Finance Fonds d’actions : le grand écart des frais !

06:33  07 février  2018
06:33  07 février  2018 Source:   logc279.xiti.com

Safran réussit son offre sur Zodiac

  Safran réussit son offre sur Zodiac L'AMF a publié les résultats provisoires ...Safran a réussi son offre sur Zodiac. L'Autorité des marchés financiers a annoncé hier soir que le motoriste est en mesure de contrôler 233 664 224 actions Zodiac, soit 79,74% du capital et au moins 71,87% des droits de vote à l'issue de l'OPA / OPA.Dans le cadre de l'offre, 91 414 451 actions ont été présentées à l'offre publique d'achat principale (25 euros par action) et 142 249 773 actions à l'offre publique d'échange à titre subsidiaire (1 Zodiac pour 0,3 Safran), soit davantage que le plafond prévu (88 847 828 actions).

Une étude de l’AMF montre que les frais des OPCVM actions sont en moyenne voisins de 2%, mais peuvent dans certains cas grimper à plus de 6,5

Les frais courants moyens par grande catégorie de fonds , en 2012. Les fonds (FCP ou SICAV) actions ont toujours des frais plus élevés que les fonds obligataires, car la gestion du portefeuille est souvent bien plus active .

Une étude de l’AMF montre que les frais des OPCVM actions sont en moyenne voisins de 2%, mais peuvent dans certains cas grimper à plus de 6,5%

Les données que vient de publier l’AMF datent certes de 2015. Toutefois, elles ont le mérite de mettre en lumière les frais facturés par les OPCVM. Au total, plus de 8.000 fonds ont été analysés dont la moitié de fonds d’actions.

Ces derniers s’avèrent globalement les plus coûteux avec de surcroît des écarts spectaculaires. Hors ETF, la tarification moyenne est légèrement inférieure à 2%. Mais dans certains cas, les frais grimpent à plus de 6,5%. Entre ces derniers et les fonds avec des frais presque nuls, l’éventail est donc large.

Comment dynamiser son assurance-vie en euros ?

  Comment dynamiser son assurance-vie en euros ? Introduire une dose d’unités de compte dans son contrat peut aider à améliorer son rendement, avec une prise de risque limitée. Explications… 1,5% en 2017 et probablement 1,4% en 2018. Le rendement moyen des fonds en euros n’est guère enthousiasmant à l’heure actuelle. Dans ces conditions, introduire une part d’unités de compte dans son contrat peut être une solution à regarder. Lorsqu’elle est bien étudiée, cette option peut laisser espérer un peu plus de performance en contrepartie d’un risque limité.C’est le mécanisme utilisé par les « euro-croissance ».

Gestion : vers la fin des petites sociétés indépendantes ? : Fonds d ’ actions : le grand écart des frais ! Une étude de l’AMF montre que les frais de Hors ETF, la tarification moyenne est légèrement inférieure à 2%. Mais dans certains cas, les frais grimpent à plus de 6,5%.

Sur 5 ans, l’ écart de performance généré par les seuls frais peut atteindre plus de 25% ! Les Trackers reproduisent la performance des grands indices boursiers ( actions , obligations, matières premières…) Ces Fonds permettent de diversifier votre portefeuille en profitant d’une méthode de

Des cas isolés

L’AMF tempère toutefois l’analyse en rappelant que si un quart des fonds facturent plus de 2,18% de frais, ces fonds ne sont pas les plus représentatifs du marché. Ils ne comptent que pour 10,26% des encours de la catégorie.

Pour l’essentiel, les fonds (en nombre et en encours) demeurent en revanche dans une fourchette resserrée. La moitié des OPCVM se situent en effet entre 1,7% et 2,18% de frais.

L’impact de la taille

Bien entendu, certains services (tel le conseil) peuvent justifier des différences de tarification, tout comme la nature et la complexité de l’univers d’investissement. Mais l’analyse de l’AMF montre aussi et surtout que la taille des fonds a une influence directe sur les frais.

« Les frais des OPCVM diminuent avec la taille des fonds », explique l’AMF en ajoutant que des encours élevés permettent aux sociétés de gestion de faire des économies d’échelle.

Enfin, de manière plus surprenante, il apparaît que la domiciliation des fonds a également son importance. En moyenne, les fonds d’actions français prélèvent 1,8% de frais alors que les fonds de droit étranger se contentent de 1,68%.

Reuters © Reuters Reuters

13 baisses en 14 séances pour CGG ! .
Le dossier passe sous les 2 euros en bourse ...Si l'on excepte le sursaut du 6 février, qui avait permis au titre CGG de reprendre 7,7% (grâce à un relèvement de recommandation de Morgan Stanley), l'action du spécialiste de la géophysique affiche une 13ème séance consécutive de baisse à la Bourse de Paris, qui a ramené le cours de 3,426 euros à 1,987 euros, soit -42% depuis le 25 janvier. Le 12 février, la société a annoncé la réussite de son augmentation de capital, une étape essentielle du plan de restructuration de sa dette, qui va aussi provoquer une dilution colossale des actionnaires existants.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!