Entreprise Uber abandonne le camion autonome

13:20  31 juillet  2018
13:20  31 juillet  2018 Source:   latribune.fr

L'argent coule à flot dans la Fintech : 26 milliards de dollars et 29 licornes !

  L'argent coule à flot dans la Fintech : 26 milliards de dollars et 29 licornes ! Les startups de la finance ont levé un montant record de 20 milliards de dollars dans le monde au deuxième trimestre et un total 26 milliards depuis janvier, c'est 60% de plus que sur l'ensemble de 2017. Au-delà de l'introduction en Bourse fracassante de la néerlandaise Adyen et de la plus importante levée de fonds de l'histoire du chinois Ant Financial, près de 30 jeunes entreprises du secteur sont valorisées plus d'un milliard, dont quatre en Europe, selon l'étude de CB Insights.On en oublierait presque les Uber et autres Airbnb, les géants de l'économie collaborative qui ont longtemps trusté le podium des jeunes entreprises technologiques les mieux valorisées, les fameuses « licornes » (entreprises non cotées en Bour

Uber investit le champ des camions autonomes .@ Premiers tests en 2016. Concrètement, le camion autonome sert à transporter les marchandises sur la plus longue partie du trajet, sur autoroute.

Uber fait déjà rouler ses camions autonomes aux Etats-Unis © Uber . A lire aussi. Véhicule autonome : Uber et Waymo (Google) concluent un accord surprise mettant fin à leur[…]. Nvidia séduit Volkswagen, Uber et Baidu pour la conduite autonome .

Uber a indiqué en début de semaine qu'il allait arrêter de créer des camions autonomes consacrés au transport de marchandises sur de longues distances aux Etats-Unis, l'entreprise américaine souhaite désormais se focaliser sur cette technologie pour voitures.

Uber a décidé d'abandonner son programme de camion autonome pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur, a annoncé lundi le groupe américain.

Une manoeuvre sans haut risque

"Nous avons décidé d'arrêter le développement de notre programme de camion autonome et d'avancer exclusivement sur les voitures" autonomes, a indiqué Eric Meyhofer, à la tête d'Uber Advanced Technologies Group, dans un mail à l'AFP.

Bourse : Navya cale au démarrage

  Bourse : Navya cale au démarrage Le spécialiste français des véhicules autonomes doit revoir ses ambitions à la baisse à l'occasion de son introduction en Bourse. Après avoir prolongé sa période d'offre, il a dû revoir sa fourchette de prix nettement à la baisse. Mauvais départ pour le spécialiste français des véhicules autonomes. Alors qu'il avait dû proroger la période d'offre, Navya a annoncé la révision de sa fourchette d'introduction sur le marché. Celle-ci est passée de 9 à 12 euros, à 7 à 9 euros... Une baisse conséquente alors que l'entreprise fondée par Christophe Sapet comptait lever entre 51 et 65 millions d'euros.

2018-07-30 - Uber abandonne le camion autonome . La compagnie d’assurances torontoise de 13,5 milliards $ Intact injecte près de quatre millions $ dans la start-up californienne de voitures autonomes Voyage.

Dans les faits, le camion autonome ne couvre pas l’intégralité du trajet mais seulement la longue partie sur autoroute. En 2016, Uber avait déjà racheté la startup Otto, spécialisée dans les camions sans conducteur.

"Nous pensons que concentrer l'énergie et l'expertise de toute l'équipe sur (la voiture) est la meilleure voie à prendre", a-t-il ajouté, alors même qu'Uber avait annoncé en mars commencer à faire rouler aux États-Unis des camions autonomes pour transporter des marchandises sur de longues distances.

680 millions de dollars dépensés

Suite au rachat d'Otto, le projet de semi-remorques sans conducteur avait démarré en août 2016. Uber avait par la suite dépensé 680 millions de dollars (580 millions d'euros) pour obtenir cette startup.

