Immobilier L’architecte de l’immeuble Citroën des Champs-Élysées craint sa démolition

11:40  13 février  2018
11:40  13 février  2018 Source:   Le Figaro

Les promoteurs du projet Europacity misent sur l’architecture pour séduire

  Les promoteurs du projet Europacity misent sur l’architecture pour séduire EN IMAGES - Pour l’instant, l’immense projet de complexe commercial et de loisirs du nord de Paris s’est surtout attiré beaucoup d’opposants. Pour tenter de lever les barrières ses promoteurs mettent en avant les vertus architecturales du projet. © UNStudio Vue aérienne du projet de Centre culturel dédié au 7e art. Aller de l’avant, malgré les vents contraires. En dépit des interrogations qui pèsent toujours sur la concrétisation du méga-projet Europacity, ses promoteurs veulent démontrer l’intérêt urbanistique et architectural de cette réalisation.

Les Champs - Élysées . Ultime symbole parisien, l’avenue des Champs - Élysées est une adresse incontournable de la capitale. Reliant la place de la Concorde à l’Arc de Triomphe, cette belle avenue est à seulement 10 minutes en métro de l ’hôtel.

Agence immobiliere a nice. 30, rue alphonse karr, 06000 nice. L'agence immobilière Solissimmo vous propose sa sélection d'annonces immobilières des plus belles ventes d'appartements et de villas sur la côte d'azur

Alors que la vitrine internationale du constructeur français a fermé ses portes fin 2017, la créatrice de cet immeuble singulier craint pour son avenir. Dix ans après sa construction, il pourrait bien être démoli.

immobilier © Photomontage Bellena et LexyK immobilier

Avec sa façade de verre évoquant un origami (pliage japonais), impossible de rater le C42, l’ex-vitrine internationale du constructeur automobile Citroën, installée au 42 de l’avenue des Champs-Élysées. Et pour cause: «depuis 1975 aucun bâtiment neuf n’a vu le jour sur les Champs-Élysées à part celui-ci», comme l’écrit l’architecte des lieux, Manuelle Gautrand, dans une lettre adressée au Moniteur. Il est vrai que le Publicisdrugstore situé à l’autre bout de la plus vieille avenue du monde, n’a eu droit qu’à une rénovation pour être doté lui aussi d’une surprenante façade de verre.

» LIRE AUSSI - Une architecte se bat pour éviter la démolition de sa banque

Selon les explications de l’architecte le constructeur avait lancé une consultation architecturale en 2002 afin de se doter d’un site pouvant faire réellement rayonner la marque au plan international, sur la base d’un terrain détenu par la marque au chevron depuis 1927. Face à de grands noms de l’architecture tels que Christian de Portzamparc ou Zaha Hadid, c’est cette jeune architecte quasi inconnue qui remporte la compétition. C’est celle qui a su incarner au mieux l’image d’innovation chère au constructeur, tout en proposant une superbe mise en valeur des modèles exposés, évoquant les garages de notre enfance.

Locataire du Qatar

L’immeuble est finalisé en 2007 et aurait accueilli 10 millions de visiteurs en 10 ans. Problème: dès 2012, le constructeur vend ses locaux pour regarnir sa trésorerie et devient locataire du Qatar, nouveau propriétaire des lieux. Et au vu des loyers pratiqués sur la plus belle avenue du monde, Citroën met avant sa volonté de multiplier les mini-espaces d’exposition au détriment des grands showrooms, afin d’expliquer son départ des lieux. Alors que les locaux sont fermés et inoccupés, sa créatrice se bat pour que ses locaux ne soient pas détruits comme l’avait fait en son temps Odile Decq craignant la destruction du siège de la Banque populaire de l’Ouest, à Rennes.

«Le propriétaire actuel se retrouve avec ce bâtiment, conçu comme un musée automobile, écrit dans sa lettre Manuelle Gautrand. Je peux comprendre son désarroi et sa perplexité. Que va-t-il en faire? Le transformer, le démolir? Qu’il soit démoli serait un crève-cœur pour moi, et sa dénaturation serait cruelle. Que le bâtiment soit transformé au mépris de tout respect du droit d’auteur, que son atrium soit comblé (pression foncière oblige…), qu’il soit cloisonné et défiguré, cela serait une erreur et même une trahison.»

Les promoteurs du projet Europacity misent sur l’architecture pour séduire .
EN IMAGES - Pour l’instant, l’immense projet de complexe commercial et de loisirs du nord de Paris s’est surtout attiré beaucoup d’opposants. Pour tenter de lever les barrières ses promoteurs mettent en avant les vertus architecturales du projet. © UNStudio Vue aérienne du projet de Centre culturel dédié au 7e art. Aller de l’avant, malgré les vents contraires. En dépit des interrogations qui pèsent toujours sur la concrétisation du méga-projet Europacity, ses promoteurs veulent démontrer l’intérêt urbanistique et architectural de cette réalisation.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!