France Pour Aquilino Morelle, Hollande finira par soutenir Macron, "son fils spirituel"

11:55  09 janvier  2017
11:55  09 janvier  2017 Source:   BFMTV

Révélations: Comment François Hollande a découvert la Une de Closer sur Julie Gayet

  Révélations: Comment François Hollande a découvert la Une de Closer sur Julie Gayet "Etonnamment calme" d'après Aquilino Morelle"Il fallait prévenir le Président"  

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Fiscophobie Magot qui dort : l’avarice d’Apple pourrait bien finir par lui coûter

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Comment Emmanuel Macron a fait son « diagnostic » 118 808 visites 164

Aquilino Morelle a conseillé François Hollande à l'Elysée de 2012 à 2014, avant d'être remercié. Il sort cette semaine un livre, intitulé Abdication, sous forme de réquisitoire contre le président, dont il dénonce notamment l'absence de volontarisme politique.

Interrogé dans Le Parisien ce lundi, l'ex-conseiller revient sur le renoncement du président, et sur les chances de la gauche et de ses candidats pour l'année électorale qui commence.

  Pour Aquilino Morelle, Hollande finira par soutenir Macron, © Fournis par BFMNews

Il évoque notamment Emmanuel Macron, dont la candidature est selon lui le "symptôme" d'un malaise. "Il réussit le tour de force d'apparaître comme un candidat hors système, alors qu'il est en issu!" explique-t-il. "Et pour la seule raison qu'il n'est pas élu et ne veut pas l'être, à part être élu président de la République, bien entendu..." poursuit-il.

Il considère aussi que François Hollande, silencieux pour le moment, finira par adouber son ancien ministre.

"Je suis convaincu que François Hollande finira par le soutenir, car Emmanuel est son fils spirituel", avance-t-il. 

"Je leur en veux." Anne Hidalgo accable Hollande, Macron et Valls .
La maire de Paris fustige avec les mots les plus durs "l'immense gâchis du quinquennat", et plaide pour la ligne sociale-démocrate de Vincent Peillon. © Copyright 2017, L'Obs Anne Hidalgo, maire de Paris, le 16 décembre 2016 Elle a choisi le jour du premier débat télévisé de la primaire de la gauche pour monter sur le ring. Et elle ne retient pas ses coups. Anne Hidalgo dresse un réquisitoire du bilan de François Hollande, Manuel Valls et Emmanuel Macron, dans une interview au quotidien "Le Monde" de ce jeudi après-midi.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!