Uber a annoncé vouloir abandonner son programme de camion autonome Otto pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur, a annoncé lundi la société américaine. © Fournis par La Tribune Uber a annoncé vouloir abandonner son programme de camion autonome Otto pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur, a annoncé lundi la société américaine.

Co-fondée par un ancien ingénieur de chez Waymo (filiale conduite autonome d'Alphabet/Google), Otto s'était retrouvée au cœur d'un procès en février, Waymo accusant son ex-employé de lui avoir volé des technologies sur la conduite autonome, arrivées in fine entre les mains d'Uber quand ce dernier a racheté Otto. L'affaire s'était soldée par un accord amiable, Uber acceptant de verser près de 250 millions de dollars à Waymo et promettant de ne pas se servir des brevets en question.

Comment les scooters en libre service ont réinventé un modèle de mobilités

  Comment les scooters en libre service ont réinventé un modèle de mobilités À l'heure où les nouvelles mobilités se cherchent toujours un modèle, les scooters en libre-service, eux, sont parvenus à s'imposer en ville comme auprès des investisseurs. Les opérateurs lient la rentabilité du modèle à leur approche civique et responsable. Et le succès semble au rendez-vous ...Les nouvelles mobilités, dans l'esprit de beaucoup, cela reste encore très flou... Des vélos qui encombrent les trottoirs, des sociétés qui ne gagnent jamais d'argent, des projets municipaux qui tournent au fiasco... Dans ce paysage où règne encore la confusion, émerge une mobilité qui a trouvé un vrai modèle.

Dans le cadre de son enquête sur l'accident mortel impliquant une voiture autonome Uber , la police de Tempe aux Etats-unis a publié une vidéo de la

Dans le cadre de son enquête sur l'accident mortel impliquant une voiture autonome Uber , la police de Tempe aux Etats-Unis a publié une vidéo de la collision.

Lire aussi : Voitures autonomes : l'ancien patron d'Uber mis en cause par Google pour espionnage industriel

Lire aussi : Procès Uber contre Google : des SMS mettent en doute l'innocence de Travis Kalanick

Plusieurs mois après, Otto avait réalisé une première livraison. Dans les Rocheuses du Colorado, un véhicule autonome avait parcouru près de 200 kilomètres pour distribuer 50.000 canettes de bière. Des tests avaient par la suite été menés autour de San Francisco, sans accord des autorités.

Uber Freight continue de bien marcher

Uber continue néanmoins ses activités dans le transport routier traditionnel, avec son application Uber Freight, qui met depuis 2017 en relation chauffeurs routiers et entreprises désireuses de transporter des marchandises.

En rachetant la société Otto en 2016, Uber avait cherché à innover dans le fret de marchandises avec des camions autonomes et Uber Freight, son application pour smartphone, reliant les chauffeurs et expéditeurs.

Uber Freight, qui a connu une croissance "rapide", n'est pas affectée par cette décision, précise le groupe. Plus tôt cette année, Uber avait dévoilé des projets visant à associer conduites manuelle et autonome dans les camions, l'une pour les courtes distances, l'autre pour les longues.

Les constructeurs automobiles comme Ford et General Motors ainsi que les géants des nouvelles technologies tels que Tesla et Alphabet investissent massivement pour tenter de prendre l'avantage dans la course au développement des véhicules autonomes, perçus comme l'avenir du secteur.

( Avec les agences )

Grève anti-VTC : les taxis ont gain de cause contre Uber en Espagne .
Les chauffeurs de taxis en Espagne ont décidé mercredi soir de mettre fin à leur mouvement de grève entamé une semaine plus tôt à Barcelone, avant de gagner les principales villes du pays, pour dénoncer la prolifération des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) des compagnies Uber ou Cabify. La décision d'arrêter la grève a été prise après avoir obtenu l'engagement de Madrid de laisser les gouvernements régionaux réguler le secteur. A Barcelone, première destination touristique d'Espagne, des centaines de taxis noir et jaune ont occupé jour et nuit depuis une semaine la Gran Via, l'une des principales artères de la ville.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!