Entreprise Mobilité: Heetch roule toujours, mais autrement

19:15  20 mars  2017
19:15  20 mars  2017 Source:   La Tribune

De Nice Grid à Interflex : la Côte d'Azur au coeur des Smart Grids

  De Nice Grid à Interflex : la Côte d'Azur au coeur des Smart Grids Dans le cadre de l’appel à projets Horizon 2020, Nice a été choisie pour être un des 6 démonstrateurs européens du projet InterFlex. Une expérimentation qui prolonge le travail effectué dans le cadre de Nice Grid, depuis 2012.Enedis, pilote de l'expérimentation en France, a choisi Nice. La ville a déjà posé une première pierre avec Nice Grid, projet de quartier solaire intelligent implanté à Carros, depuis 2012. Des solutions d'îlotage (alimentation du secteur uniquement avec l'énergie stockée et la production photovoltaïque) et différents niveaux de stockage ont ainsi pu être testées auprès de 300 foyers résidentiels et 11 industriels.

www.rdc-news.com Olivier Kamitatu roule pour Kabila.

Le site a changé d'adresse. Il est désormais accessible à l'adresse suivante : https://www.normandie.fr. Vous allez être automatiquement redirigé. Logistique- Mobilité -Numérique.

Le prix se situe entre l'offre la plus compétitive du marché (mais pas forcément la plus rapide) UberPool (service de VTC partagé d'Uber) et UberX. © Fournis par La Tribune Le prix se situe entre l'offre la plus compétitive du marché (mais pas forcément la plus rapide) UberPool (service de VTC partagé d'Uber) et UberX.

Nouveau départ pour Heetch. La plateforme de transport entre particuliers destinée aux jeunes la nuit, qui avait provisoirement fermé boutique après une condamnation de justice, a décidé de rouvrir avec deux services différents : une offre de VTC, disponible depuis la fin de semaine passée et une autre de covoiturage courte distance, dont les modalités restent à définir.

Pour rappel, le tribunal correctionnel de Paris a lourdement condamné la startup de mobilité nocturne le 2 mars dernier. Il a estimé que la société, Teddy Pellerin et Mathieu Jacob, ses deux fondateurs, s'étaient rendus coupables de complicité d'exercice illégal de la profession de taxi, de pratique commerciale trompeuse et d'organisation illégale d'un système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non-professionnels. Au terme de ce procès, Heetch a été condamné à 200.000 euros d'amende, dont 150.000 euros avec sursis. Quant à Mathieu Jacob et Teddy Pellerin, ils ont écopé chacun de 10.000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis. En outre, la startup devra verser 441.000 euros de dommages et intérêts aux plus de mille parties civiles. A cela s'ajoutent enfin 91.000 euros au titre des frais de justice.

Keolis annonce un bénéfice net en hausse, malgré une activité stable

  Keolis annonce un bénéfice net en hausse, malgré une activité stable La filiale de transport urbain et interurbain de la SNCF a publié un bénéfice net de 45 millions d'euros pour 2016, en hausse de 36% grâce à des règles de comptabilité modifiées au Royaume-Uni, mais stable à périmètre constant.Le retraitement comptable au Royaume-Uni "est dû à la modification du schéma de comptabilisation des retraites attachées aux contrats que nous co-exploitons avec notre partenaire Go-Ahead en Angleterre", a détaillé à l'AFP Michel Lamboley, directeur exécutif groupe de Keolis.

Les communiqués de presse de résultats de Médiamétrie Mobilité et réseau sociaux : le media internet bascule dans la connexion

Redirection en cours vers https://www.bourgognefranchecomte.fr/ Si rien ne se passe cliquez ici. la mobilité , l’insertion et l’accès à l’emploi »,

Devenir un acteur international de poids

La condamnation a de quoi vider les caisses de la startup qui réalisait 500.000 euros de chiffre d'affaires par mois, mais restait déficitaire. "Heetch est une startup qui n'a jamais été rentable car notre objectif est de devenir un acteur international de poids, donc nous réalisons de forts investissements technologiques et humains, notamment à l'international", précise Teddy Pellerin, le cofondateur de l'entreprise qui emploie une soixantaine de personnes en France.

