The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Aides sociales : en montrant les coulisses de son discours, Macron fâche la gauche

11:55  13 juin  2018
11:55  13 juin  2018 Source:   lejdd.fr

Seul le tiers des Français juge que la politique de Macron est "juste"

  Seul le tiers des Français juge que la politique de Macron est Moins du tiers des Français jugent la politique d'Emmanuel Macron comme juste, selon un sondage BVA publié mercredi. © POOL/AFP - PHILIPPE WOJAZER Seul le tiers des Français jugent que la politique de Macron est "juste" Trois Français sur dix seulement considèrent que la politique menée par Emmanuel Macron et son gouvernement est "juste" et une majorité juge qu'ils ne font pas suffisamment pour les plus démunis, selon un sondage BVA diffusé mercredi 6 juin.

Au début de son discours , Emmanuel Macron a déclaré vouloir "réparer" le lien entre l'Église et l'Etat qui "s'est abîmé". Pour rétablir cette relation, "il n'est pas d'autre moyen qu'un dialogue en vérité".

, Emmanuel Macron , prononcera son discours de politique africaine à l’université de Ouagadougou devant un millier d’étudiants, au Burkina Faso. Un discours suivi d’une séance de questions-réponses avec la salle.

Dans une vidéo tweetée mardi soir, Emmanuel Macron déclare que l'État "met un pognon de dingue dans les minima sociaux" et que cela ne fonctionne pas. Une phrase qui n'a pas manqué de faire réagir.

Dans une vidéo tweetée mardi soir, Emmanuel Macron déclare que l'Etat © Capture d'écran Dans une vidéo tweetée mardi soir, Emmanuel Macron déclare que l'Etat "met un pognon de dingue dans les minima sociaux" et que cela ne fonctionne pas. Une phrase qui n'a pas manqué de faire réagir.

Emmanuel Macron devait bien se douter que ses propos feraient réagir. Cela n'a pas manqué. Mardi soir, dans une vidéo tweetée par sa directrice de la communication Sibeth Ndiaye, on voit le Président peaufiner le discours qu'il doit prononcer mercredi devant la Mutualité française et résumer sa philosophie. "On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s'en sortent pas. Les gens qui naissent pauvres restent pauvres", s'enflamme Emmanuel Macron. "Je vais faire un constat qui est de dire : on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif", explique-t-il.

Les Français favorables à la baisse de la dépense publique-sondage

  Les Français favorables à la baisse de la dépense publique-sondage Les Français sont favorables à la baisse de la dépense publique si elle ne concerne pas les aides sociales, selon le baromètre Odoxa du mois de juin pour BFM Business, Challenges et Aviva Assurances publié jeudi. Plus de sept Français sur dix (71%) sont favorables à la baisse drastique de la dépense publique voulue par Emmanuel Macron - 100 milliards au cours du quinquennat.Les personnes interrogées sont pourtant majoritairement contre la plupart des pistes de réduction de la dépense envisagées dans le détail, sauf celles concernant les fonctionnaires.

Newsletters. Montres . Le discours d'Emmanuel Macron a laissé la gauche de marbre, communistes en tête. 19H44 Refonte des aides sociales : Hollande met (encore) en garde Macron .

Au début de son discours , Emmanuel Macron a déclaré vouloir "réparer" le lien entre l'Église et l'Etat qui "s'est abîmé". Pour rétablir cette relation, "il n'est pas d'autre moyen qu'un dialogue en vérité".

"Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé c'est pareil. Tout le système de soins que je veux repenser, c'est aller vers plus de prévention pour responsabiliser, y compris les acteurs de soins", ajoute le chef de l'État, qui répète son discours en faisant semblant de s'adresser aux mutualistes.

La gauche détourne les propos de Macron

A quelques heures de ce discours, qui se tiendra à Montpellier à l'occasion du 42e congrès de la Mutualité française, Emmanuel Macron a donc relancé le débat ne manquant pas de faire réagir. Notamment à gauche.

Quelques voix se sont aussi faites entendre à droite :

Invité de RTL, Bruno Le Maire a parlé d'un "langage de réunion de travail où on se dit les choses". "Mais sur le fond, je pense qu'il a raison. On met beaucoup d'argent dans notre politique sociale, et tant mieux parce que je pense que c'est ce qui fait justement le contrat social français. Mais il faut que cet argent soit bien employé", estime le ministre de l'Économie, pour qui "on n'a pas les résultats qu'on serait en droit d'attendre" aujourd'hui.

Mercredi, Emmanuel Macron prononcera un "discours stratégique" : il veut "redonner de la cohérence" à son approche sociale, selon l'Élysée, après le début de cacophonie dans son gouvernement sur une réforme des aides sociales. Les maîtres-mots devraient être l'"efficacité" des aides et la "responsabilité" des aidés.

«Pognon dingue» des aides sociales : les dessous du coup de com' .
LE SCAN POLITIQUE - La vidéo du chef de l'État peaufinant devant ses conseillers son discours sur sa politique sociale constitue un virage dans la communication élyséenne. © LUDOVIC MARIN/AFP figarofr L'opération de com' a été rondement planifiée. La vidéo des propos du chef de l'État évoquant le «pognon dingue» dépensé pour les aides sociales, d'une durée de près de deux minutes, a été mise en ligne sur Twitter, dans la nuit, par la conseillère en communication Sibeth Ndiaye. Elle a également été envoyée aux journalistes par le service de presse du ministère de l'Intérieur.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!