The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Finance Comment un responsable de la BCE veut "casser" le Bitcoin

20:45  03 janvier  2018
20:45  03 janvier  2018 Source:   challenges.fr

Après plusieurs mois d'envolée, le bitcoin chute brutalement

  Après plusieurs mois d'envolée, le bitcoin chute brutalement Après avoir frôlé les 20 000 dollars (environ 17 000 euros) en début de semaine, le cours de la monnaie virtuelle est tombée vendredi sous la barre des 15 000 dollars (12 600 euros). Véritable krach ou simple correction passagère ? Le bitcoin a dégringolé, vendredi 22 décembre, presque aussi brutalement qu'il a flambé ces dernières semaines. Cette chute du cours de la monnaie virtuelle ne parvient pas à être expliquée par les experts de la finance. Le bitcoin, qui a commencé 2017 autour de 1 000 dollars, n'en finissait plus de flamber ces dernières semaines.

Ewald Nowotny souhaite notamment instaurer une TVA sur le bitcoin . - Dieter Nagl - AFP.

Vous allez être redirigé vers le lien suivant : Un responsable de la BCE a trouvé LE moyen de " casser le Bitcoin ".

L'un des membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, l'autrichien Ewald Nowotny, s'est prononcé en faveur d'une régulation du bitcoin, "objet purement spéculatif qui se fait passer par une monnaie", a t-il déclaré mercredi dans une interview.

bitcoin © Fournis par www.challenges.fr bitcoin

"Il suffirait d'appliquer la règle de base de toute transaction financière: chaque participant doit divulguer son identité. Cela casserait le Bitcoin", a déclaré M. Nowotny dans un entretien au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

"Nous avons besoin d'une TVA sur le bitcoin qui n'est pas une monnaie", a-t-il également esquissé.

Israël veut interdire le commerce de bitcoins et de cryptomonnaies

  Israël veut interdire le commerce de bitcoins et de cryptomonnaies L'autorité chargée de veiller sur le commerce des valeurs financières veut interdire les transactions liées aux cryptomonnaies en attendant une réglementation. La spéculation autour du bitcoin inquiète les autorités financières d'Israël. La commission de contrôle des valeurs mobilières a affirmé ce lundi vouloir interdire le commerce de cryptomonnaies tant que ce type de transactions ne serait pas réglementé. "Le prix du bitcoin est une bulle" "Je pense que le prix du bitcoin est une bulle et personne ne sait ce qu'il y a derrière", a argumenté Shmouel Hauser, le directeur de cette Autorité.

voir sur lepoint.fr : Bitcoin : un responsable de la BCE veut « casser » cet « objet spéculatif ».

Un membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne appelle à une régulation de la cryptomonnaie, en interdisant notamment les transactions anonymes.

Le gouverneur de la banque centrale d'Autriche reprend ainsi à son compte le crédo de la BCE, qui considère le bitcoin, cette devise virtuelle et décentralisée, comme une bulle plutôt que comme une potentielle concurrente de l'euro mais pointe les risques de blanchiment de capitaux que pose le développement des blockchains et des crypto- monnaies.

"Nous venons de décider de ne plus imprimer de billets de 500 euros pour cette raison et nous assistons à un vaste recyclage de cet argent sale dans le Bitcoin", déplore-t-il.

De 1.000 à 16.000 dollars

Le Bitcoin, cette monnaie virtuelle qui a fait irruption sur la scène financière internationale en 2017, est passé d'environ 1.000 dollars en janvier à plus de 16.000 dollars à la mi-décembre, une ascension vertigineuse faisant craindre une bulle, même dans les milieux financiers rompus à la spéculation et à la volatilité.

Par ailleurs, le président de la banque centrale autrichienne estime que le Bitcoin est avant tout une mode et souligne l'impossibilité à terme de généraliser les paiements avec une monnaie dont le cours est aussi volatile.

"Quand je prends le métro le week-end avec mes petits-enfants il y a toujours quelques personnes qui viennent m'en parler, avant on me demandait si il fallait acheter de l'or", ironise M. Nowotny

Au Japon, des starlettes chantent les louanges du bitcoin .
Au Japon, où le bitcoin fait fureur, des chanteuses ont décidé d'exploiter le filon et de créer un groupe dédié aux monnaies virtuelles. Les huit filles de l'équipe, prénommées "Kasotsuka Shojo" (littéralement virtual currency girls), représentent chacune une cryptomonnaie, telles que le bitcoin, Ethereum ou encore Ripple, et arborent un masque à l'effigie de leur devise.Leur accoutrement est par ailleurs tout à fait banal dans l'univers des "idoles", ces nymphettes qui monopolisent les palmarès musicaux de l'archipel: jupes à froufrous, tabliers de soubrettes et chaussettes montant aux genoux.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!