Dans un premier temps la jeune pousse a donc suspendu pendant deux semaines son service de transport entre particuliers, qui fonctionnait le soir entre 20h et 6h, et principalement du jeudi au samedi. Mais ses fondateurs ne baissent pas les bras. Et si l'objectif reste de faire reconnaître son modèle d'origine et obtenir un cadre légal pour opérer, en attendant, ils ont, en accord avec leurs actionnaires Kima Ventures (lancé par Xavier Niel, le fondateur de Free en 2010), Alven Capital et Via ID, contrôlé par Mobivia (Norauto, Midas), décidé de relancer l'application avec deux nouveaux services, compatibles avec la récente décision de justice. Teddy Pellerin explique ainsi:

Les retards des trains font perdre 1,5 milliard d'euros par an à l'économie

  Les retards des trains font perdre 1,5 milliard d'euros par an à l'économie Une comparaison internationale place la France dans la moyenne des pays de l'Ouest de l'Europe en ce qui concerne la ponctualité de ses TGV et Intercités. Mais des efforts restent à faire pour les TER et trains de banlieue en Île-de-France. L'Hexagone se situe ainsi dans le dernier tiers du classement pour ces deux catégories. | Lire TGV : la SNCF va indemniser tout retard au-delà de 30 minutesSuite à un colloque sur la ponctualité ferroviaire organisé début mars par l'AQST, des pistes de bonnes pratiques ont émergé du débat, notamment la systématisation des comparaisons internationales.

Dimanche. Télévie. Mobilité .

Vous allez être redirigé automatiquement vers notre nouveau site dans quelques secondes. Pour y accéder sans attendre, vous pouvez également cliquer sur le lien ci-dessous. Amallia Action Logement vous accompagne pour simplifier votre mobilité .

"Aujourd'hui, sans revenu, nous perdons plusieurs centaines de milliers d'euros par mois, en plus des lourdes amendes. Il est donc essentiel de relancer rapidement une offre et d'avoir des revenus pour assurer le développement de l'entreprise".

Un service de VTC accessible pour les jeunes

Un premier service professionnel de VTC (voitures de transport avec chauffeurs) a ainsi été lancé jeudi dernier, afin de séduire une nouvelle clientèle, les 25 35 ans. Avec un tutoiement de rigueur, en adéquation avec les codes de la communauté Heetch, une préférence pour le siège avant, à côté du conducteur, et toujours la possibilité de payer en cash ou en carte bleue.

Mais comment attirer les chauffeurs actuellement très remontés contre les tarifs appliqués par de telles plateformes, dénonçant notamment les commissions prélevées, qu'ils jugent trop élevées ? En proposant des conditions plus avantageuses. Côté conducteur, Heetch annonce ainsi une commission de 12%. Ce qui est inférieur à ce que propose la concurrence. Les "frais de service" des plateformes les plus importants oscillent en effet entre 15% pour Marcel et 25% pour UberX voire 35% pour le service de VTC partagé d'Uber, UberPool (sur le deuxième passager). De quoi inciter les chauffeurs, pour ceux qui ne le faisaient pas déjà, à préférer Heetch, le soir. Surtout que la demande est au rendez-vous. Le nombre de 90.000 trajets par semaine, qui était sorti lors du procès en décembre, en témoigne. La jeune pousse revendiquait alors 30.000 conducteurs occasionnels, gagnant en moyenne 1.800 euros par an. Au niveau international, elle compte 500.000 utilisateurs de Paris, à Stockholm en passant par Varsovie, Bruxelles, Lille, Lyon, Nice et Milan.

Côté passager le prix se situe également sur la fourchette basse de ce qui se fait sur le marché, entre l'offre la plus compétitive du marché (mais pas forcément la plus rapide) UberPool (service de VTC partagé d'Uber) et UberX.

Pour ce qui est du service de covoiturage de courte distance, il doit voir le jour d'ici le mois de mai. Cependant les modalités restent encore à définir. Et les fondateurs sont conscients que cette nouvelle offre entre particuliers, conforme à la décision du tribunal, ne pourra pas absorber les pics de demande du week-end et répondre pleinement aux attentes de sa cible, les jeunes fêtards de 18/25 ans.

L'avenir de la mobilité électrique en congrès à Rouen .
L’association Electric-Road organise ce mercredi son premier colloque en région, à Rouen, dédié au développement de la mobilité électrique.C'est dans les locaux de l'Hôtel de région que seront analysées et débattues toute la journée les principales questions liées à l'avenir de la mobilité électrique. Des réunions et tables rondes sont prévues, destinées d'abord aux responsables publics et privés chargés de la mise en place de solutions de mobilité électrique. Le grand public est également convié pour assister et/ou participer aux discussions.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/entreprise/-41911-mobilite-heetch-roule-toujours-mais-autrement/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!