millions d'euros et nette de 189 ME, selon son rapport annuel.

Reuters © Reuters Reuters

Le projet de privatisation de la Française des Jeux s'accélère (celle d'ADP aussi) .
Selon nos informations, les banques d'affaires candidates pour conseiller l'Etat dans la privatisation de la FDJ avaient jusqu'à jeudi dernier pour remettre leur offre. © Fournis par La Tribune Le projet de privatisation de la Française des Jeux (FDJ) s'accélère. L'Agence des participations de l'Etat (APE) a lancé un appel d'offres auprès des banques d'affaires pour l'accompagner dans cette opération, avec pour date-limite pour remettre les copies le jeudi 12 octobre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!