France « Je vous souhaite bien du courage pour le défendre »

08:35  10 janvier  2017
08:35  10 janvier  2017 Source:   Le Parisien

Amel Bent : Trés amincie et radieuse, elle vous souhaite une bonne année !

  Amel Bent : Trés amincie et radieuse, elle vous souhaite une bonne année ! A l'occasion du passage en 2017, les stars se sont empressées de souhaiter une bonne année à leurs fans. Sur Instagram, Amel Bent a publié un cliché où elle apparaît en tenue de réveillon et sa perte de poids nous a sauté aux yeux Un vent de minceur souffle en ce moment sur les stars françaises.Il y a quelques jours, c'est Jenifer qui se plaignait de ne pas avoir assez de formes et exprimait son désir d'avoir des seins et des fesses. Plus récemment c'est Joyce Jonathan qui inquiétait tout le monde en s'affichant très amaigrie et squelettique sur les réseaux sociaux .Aujourd'hui, c'est au tour d'Amel Bent d'exposer sa minceur. A l'occasion du passage en 2017, la chanteuse a posté sur Instagram, une nouvelle photo où elle prend la pose en tenue de réveillon. Moulée dans un ensemble scintillant à paillettes composé d'un pantalon et un crop top, la jeune maman a laissé entrevoir son ventre ultra plat pour, sourire aux lèvres, souhaiter une bonne année à ses milliers d'abonnés. Si certains n'ont fait que présenter leurs voeux à leur tour, d'autres ont relevé à quel point, l'interprète de "Ma philosophie" a beaucoup maigri. Maman d'une petite Sofia depuis mars 2016 , Amel Bent apparaît désormais plus mince qu'avant sa grossesse et semble épanouie que jamais avec cette nouvelle silhouette svelte. Il faut dire que ces derniers jours, la chanteuse a enchaîné les séances intensives de boxe et semble prête à tout pour se sculpter un corps parfait . Les tops n'ont qu'a bien se tenir !Rendez-vous juste au-dessus pour découvrir toutes les photos ! E.

Pape Ndiaye Thiou souhaite bonne fête de tabaski à tous les musulmans !

Cette page a changé d'adresse, cliquez-ici. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce logiciel et le télécharger, cliquez-ici.

Le Parisien: Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), jeudi. Karl Rose, jugé depuis jeudi pour ses crimes, était âgé de 19 ans au moment des faits. © AFP/BERTRAND LANGLOIS Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), jeudi. Karl Rose, jugé depuis jeudi pour ses crimes, était âgé de 19 ans au moment des faits.

La phrase, d'une froide brutalité, tombe comme un couperet. Elle a le mérite de donner le ton. Évoquant ses rapports avec son fils, jugé depuis jeudi pour un triple assassinat à la kalachnikov dans les rues d'Istres en avril 2013, à l'âge de 19 ans, Gilles Rose a livré hier, devant les assises des Bouches-du-Rhône, le récit d'un père dépassé, impuissant face à la dérive de Karl, qu'il a élevé seul depuis l'adolescence. Sans pour autant se remettre jamais en question. « C'est comme si j'étais sur une rive avec le reste de la société, et lui sur l'autre rive. Et la rivière est devenue un fleuve », euphémise-t-il.

Mail: à quoi sert la copie cachée?

  Mail: à quoi sert la copie cachée? En ce début d'année, il faut se plier à l'envoi des vœux à tous vos contacts professionnels. C'est typiquement le cas où la fonction copie cachée ("CCI" pour copie carbone invisible) trouve son utilité. Elle permet d'envoyer en une seule fois son message à des centaines de personnes, qui ne se connaissent pas, et de garder leur adresse mail confidentielle. Autre avantage: cela permet d'éviter de voir sa messagerie submergée par les maladroits qui auraient utilisé la fonction "répondre à tous" pour vous remercier de vos vœux.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89.

