The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Macron et «le pognon dingue» des aides sociales : l'opposition s'insurge

14:56  13 juin  2018
14:56  13 juin  2018 Source:   lefigaro.fr

Emmanuel Macron estime qu'on met trop d'argent dans les aides sociales, la séquence buzz

  Emmanuel Macron estime qu'on met trop d'argent dans les aides sociales, la séquence buzz Emmanuel Macron est au cœur d'une grosse polémique mercredi 13 juin. Sibeth Ndiaye, conseillère en communication du président de la République, a diffusé une vidéo dans laquelle ce dernier estime qu'on "met un pognon de dingue dans des minimas sociaux". Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.Le choix de diffuser est pour le moins maladroit. Une vidéo d'Emmanuel Macron en pleine réunion avec ses équipes a été diffusée par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye sur Twitter, à la veille d'une réunion avec les mutualistes. Le président de la République y tient des propos pour le moins limites sur la pauvreté en France, et l'échec de la politique sociale.

Les termes qui introduisent l ’ opposition ou la concession mettent en valeur les différences entre deux idées ou expriment un événement qui a eu lieu en dehors de toute logique. La différence: - L ’ opposition introduit deux idées indépendantes.

L ’ opposition . le constat d’une différence. Marie est grande et blonde tandis que sa sœur est petite et rousse. La concession. © 2013, www.jupiterimages.com. 3 Indicatif. Alors que /Tandis que expressions de temps qui marquent l ’ opposition . on oppose deux faits.

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Pour dénoncer la remise en cause des aides sociales, la gauche souligne que le gouvernement a voté une réforme de l'ISF au profit des plus aisés.

figarofr © Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro figarofr

Sans surprise, les déclarations d'Emmanuel Macron sur les aides sociales qui coûtent «un pognon dingue» font largement réagir les responsables politiques de tous bords. D'abord à La France insoumise, où le député Adrien Quatennens ironise sur Twitter: «Macron s'apprêterait-il à annoncer qu'il renonce enfin à tous les cadeaux faits aux riches sans contrepartie?» Manière de rappeler la réforme de l'ISF de l'automne dernier. Au PCF, Emmanuel Macron a été rebaptisé «méprisant de la République» se «lâchant sur les pauvres».

LEAD 1-France-Les aides sociales coûtent "trop de pognon", dit Macron

  LEAD 1-France-Les aides sociales coûtent Emmanuel Macron estime dans une vidéo diffusée mercredi que les aides sociales coûtent "trop de pognon" sans sortir "les gens de la pauvreté", des propos susceptibles de lui valoir de nouvelles critiques sur le thème du "président des riches".Cet enregistrement a été diffusé par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye sur Twitter dans la nuit, quelques heures avant un discours du chef de l'Etat devant le 42e congrès de la Mutualité française, à Montpellier, censé "redonner de la cohérence à l'approche sociale" de l'exécutif.

4. L ' opposition oppose deux faits indépendants l'un de l'autre: Elle est brune alors que son frère est blond. La concession montre l ' opposition logique qui existe entre deux faits: Bien qu'il soit vraiment petit, il est cham-pion de basket.

Intégrer la vidéo. L ' opposition s ' insurge contre la convocation du Congrès par Emmanuel Macron . Lecture auto. OnOff.

Même refrain du côté du Parti socialiste. Le premier secrétaire Olivier Faure juge sur les réseaux sociaux que «comme d'habitude» le président de la République «flatte les égoïsmes et surfe sur les clichés -les pauvres ne font pas d'efforts, trop d'aides - afin de promouvoir une politique libérale qui ne fera qu'accroître la détresse et pauvreté». Et de lancer: «Il met un “pognon de dingue” sur les grandes fortunes et “ça ne marche pas”». La maire de Lille Martine Aubry a publié un texte où elle attaque sévèrement le président qui «ne connaît pas la France et la vie de ceux qu'il a qualifiés de manière effrayante de “gens qui ne sont rien”», référence à une précédente polémique de juillet dernier. «A nouveau il s'attaque aux plus faibles et à ceux qui souffrent et sont dans la difficulté, victimes d'une crise écnomique durable et qui les frappe douloureusement», charge la socialiste.

Aides sociales : en montrant les coulisses de son discours, Macron fâche la gauche

  Aides sociales : en montrant les coulisses de son discours, Macron fâche la gauche Dans une vidéo tweetée mardi soir, Emmanuel Macron déclare que l'Etat "met un pognon de dingue dans les minima sociaux" et que cela ne fonctionne pas. Une phrase qui n'a pas manqué de faire réagir.

Trois économistes de renom, qui ont largement inspiré le programme du candidat Macron , suggèrent au président un rééquilibrage social de sa politique, - 11/06/2018 10:41. En matière fiscale, ils suggèrent de revoir les aides sectorielles aux entreprises et " le maquis des aides à l'innovation".

Le nom du chiasme vient de la lettre grecque khi que l'on écrit c ainsi. C'est la forme de cette lettre qui a donné naissance à notre x et non le xi écrit x. Le chiasme souligne l'union des termes et renforce leur opposition par la permutation syntaxique.


«Une mise en scène»

Le sénateur PS Rachid Temal a lui aussi opté pour l'ironie: «Ces salauds de pauvres qui coûtent trop chers et incapables d'être acteurs de la start up nation!», demandant par ailleurs leur réaction à ses anciens camarades socialistes partis vers la République en marche.

A droite, le sénateur LR Bruno Retailleau a dénoncé «une mise en scène». «On attend de lui pas un constat mais des actes», a-t-il dit sur Sud Radio. Et de proposer «une allocation unique» qui rassemblerait toutes les prestations. «Il faut pouvoir aider les gens qui en ont besoin mais ne pas les maintenir dans l'assistance!», a-t-il ajouté.

Pour le présidente du Front national Marine Le Pen, le chef de l'Etat a «tort de faire porter la responsabilité de la pauvreté sur les chômeurs et les pauvres». «Il parle des Français qui “tombent pauvre” comme on tombe malade. Pas un seul politique n'imagine que ca puisse être sa responsabilité, que les aides sociales ne sont que les conséquences des erreurs politiques commises», a-t-elle affirmé sur BFMTV et RMC.

VIDEO. Retraite du PDG de Carrefour: Emmanuel Macron fustige les «dingues de pognon» .
Georges Plassat, qui a récemment quitté la direction de Carrefour, devait recevoir près de 14 millions d’euros…Le montant de la « retraite chapeau » de l’ancien PDG de Carrefour (près de 14 millions d’euros) a suscité l’indignation jusqu’au plus haut niveau de l’Etat. C’est, en tout cas, ce que croit savoir le Journal du dimanche.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-115837-macron-et-le-pognon-dingue-des-aides-sociales-lopposition-sinsurge/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!