Finance Logement social : "Des centaines de communes ne respectent pas loi", selon le dernier bilan de la Fondation Abbé Pierre

19:20  12 janvier  2018
19:20  12 janvier  2018 Source:   Franceinfo

Logement: les conditions plus restrictives de prolongement du prêt à taux zéro publiées au JO

  Logement: les conditions plus restrictives de prolongement du prêt à taux zéro publiées au JO Le prêt à taux zéro (PTZ) qui bénéficie aux ménages devenant propriétaires d'un logement neuf est maintenu pour deux ans dans les zones rurales et les villes moyennes, mais avec des conditions plus restrictives, selon des textes parus au Journal officiel (JO). Un décret et deux arrêtés publiés dans le JO du 31 décembre fixent les conditions dans lesquelles est prolongé pour deux ans, à compter du 1er janvier 2018, le PTZ attribué sous conditions de ressources aux ménages qui accèdent à la propriété.

pas loi ", selon le dernier bilan de la Fondation Abbé Pierre . Présentation du rapport annuel de la fondation Abbé Pierre , à Paris, le 31 janvier 2017. Grâce à elle, il y a des dizaines de milliers de logements sociaux qui sortent chaque année dans des communes qui, a priori, n’étaient pas

Désolé, connexion au serveur 213.246.38.56 impossible. Libérer son logement social une fois élu

Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation Abbé Pierre, était l'invité de franceinfo mercredi, alors que la fondation a présenté son bilan et dévoilé la liste des villes qui ont respecté leurs obligations en matière de constructions de HLM.

  Logement social : © Fournis par Francetv info

Seulement "47% des communes concernées par la loi SRU ont respecté toutes leurs obligations", a dénoncé Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation Abbé Pierre, mercredi 10 janvier sur franceinfo. Tous les trois ans, elle présente son bilan et dévoile la liste des villes qui ont respecté leurs obligations en matière de constructions de HLM et celles qui rechignent manifestement à le faire.

Les Français rêvent d'un logement plus grand

  Les Français rêvent d'un logement plus grand Agrandir son logement et améliorer son système de chauffage sont les premiers projets de rénovation envisagés par les Français, selon un sondage Yougov pour PAP. Le devis reste le premier critère de choix pour déterminer le professionnel qui réalisera les travaux de rénovation. Pour les Français interrogés, le manque d'espace arrive en tête des préoccupations dans le logement avec 22% qui jugent nécessaire d'agrandir la taille de leur habitat, surtout en région parisienne (31%) où les Franciliens vivent majoritairement en appartement, d'après une enquête réalisée par YouGov pour PAP.

Une erreur est survenue. Merci de nous excuser pour la gene occasionnee.

Page inconnue. Chiffres clés du logement social .

franceinfo : Le bilan que vous dressez cette année est-il plutôt positif ou négatif ?

Manuel Domergue :Il est assez mitigé. Le bilan global montre que la loi SRU est une bonne loi. Grâce à elle, il y a des dizaines de milliers de logements sociaux qui sortent chaque année dans des communes qui, a priori, n’étaient pas enthousiastes pour le logement social. Aujourd’hui, environ la moitié de ces nouveaux logements sociaux sont construits dans des villes soumises à la loi SRU. C'est donc plutôt une bonne chose. Mais, on s’aperçoit que c’est une moyenne et qu’il y a des centaines de communes qui ne respectent pas loi et parfois certaines sont vraiment très loin de remplir les objectifs.

Quelles sont ces villes ?

Il y a des communes qu’on retrouve très souvent. Elles sont assez connues comme, par exemple, Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) qui est très régulièrement épinglée. Sur cette dernière période triennale, cette municipalité a rempli seulement 15% de l’objectif assigné par l’État. On est donc vraiment très loin du compte. Neuilly-sur-Seine n’est pas la seule commune dans cette situation. Le Cannet, Marignane, Nice, Vincennes ou Cannes sont des grosses villes, parfois des villes assez riches et pourtant elles refusent ostensiblement depuis des années de faire suffisamment de logements sociaux.

Le FBI enquêterait sur la Fondation Clinton

  Le FBI enquêterait sur la Fondation Clinton Selon CNN, les autorités fédérales se penchent sur des soupçons de corruption ...  © SAUL LOEB/AFP Former US President Bill Clinton and First Lady Hillary Clinton arrive for the Presidential Inauguration of Donald Trump at the US Capitol in Washington, DC, January 20, 2017. / AFP PHOTO / POOL / SAUL LOEB Le FBI enquête sur la Fondation Clinton, l'une des cibles favorites des républicains et du président Donald Trump qui l'accusent de «corruption», selon des médias américains vendredi.

(Cliquez sur la photo ou le texte pour revenir à la Liste alphabétique de « Cartes mortuaires »).

Revenir à la page d'accueil.

C’est donc un choix délibéré ?

Très clairement, cela dénote une mauvaise volonté. D’autant plus que certaines de ces communes bafouent la loi depuis le début de la loi SRU, en décembre 2000. Elles ont été sanctionnées à chaque fois, mais elles continuent à refuser de construire suffisamment de logements sociaux. Il faut faire appliquer la loi même aux communes récalcitrantes. Au final, seulement 47% d'entre elles ont respecté toutes leurs obligations, soit 649 des 1152 municipalités concernées par la loi SRU. La plupart du temps, les villes récalcitrantes trouvent des prétextes comme le manque de foncier, le risque d’incendie ou d’inondation, ou encore la pollution sonore. Des excuses souvent peu crédibles. Le problème est que parfois les préfets, qui sont là pour instruire les bilans des communes, sont un peu laxistes avec les maires parce que ce sont des gens avec qui ils travaillent au quotidien.

Après l’élection de Macron, les Français croient plus en leur démocratie .
Inédit. Un sondage de l’institut Viavoice pour la Fondation Jean Jaurès et La Revue Civique révèle que 54% des Français considèrent que leur démocratie fonctionne bien, contre 36% en septembre 2016. Avec l’élection d’Emmanuel Macron, nouveau venu de la politique, et la mise à la retraite des leaders traditionnels, ils expriment le sentiment d’avoir repris leur démocratie en main. Une embellie spectaculaire. Le tremblement de terre de la présidentielle de 2017, qui a vu l’élection d’Emmanuel Macron à 39 ans, non élu jusqu’alors et sans parti politique aguerri, ainsi que l’élimination de tous les leaders historiques (Sarkozy, Juppé, Fillon, Hollande), a redonné confiance aux Français en leur démocratie. Selon le sondage de Viavoice, réalisé du 22 au 28 décembre dernier pour «L’Observatoire de la démocratie», que l’institut a créé avec la Fondation Jean Jaurès et la Revue Civique, 54% des Français considèrent que la «démocratie française fonctionne bien». En septembre 2016, ils n’étaient que 36% et à peine 30% en avril 2014, lors de la première édition de l’étude. «Au cours de cette année 2017, la démocratie française aura progressé selon les Français, voire se sera régénérée après plusieurs années de crises économiques et politiques majeures», écrivent les auteurs de l’enquête, Aurélien Preud’homme (Viavoice), Gilles Filchenstein (Fondation Jean Jaurès) et Jean-Philippe Moinet (Le Revue Civique).

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/-75036-logement-social-des-centaines-de-communes-ne-respectent-pas-loi-selon-le-dernier-bilan-de-la-fondation-abbe-pierre/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!