Découvrez toutes les annonces immobilières pour acheter ou louer partout en France. Trouvez facilement votre futur appartement ou maison grâce à notre carte 3D inédite

De ce fils, souffre-douleur au lycée à cause de son obésité, en guerre avec une mère étouffante, surdoué de l'informatique réfugié dans le virtuel et sa passion des armes, il explique qu'il n'était « pas bien depuis l'adolescence ». « Mais avec lui, on ne pouvait pas communiquer », se défend Gilles Rose, anticipant les reproches. Alors oui, assène-t-il très vite : « A un moment, j'ai souhaité qu'il meure pour que moi, je puisse continuer à vivre. »

A l'exact opposé d'une mère fragile qui expliquera, dans un long monologue introspectif, qu'elle se sent « responsable » au point d'avoir « l'impression de lui avoir mis le fusil à l'épaule », Gilles Rose, lui, élude. Les armes ? « J'étais un peu au courant », dit-il. « Je l'ai vu bricoler un pistolet, je l'ai mis dehors un mois et demi. » Les envies de meurtre ? « J'ai pris ça pour de la provocation. » Ses consultations Internet morbides et obsessionnelles ? « J'ignorais tout. » Tout juste glissera-t-il, et de mauvaise grâce, un maladroit « désolé pour ce contretemps » aux familles de victimes...

Macron demande conseil à Royal

  Macron demande conseil à Royal Elle dit observer "avec bienveillance" ce qu'il fait. Ségolène Royal, qui n'a pas encore précisé qui elle soutenait dans la course à la primaire de gauche et à la présidentielle, ne cache plus sa sympathie pour Emmanuel Macron. "J'observe avec bienveillance ce qui est fait, ce qui est dit, c'est quelqu'un tourné vers le futur, qui essaye d'inventer le futur, qui connaît bien les enjeux de la mondialisation. Le moment venu, il faudra le rassemblement des forces progressistes, des forces de gauche, des forces de la créativité", a-t-elle déclaré mercredi matin, sur France 2, interrogée sur le projet du candidat.

Paul défend son apostolat et explique que pour le bien de son ministère

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89.

« Je voulais me venger des adultes », avait détaillé Karl Rose au premier jour de son procès, esquissant enfin un mobile. Se venger des maltraitances de sa mère — qu'elle a niées hier, reconnaissant toutefois les « lacunes » de son éducation —, se venger des « saloperies » de son père, qu'il a publiquement accusé, lors de son procès pour détention d'armes il y a un mois, de lui avoir fait subir des violences sexuelles. Une hypothèse plausible selon la mère de Karl, qui a fait part hier de ses « gros doutes ». Aussi, lorsque Gilles Rose évoque une « petite enfance qui s'est plutôt bien passée », son fils explose : « Violeur de gosses ! Ça s'est plutôt bien passé, hein ? », s'étrangle-t-il, tordu de souffrance, en larmes.

« Je crois qu'il a perdu pied, et qu'il relève désormais de la psychiatrie », lâche, plein de morgue, Gilles Rose. Questionné sur des contenus pédopornographiques sur son ordinateur, l'homme assure qu'il s'agissait d'un service rendu à un « vieux monsieur » de son immeuble. Passablement agacé, Gilles Rose ne cache plus son courroux. Revenant sur le jour des faits, Me Yannick Le Landais, l'un des avocats de Karl Rose, s'interroge : « Votre fils part en vous disant qu'il va se suicider, vous ne le rattrapez pas ? » « Pour lui dire quoi ? Ne va pas te tuer ? », s'emporte Gilles Rose. « Je vous souhaite bien du courage pour le défendre... » conclut-il, sans un regard pour son fils.


La France ne souhaite pas punir la GB, assure Ayrault .
La France ne souhaite pas punir la Grande-Bretagne pour sa sortie annoncée de l'Union européenne, a réaffirmé jeudi Jean-Marc Ayrault au lendemain de déclarations controversées de son homologue britannique Boris Johnson dressant un parallèle entre la fermeté française et l'Allemagne nazie."Il n'a y aura pas de 'cherry picking' (choix à la carte-NDLR) mais il ne s'agit pas de punir le Royaume-Uni", a déclaré le chef de la diplomatie française à Paris lors de ses voeux à la presse. "Ce n'est pas la position de la France".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!