France Marine Le Pen ménage ses alliances avec l'extrême-droite européenne

14:55  10 janvier  2017
14:55  10 janvier  2017 Source:   BFMTV

Marine Le Pen continuera la politique même en cas d'échec en 2017

  Marine Le Pen continuera la politique même en cas d'échec en 2017 La présidente du Front national Marine Le Pen a assuré mardi qu'elle continuerait de faire de la politique même en cas de défaite à l'élection présidentielle pour laquelle elle est donnée présente au second tour dans les sondages. A la question de savoir, sur BFM TV-RMC, si elle arrêterait la politique en cas d'échec, elle a répondu : "non parce que je ne me bats pas pour moi-même"."Je ne suis pas en train de me construire une carrière en me disant 'si je ne réussis pas ça j'arrêterai', je me bats pour le pays, je me bats pour le peuple", a-t-elle dit.

Extrême droite : « Les plus dangereux sont hors système » Par Marie Kostrz.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Douze trucs à savoir sur Marine Le Pen - Rue89 - L'Obs.

  Marine Le Pen ménage ses alliances avec l'extrême-droite européenne © Fournis par BFMNews

La présidente du Front national est en pleine campagne pour la présidentielle. Elle se rendra bientôt en Allemagne, pour l'un de ses rares déplacements à l'étranger. Une visite stratégique, qui devrait permettre de sceller une nouvelle alliance au sein de l'Europe populiste, et de ménager celles qui sont déjà acquises.

Le 21 janvier, elle participera à une conférence intitulée "Liberté pour l'Europe", à Coblence, dans l'ouest du pays. Un rendez-vous organisé par le groupe Europe des nations et des libertés (ENL) du Parlement européen. Fondé en 2015 et co-présidé par Marine Le Pen, il rassemble à l'extrême-droite de l'échiquier politique européen des partis tels que le FN, le Vlaams Belang flamand, le PVV néerlandais de Geert Wilders, le FPÖ autrichien, longtemps dirigé par Jörg Haider, et la Ligue du nord italienne.

A la une - Assistants parlementaires du FN : «Nous faisons l'objet de persécution», estime Marine Le Pen

  A la une - Assistants parlementaires du FN : «Nous faisons l'objet de persécution», estime Marine Le Pen <p>La président du Front National a réagi à l'ouverture de l'information judiciaire pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé, s'estimant victime d'une campagne de dénigrement.</p>La président du Front National a réagi à l'ouverture de l'information judiciaire pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé, s'estimant victime d'une campagne de dénigrement.

Grèce : comment Marine Le Pen veut récupérer la victoire annoncée de Syriza.

Nous vous invitons à revenir un peu plus tard. Merci pour votre compréhension et votre patience. Marocainement vôtre. L ’ extrême - droite européenne reçue avec les honneurs par Israël.

Bientôt une alliance avec l'AfD

Une rencontre à laquelle participera Frauke Petry, la co-dirigeante du parti de la droite populiste allemande AfD (l'Alternative pour l'Allemagne). Comme elle l'a annoncé dans un tweet, Matteo Salvini de la Ligue du nord, Geert Wilders, le député néerlandais anti-islam du Parti de la liberté (PVV), ainsi que Harald Vilimsky, secrétaire général du parti d'extrême-droite FPÖ (Parti de la Liberté), participeront également. 

L'AfD a rejoint le groupe ENL au Parlement européen le 30 avril dernier, avec l'intégration de l'eurodéputé Marcus Pretzell, qui sera aussi présent le 21 janvier. Le Front national et l'AfD tentent depuis plusieurs mois de se rapprocher officiellement. Mais ces tentatives ont été rendues difficiles par des divergences de programmes économiques. La vice-présidente du parti allemand avait notamment qualifié le programme économique du FN de "socialiste". 

Présidentielle: parmi les candidats, qui veut supprimer quoi?

  Présidentielle: parmi les candidats, qui veut supprimer quoi? Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon dans leur programme destiné à remporter la présidentielle, tous les candidats envisagent des suppressions : de postes, d'institutions, de mesures et de dispositifs. Le JDD fait le point. © Fournis par JDD Les parlementaires sont visés par la quasi-totalité des candidats en course pour 2017.

Site web d'information Fin de l’exercice "Obangamé 2016": La Marine nationale "se félicite" des acquis.

All rights reserved Logos : E. Rougé & A. Ventura - Partners : blog fr be by gl eu tv Beware of fake AdmiNet URL : http://www.adminet.com/poli/ droite .html.

Discours anti-islam et anti-migrants

Depuis 2015, l'AfD a cumulé plusieurs bons résultats électoraux en Allemagne au niveau régional. Une victoire qui doit beaucoup à l'arrivée massive de réfugiés dans le pays, qui a inquiété une partie de l'opinion publique.

Autrefois considéré comme "le parti des professeurs", il a progressivement changé de nature à mesure que les départs se sont multipliés en son sein. Aujourd'hui, il attire les voix de ceux qui craignent le déclassement, des chômeurs ou encore des habitants de l'ex-RDA. Avec un discours anti-islam et anti-migrants, il est actuellement crédité de 15% des intentions de vote environ, pour les législatives qui devraient se tenir fin septembre. 

La France ne souhaite pas punir la GB, assure Ayrault .
La France ne souhaite pas punir la Grande-Bretagne pour sa sortie annoncée de l'Union européenne, a réaffirmé jeudi Jean-Marc Ayrault au lendemain de déclarations controversées de son homologue britannique Boris Johnson dressant un parallèle entre la fermeté française et l'Allemagne nazie."Il n'a y aura pas de 'cherry picking' (choix à la carte-NDLR) mais il ne s'agit pas de punir le Royaume-Uni", a déclaré le chef de la diplomatie française à Paris lors de ses voeux à la presse. "Ce n'est pas la position de la France".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!