The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Finance Chine : comment la croissance ralentit... sans s'effondrer

06:30  07 février  2018
06:30  07 février  2018 Source:   capital.fr

Star Wars : le titre de Solo modifié en Chine

  Star Wars : le titre de Solo modifié en Chine Ce n'est un secret pour personne, le public chinois n'est pas le plus client du monde lorsqu'il s'agit de la saga Star Wars. En effet, même si Les Derniers Jedi a récemment enregistré un score de 1,3 milliard de dollars à travers le monde, sa carrière en Chine n'a pas vraiment fait long feu. Après une chute vertigineuse de 92% en deuxième semaine, l'épisode VIII de la célèbre saga a progressivement quitté les salles obscures du pays. Un manque d'intérêt lié au fait que l'intrigue des Derniers Jedi évoquait beaucoup la première trilogie Star Wars, qui n'a jamais connu de distribution importante en Chine. Pourquoi Star Wars 8 ne marche-t-il pas en Chine ? Pour éviter que la situation ne se reproduise en mai avec Solo : A Star Wars Story, le spin-off centré sur la jeunesse du célèbre contrebandier, le titre du film a été modifié et privé de toute mention à la saga Star Wars. Selon le média local Mtime.com, le public chinois découvrira donc le long métrage de Ron Howard sous le titre Ranger Solo. Solo : A Star Wars Story avec Alden Ehrenreich sortira dans les salles françaises le 23 mai.

11:15 14 février 2018 Source: AFP. Chine : comment la croissance ralentit sans s ' effondrer . Alors que tout le monde s’attendait à un ralentissement de la croissance chinoise l’an dernier, le PIB du pays le plus peuplé du monde a augmenté de 6,9% (contre une prévision du FMI de 6,2% fin 2016).

On est vraiment mal, et même les USA on une croissance plus faible que celle de l'Afrique Dans un futur lointain on va se faire écraser par la Chine , l'Inde, l'Afrique, le Brésil, et les pétromonarchies !! L'Occident va-t-il s ' effondrer ? Comment lutter ?

Chine : comment la croissance ralentit... sans s'effondrert © Pixabay Chine : comment la croissance ralentit... sans s'effondrert

Xi Jinping, le président chinois, tient d’une main de fer son économie pour maintenir une croissance confortable.

Quelle insolence ! Alors que tout le monde s’attendait à un ralentissement de la croissance chinoise l’an dernier, le PIB du pays le plus peuplé du monde a augmenté de 6,9% (contre une prévision du FMI de 6,2% fin 2016). Par quel miracle ? "Xi Jinping a préparé sa réélection au Congrès en octobre dernier en augmentant les dépenses d’investissement", décrypte Mathilde Lemoine, du groupe Edmond de Rothschild. Malheureusement pour le reste de la planète, qui dépend en grande partie de la bonne santé de ce géant commercial (premier exportateur et deuxième importateur mondial), Pékin devrait lever un peu le pied et se contenter d’un modeste 6,5% de croissance en 2018, selon les prévisions du FMI.

Renault Zoé, la voiture la plus vendue sur un marché européen de l'électrique

  Renault Zoé, la voiture la plus vendue sur un marché européen de l'électrique La Renault Zoé domine l'Europe des voitures électriques

- La croissance en Asie : l'Inde se redresse mais le Japon reste à la traîne. - Chine : comment la croissance ralentit sans s ' effondrer . - Croissance : au Moyen-Orient, les pays du Golfe ne redécollent pas. - Comment la croissance africaine profite des matières premières.

Chine : comment la croissance ralentit sans s ' effondrer . Alors que tout le monde s’attendait à un ralentissement de la croissance chinoise l’an dernier, le PIB du pays le plus peuplé du monde a augmenté de 6,9% (contre une prévision du FMI de 6,2% fin 2016).

