Finance Immobilier : ces bonnes nouvelles qui rendent l’achat encore intéressant en 2018

21:01  11 janvier  2018
21:01  11 janvier  2018 Source:   Capital

Logement: les conditions plus restrictives de prolongement du prêt à taux zéro publiées au JO

  Logement: les conditions plus restrictives de prolongement du prêt à taux zéro publiées au JO Le prêt à taux zéro (PTZ) qui bénéficie aux ménages devenant propriétaires d'un logement neuf est maintenu pour deux ans dans les zones rurales et les villes moyennes, mais avec des conditions plus restrictives, selon des textes parus au Journal officiel (JO). Un décret et deux arrêtés publiés dans le JO du 31 décembre fixent les conditions dans lesquelles est prolongé pour deux ans, à compter du 1er janvier 2018, le PTZ attribué sous conditions de ressources aux ménages qui accèdent à la propriété.

Capital.frImmobilier : ces bonnes nouvelles qui rendent l ' achat encore Capital.frAprès une année 2017 exceptionnelle pour l' immobilier , 2018 se présente à nouveau comme un très bon millésim

ERREUR. immobilier RE/MAX JASMIN, vous propose à la vente un fonds de

Après une année 2017 exceptionnelle pour l’immobilier, 2018 se présente à nouveau comme un très bon millésime. Avec de belles opportunités pour les acheteurs.

Immobilier : ces bonnes nouvelles qui rendent l’achat encore intéressant en 2018t © Pixabay Immobilier : ces bonnes nouvelles qui rendent l’achat encore intéressant en 2018t

Les taux des crédits vont rester bas

C’est la principale bonne nouvelle ! D’après les courtiers en immobiliers interrogés (Empruntis, Vousfinancer), les conditions d’emprunt devraient rester très attractives tout du moins sur le premier semestre. “Les banques continuent à bénéficier de très bonnes conditions de refinancement et la concurrence sera d’autant plus forte qu’elles peuvent moins compter sur les renégociations de prêt que par le passé”, résume Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer.

Paroles d'experts - L'investissement locatif en France, enjeux, défis et perspectives

  Paroles d'experts - L'investissement locatif en France, enjeux, défis et perspectives Utilisé comme source de revenu principal ou pour préparer la retraite, l’investissement locatif est un sujet qui intéresse un bon nombre de personnes, et ce, quel que soit leur âge. En effet, ce type de placement est accessible à tous, selon les dires du CEO de Rendementlocatif.com. Dès qu’un investisseur potentiel est rémunéré de manière régulière, il a la possibilité d’envisager d’investir dans l’immobilier Malgré le rendement attrayant que génère un tel projet, il est capital de prendre en considération différents critères afin d'optimiser ses bénéfices.

Nous avons change notre domaine sur www.animalsurnet.com.

Actuellement, un crédit se négocie en moyenne 1,4% sur 15 ans, 1,6% sur 20 ans, voire 1,8% sur 25 ans. Même en cas de légères fluctuations au cours des prochains mois, les taux que vous pourrez négocier ont donc toutes les chances de rester très bas. 

Les prix dans l’ancien ne vont pas flamber partout

Soutenue par des taux bas, l’activité va rester dynamique en 2018. Pour autant, les professionnels tablent sur une hausse de prix contenue au niveau national : +2% pour la Fnaim, +1 à 2% pour le réseau Century 21. Plus que jamais, le marché immobilier fonctionne sur plusieurs vitesses. Certes, les grandes agglomérations, où l’offre se fait rare (Paris, Bordeaux, Lyon…), risquent fort de voir leurs prix continuer de grimper. Mais dans bien d’autres villes, plus petites ou de taille moyenne, la pression sera moindre. “Dans des villes comme Tours, Brest ou Angers, qui ont vu leur prix baisser de 5 à 7% en 2017, le marché devrait rester calme”, explique Christine Fumagalli, présidente du réseau Orpi. “Le constat est le même pour des agglomérations comme Marseille, Le Havre, Rennes ou Nancy où les prix vont sans doute continuer à se stabiliser”, note Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet. Sur ces différents marchés immobiliers, de belles opportunités seront donc encore à saisir pour les éventuels acheteurs.

Domiciliation des salaires avec un emprunt immobilier : les règles à connaître

  Domiciliation des salaires avec un emprunt immobilier : les règles à connaître Depuis le 1er janvier 2018, l'offre de prêt doit stipuler la nature de l'avantage individualisé consenti par le prêteur en contrepartie de la domiciliation bancaire . La domiciliation bancaire ne pourra pas être imposée à l'emprunteur au-delà d'une durée maximale de 10 ans. Si l’emprunteur fait domicilier ses salaires dans une autre banque entre temps, la banque sera autorisée à mettre fin, pour les échéances restant à courir jusqu'au terme du prêt, à l'avantage individualisé. Autrement dit, la banque pourrait relever le taux de l’emprunt.Moins de libertéCes évolutions appellent plusieurs commentaires.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

La Bibliothèque électronique du Québec. Oups! le lien est inopérant. Assurez-vous d'être sur le site de la Bibliothèque

Des aides à l’achat maintenues dans le neuf

Heureuse surprise, les coups de pouce à l’achat dans le neuf n’ont pas subi le coup de rabot annoncé. Les primo-accédants vont ainsi pouvoir continuer à profiter du prêt à taux zéro, dans les zones les plus tendues (A, A bis, B1), mais aussi pour deux ans en zone B2 (villes de 50.000 à 250.000 habitants).

Et pour ceux qui envisageaient d’acheter pour louer, le dispositif d’investissement locatif Pinel est aussi reconduit pour une durée de 4 ans dans les grandes agglomérations, à savoir les zones A bis (Paris et proche banlieue), A (Côte d’Azur, Genevois français, 2ème couronne parisienne, Aix-en-Provence, Aubagne, Lyon, Lille, Marseille ou Montpellier…) et B1 (agglomérations de plus de 250.000 habitants).

À condition d’investir dans un programme dont le permis de construire a été déposé avant le 31 décembre 2017 et de conclure l’opération avant fin 2018, il vous sera également possible de profiter de cet avantage fiscal dans les communes des zones B2 (de 50.000 à 250.000 habitants) et zones C (moins de 50.000 habitants) bénéficiant d’un agrément préfectoral.


Kim Kardashian : Saint West hospitalisé pour une pneumonie, elle donne de ses nouvelles .
L’année 2018 a commencé de manière inquiétante pour le clan Kardashian. Saint, le fils de Kim Kardashian et Kanye West a en effet dû être hospitalisé pour une pneumonie. Sa mère a toutefois donné des nouvelles rassurantes ce mardi soir. Non Stop People vous dit tout. Les fêtes de fin d’année ont été largement perturbées pour la famille Kardashian. Entre Noël et le jour de l’An, Saint West a en effet dû être hospitalisé d’urgence dans un établissement de Los Angeles. Souffrant d’une pneumonie, le petit dernier du clan Kardashian a passé plusieurs nuits en observation.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!