France Un survivant du Bataclan tance Wauquiez, vent debout contre un concert de Médine

07:55  11 juin  2018
07:55  11 juin  2018 Source:   nouvelobs.com

Le concert du rappeur Médine au Bataclan fait polémique

  Le concert du rappeur Médine au Bataclan fait polémique Sur Twitter, des élus de droite et d'extrême droite jugent provocantes les paroles du rappeur dont le dernier album s'intitule Jihad. Les politiques ont promis de tout faire pour empêcher le concert de se dérouler au sein du Bataclan. © ETIENNE LAURENT/AFP Le 13 novembre 2015, 90 personnes ont trouvé la mort au Bataclan. Depuis l'annonce du concert du rappeur Médine dans la célèbre salle du Bataclan (XIe arrondissement parisien), la polémique enfle, notamment symbolisée par la montée du hashtag #Bataclan sur Twitter.

Alors que Médine se produira à deux reprises en octobre au Bataclan , lieu d’une tragédie lors des attentats de Paris, une vague d’indignation s’est emparée des réseaux sociaux. L’artiste est en effet connu pour ses paroles particulièrement violentes.

S’il est vrai que les paroles de Médine sont parfois pleines de sévérité vis à vis de Marianne, cette “femen tatouée ‘Fuck God’ sur les mamelles” il ne l’est pas moins qu’il essaie simplement, à notre sens, de conjuguer ses croyances avec son art au travers de sa musique.

Laurent Wauquiez dénonce un "sacrilège pour les victimes", un survivant du 13-Novembre le réprimande vertement.

Le Bataclan © Copyright 2018, L'Obs Le Bataclan

Voilà quelques jours que l'extrême-droite, puis les Républicains, fustigent la tenue en octobre de deux concerts du rappeur Médine au Bataclan. Le président du parti, Laurent Wauquiez, y voit par exemple un "sacrilège pour les victimes". Mais un survivant du 13 Novembre, l'ex-vice président de l'association 13 Onze 15, Emmanuel Domenach lui répond :

"Et vous qui vous servez de l'attentat du 13 novembre à des fins politiques, ça se situe à quel niveau sur l'échelle du déshonneur ?"

Si (et tant mieux pour vous), vous avez tout loupé de cette polémique, en voici un bref résumé

Programmé au Bataclan, le rappeur Médine, qui chante "crucifions les laïcards", fait scandale

  Programmé au Bataclan, le rappeur Médine, qui chante Droite et extrême droite montent au créneau et s'opposent au concert de Médine au Bataclan. Ses paroles heurtent ? Ses détracteurs aussi sortent l'artillerie lourde : "Des saloperies", "Une insulte", "Insupportable", lancent les opposants à la venue du rappeur Médine les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, salle parisienne où 90 personnes ont péri sous les balles lors d'une attaque terroriste le 13 novembre 2015.⋙ Le témoignage bouleversant de Jean-Camille et Fanny, tous deux rescapés du BataclanL'extrême droite et une partie de la droite sortent de leurs gonds et dénoncent une provocation.

Ce morceau, en forme d'hommage à la mythique salle de concert parisienne Le Bataclan a surtout un objectif autobiographique : la narration historique par l'artiste de son propre rapport à la scène. Qu'est-ce que représentait le Bataclan pour Médine ?

Chant de Noël Paroles: Vive le vent , vive le vent , vive le vent d'hiver qui s'en va sifflant, soufflant dans les grands sapins verts. Vive le temps, vive le

1 / Médine annonce une nouvelle date au Bataclan

C'était il y a quelques jours. Le rappeur Médine annonce une seconde date à son concert du Bataclan en octobre prochain. Il y a trois ans, il avait suscité une polémique avec le titre "Don't Laïk", paru une semaine avant l'attentat contre "Charlie Hebdo". Il s'en était défendu dans une tribune pour Le Plus dans laquelle il se livrait à une explication de texte en assurant qu’il s’agit "du pur esprit Charlie" : "Don’t Laïk est précisément une caricature tendue aux fondamentalismes. Une caricature qui singe à la fois ceux qui font de la laïcité un outil d’exclusion, et à la fois ceux qui la subissent et l’expriment à travers une réaction d’hyper-identification de circonstance".

Bataclan : quelles sont les paroles de Médine qui ont créé la polémique ?

  Bataclan : quelles sont les paroles de Médine qui ont créé la polémique ? Elles sont issues du morceau «Don't Laïk», qui avait déjà suscité le débat en janvier 2015. Question posée le 10 juin 2018 Bonjour, Vous avez été nombreux à nous poser des questions sur ce sujet. Voilà, en effet, plusieurs jours que le rappeur français Médine est au centre d’une polémique, lancée par l’extrême droite, et reprise depuis plus largement sur la Toile. Nombreux commentateurs appellent, en effet, à l’annulation des concerts du rappeur au Bataclan, prévus les 19 et les 20 octobre prochains. La raison ? Les paroles d’une de ses chansons, incompatibles selon eux avec un concert dans une salle où 90 personnes ont été tuées par un commando djihadiste le 13 novembre 2015.

Ալբոմ. Հիմնական կատարումները. Noël au gré du vent . Mono Version.

Marlenheim - École Pierre-Pflimlin Vent debout contre la fermeture.

"M’attribuer l’apologie des concepts derrière ces termes comme "islamo-racaille" est malhonnête et dangereux. Reprocheriez-vous à Brassens dans sa Mauvaise Réputation d’être apologiste de ce qu’il s’attribue lui-même à travers la bouche des autres ?"

2 / Le Pen et Wauquiez s'offusquent

En réaction à cette nouvelle date de concert, la frontiste Marine Le Pen monte alors au créneau et s'offusque sur Twitter : "Aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan. La complaisance ou pire, l’incitation au fondamentalisme islamiste, ça suffit !"

 Laurent Wauquiez voit pour sa part dans ce concert un "sacrilège pour les victimes". "Au Bataclan, la barbarie islamiste a coûté la vie à 90 de nos compatriotes. Moins de trois ans plus tard, s'y produira un individu ayant chanté 'crucifions les laïcards', et se présentant comme une 'islamo-caillera'". Il a été rejoint par Eric Ciotti, qui demande lui l'interdiction du concert. 

Dans la foulée, une pétition contre la tenue des concerts les 19 et 20 octobre a été lancée sur change.org par Grégory Roose, ex-délégué départemental du FN dans les Alpes-de-Haute-Provence.

3 / Plusieurs voix dénoncent des raccourcis

Pour aller plus loin, "20 Minutes" signale cette éclairante interview de Médine, il y a un an, sur Clique TV, face à Mouloud Achour : 

"C’était en 2005, dans un autre contexte. Mon message s’adressait à ceux qui [auraient été] tentés de partir combattre et en même temps à ceux qui ont une définition de ce terme complètement galvaudée. Aujourd’hui, sortir un album avec ce titre-là, c’est impossible."

Bref, "vivement la Coupe du monde", ironise un confrère de "Libé" : 

Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan .
Le ministre de l'Intérieur a été interrogé à l'Assemblée au sujet de la programmation du rappeur Médine en octobre prochain dans cette salle de concert parisienne. © Fournis par Francetv info Le gouvernement pourrait interdire le concert du rappeur Médine, prévu à l'automne au Bataclan, s'il y a un risque de trouble à l'ordre public, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan mais, comme vous le savez, tout ce qui peut amener un trouble à l'ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!