The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Immobilier La première action de groupe contre Foncia de nouveau jugée

10:45  13 mars  2018
10:45  13 mars  2018 Source:   lefigaro.fr

Si les taux remontaient, quel impact pour votre crédit immobilier ?

  Si les taux remontaient, quel impact pour votre crédit immobilier ? Il n’est pas encore question de forte remontée des taux de crédit immobilier. Mais la question peut se poser avec le resserrement des marges des banques. Un courtier a calculé l’impact qu’une hausse des taux aurait pour vos crédits. © Waldemarus/shutterstock immobilier La remontée des taux de crédit est-elle pour bientôt? C’est la question que bon nombre de particuliers désireux d’acheter un logement doivent se poser. Pour l’heure, non seulement les taux ne grimpent pas, mais au contraire, ils baissent.

INFOGRAPHIE - L’administrateur de biens immobiliers est accusé par l’UFC-Que Choisir d’avoir indûment facturé à près de 320.000 locataires des quittances de loyer pendant cinq ans.

Ce mardi après-midi, le Tribunal de grande instance de Nanterre va juger une action de groupe , la première déposée en France, visant l’administrateur de biens immobiliers. » LIRE AUSSI - Des locataires intentent la première action de groupe contre Foncia .

INFOGRAPHIE - L’administrateur de biens immobiliers est accusé par l’UFC-Que Choisir d’avoir indûment facturé à près de 320.000 locataires des quittances de loyer pendant cinq ans.

immobilier © ah_fotobox/shutterstock immobilier

Ce mardi, le Tribunal de grande instance de Nanterre va juger une action de groupe, la première déposée en France, visant l’administrateur de biens immobiliers. Introduite dans le droit français par la loi Hamon sur la consommation le 1er octobre 2014, cette disposition est une version très encadrée des fameuses «class action» à l’américaine. Seules 15 associations de consommateurs agréées peuvent porter une action de groupe en justice (voir notre infographie ci-dessous).

Crédit immobilier : emprunter sur plus de 30 ans, c’est possible

  Crédit immobilier : emprunter sur plus de 30 ans, c’est possible INFOGRAPHIES - LCL vient de fortement baisser ses taux d’emprunt pour des prêts sur 30 ans. Une filiale du Crédit mutuel Arkéa propose des prêts sur 35 ans. Objectif ? Reconquérir les primo-accédants, cible très convoitée par les banques, dont la part a nettement reculé ces deux derniers mois. Bonne nouvelle pour les jeunes emprunteurs: après s’être recentrés ces trois dernières années sur les prêts à moins de 25 ans, les établissements financiers acceptent de proposer des prêts bien plus longs.

Introduite dans le droit français par la loi Hamon sur la consommation le 1er octobre 2014, la première action de groupe va être jugée , ce mardi, par le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine).L’Union

La première action de groupe contre Foncia de nouveau jugée .

» LIRE AUSSI - Des locataires intentent la première action de groupe contre Foncia

La plus puissante d’entre elles, l’UFC-Que Choisir, avait lancé son action dès le 1er octobre 2014. Elle réclame à l’administrateur de biens immobiliers Foncia l’indemnisation de locataires, 318.000 selon son estimation, ayant payé des frais d’expédition de quittance, pour un total évalué à 44 millions d’euros sur 5 ans. Or il est interdit de faire supporter aux locataires ce type de frais depuis une loi du 13 juillet 2006. Cette action de groupe est l’aboutissement d’un long processus judiciaire entamé en 2013 avec une première décision de justice condamnant Foncia pour «pratique illicite».

En appel, l’entreprise avait cependant été blanchie. Une décision confirmée en cassation en juillet dernier. La Cour, dans un arrêt que l’AFP a consulté, a estimé «qu’un seul document litigieux ne permettait pas d’établir l’existence d’une pratique illicite». L’UFC n’avait pu produire qu’une seule fiche de renseignement portant la mention «frais d’envoi de quittance» datant de 2011. «Nous avons tenu compte de la position de la Cour de cassation et anticipé en étayant notre action avec plusieurs dossiers concrets pour montrer que c’était bien une pratique et non un cas isolé», a assuré Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir. Malgré les décisions défavorables en appel et en cassation, il «continue de penser que ce n’est pas une action de groupe à la légère». «C’est au juge de l’action de groupe qu’il reviendra de trancher sur le fond», a-t-il ajouté.

Le Figaro lance un nouveau supplément immobilier

  Le Figaro lance un nouveau supplément immobilier VIDÉO - Baptisé Le Figaro Immobilier, ce supplément, dont le premier numéro paraît ce mardi, vous propose des conseils pratiques, des analyses des prix et du marché mais aussi les confidences des professionnels, des témoignages ou encore des décryptages entre idées vraies et fausses. © RossHelen/Shutterstock immobilier Acheter une maison ou un appartement n’est pas un investissement comme un autre. Pas du tout! D’abord parce que l’on fait à cette occasion le plus gros chèque de sa vie et que l’on s’endette généralement pour très longtemps. Ensuite parce que dans un tel investissement, le cœur accompagne forcément la raison.

L’ action de groupe engagée par l’association de consommateurs UFC-Que choisir contre l’administrateur de biens Foncia va être jugée à Nanterre.

PREMIERE - L'association de consommateurs va lancer la toute première action de groupe en France, contre Foncia . C'est dans la loi Hamon sur la consommation que la procédure d' action de groupe a été introduite.

» LIRE AUSSI - Les villes où les loyers ont le plus augmenté en 2017

De son côté, Foncia conteste «en tout point les griefs qui lui sont faits et regrette la thèse développée à son encontre». Le groupe distingue notamment la quittance de loyer de l’avis d’échéance, qui permet d’être «informé des sommes dues» et qui était facturé 2,30 euros. «Foncia laisse le soin au tribunal saisi de se prononcer pour dire si l’entreprise était bien dans son droit de proposer à ses clients en 2009 un service facultatif et résiliable à tout moment», précise l’entreprise. La facturation d’avis d’échéance a depuis elle aussi été interdite par la loi Alur en 2014.

Paris songe à acheter des logements en viager pour en faire des HLM .
La mairie va étudier une proposition d’élus écologistes qui permettrait à des seniors parisiens de continuer à vivre chez eux avec un petit pécule et à la Ville de créer plus de logements sociaux. © Joao Paulo V Tinoco/shutterstock immobilier La Ville de Paris songe à mettre en place un viager municipal qui favoriserait le maintien des seniors parisiens à domicile tout en permettant la création de logements sociaux.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/finance/immobilier/-81382-la-premiere-action-de-groupe-contre-foncia-de-nouveau-jugee/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!