Ce chiffre est tout de même appréciable, car le recul aurait pu être bien plus marqué. L’économie chinoise est en effet en train d’opérer une difficile transition et, depuis plusieurs années, les craintes d’un atterrissage en catastrophe resurgissent régulièrement. Plombé par les hausses de salaire (+300% entre 2005 et 2016), le pays a perdu en compétitivité et se voit désormais concurrencé par des nations "low cost", comme le Vietnam. Aussi, Pékin doit désormais miser sur les exportations haut de gamme et sur la consommation intérieure.

En attendant de réussir cette montée en gamme, le gouvernement injecte régulièrement des stéroïdes dans l ’économie pour maintenir la croissance à bout de bras. "L’objectif de Xi Jinping est de multiplier le PIB par deux entre 2010 et 2020. Pour cela, il lui faut maintenir une croissance d’au moins 6,3% par an", calcule Claudia Bernasconi, économiste à Swiss Life Asset Management. Jusqu’à présent, il a su utiliser assez habilement les vannes du crédit, pour doper artificiellement des pans entiers de l’activité.

L'investissement va peser sur les marges de Korian en 2018

  L'investissement va peser sur les marges de Korian en 2018 Le groupe veut relancer sa croissance en France ...L'opérateur d'établissements médicaux Korian a achevé l'exercice 2017 sur un chiffre d'affaires de 3,13 milliards d'euros, en progression de 5 % en données publiées et de 2,4 % sur une base comparable. Le groupe dispose désormais d'actifs bien répartis entre la France, qui représente 50,5 % du chiffre d'affaires et une croissance organique de 0,9 %, et l'international, 49,5 % des revenus et une croissance organique de 4 %.

La croissance chinoise a ralenti à 6,9% en 2015, son plus faible niveau depuis 25 ans: un signal inquiétant pour l'économie mondiale, encore dépendante du géant Pourquoi la Chine ralentit -elle ? Centrafrique : Un reportage dévoile comment la France a soutenu les milices "Anti-Balaka".

28/05/2014La Chine et son rapport au charbon / Comment Sony compte rebondir? 28/08/2012 Croissance au ralenti en Amérique latine. 22/05/2012Pourquoi l'action Facebook s ' effondre -t-elle ?

Le revers de la médaille, c’est que l’endettement du pays, en particulier des entreprises, a augmenté et atteint désormais 230% du PIB, hors secteur financier. A priori, cela n’est pas un problème, car l’empire du Milieu est très peu dépendant des financements étrangers. Il ne risque donc pas de se retrouver soumis à une contrainte extérieure, à l’image des pays de la zone euro lors de la crise de 2012. Mais, comme certaines de ces créances sont de très mauvaise qualité, comme en leur temps les titres américains bourrés de subprimes, un "Lehman Brothers" chinois n’est pas exclu et la croissance pourrait alors ralentir brutalement.

Autre possibilité : "Une sanction sur la devise, avec un yuan qui chuterait", envisage Florent Delorme, de M&G investments. En 2015 et en 2016, la Chine avait réussi à inverser cette tendance en puisant dans ses réserves de change, mais celles-ci ne sont pas inépuisables. En plus des risques de sorties de capitaux, le pays se retrouverait alors avec une monnaie faible, plus du tout adaptée à ses besoins.

Ne ratez aucun article important de Capital.fr en vous abonnant à nos alertes. Cliquez sur la cloche rouge en bas à droite de cet écran (elle fonctionne sur les ordinateurs de toutes marques et sur smartphones Android).

Les produits de beauté « made in France » font un tabac à l’étranger .
L’industrie française des cosmétiques a exporté 13,6 milliards d’euros en 2017, selon les chiffres publiés, jeudi, par la Fédération des entreprises de la beauté. Un record. © FRED DUFOUR / AFP  La France n’exporte pas seulement des Airbus, des magnums de Ruinart et des tailleurs Chanel. En 2017, les ventes à l’étranger de l’industrie française des cosmétiques ont battu un nouveau record, en franchissant la barre des 13 milliards d’euros, d’après les chiffres publiés jeudi 15 février par la Fédération des entreprises de la beauté (Febea).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!