France Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron pour les quartiers en difficulté

18:05  14 novembre  2017
18:05  14 novembre  2017 Source:   Franceinfo

Le «plan de bataille» de Macron pour les banlieues ne fait pas l’unanimité

  Le «plan de bataille» de Macron pour les banlieues ne fait pas l’unanimité Après Clichy-sous-Bois lundi, Emmanuel Macron était en déplacement ce mardi 14 novembre à Tourcoing, dans le nord de la France, pour parler de sa politique de la Ville. Appelant à la mobilisation nationale, il a annoncé des mesures concrètes. Sans forcément faire pour autant l’unanimité. Voulant faire taire les critiques qui l’accusent de mener une politique pour les riches, Emmanuel Macron a présenté ce mardi à Tourcoing ce qu’il qualifie de « plan de bataille » en faveur des banlieues défavorisées. Le président de la République a rejeté l'idée d'une politique basée sur les aides publiques en direction des quartiers populaires.

Météo - Emploi - Petites annonces - PMU - Cours des changes - Programme de Vol - Guide TV - Infos Services - Pharmacie - Réservation d'Hôtels. Moov Prépayé - Assistance MOOVnaute - Mon Compte - Nos coordonnées - Webmail - Test de bande passante.

ERREUR. Nous sommes, spécialisée dans le Développement des Logiciels et Création

Le président de la République a appelé, mardi à Tourcoing (Nord), à une "mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers", promettant "un plan de bataille clair".

  Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron pour les quartiers en difficulté © Fournis par Francetv info

"C'est une mobilisation de toute la nation qui seule peut répondre au défi immense." Emmanuel Macron, en déplacement à Tourcoing (Nord) mardi 14 novembre, a présenté les premières mesures de la politique de la ville. Un "plan de mobilisation générale", fruit d'une concertation entre l'Etat, les collectivités locales et les acteurs du terrain, sera présenté d'ici février et se concentrera sur une dizaine de quartiers "particulièrement en difficulté". En marge de l'annonce de ce calendrier, des pistes ont été évoquées par le chef de l'Etat. Franceinfo les liste. 

Emmanuel Macron: six mois de réformes menées tambour battant

  Emmanuel Macron: six mois de réformes menées tambour battant Emmanuel Macron est depuis six mois au pouvoir. L'occasion d'un premier bilan pour un président qui a enchaîné les réformes depuis son élection. « Je fais ce que j'ai dit » , répète, comme un mantra, Emmanuel Macron. Telle est pour le président de la République élu le 7 mai dernier l'ultime et inattaquable justification des réformes menées tambour battant depuis six mois. Moralisation de la vie publique, réforme du Code du travail, de l'impôt « Je fais ce que j'ai dit » , répète, comme un mantra, Emmanuel Macron. Telle est pour le président de la République élu le 7 mai dernier l'ultime et inattaquable justification des réformes menées tambour battant depuis six mois.

Le président français Emmanuel Macron a réitéré, vendredi, « l ’engagement de la France au Sahel sur les plans financiers et militaires ». Il a par ailleurs fait savoir qu’un certain nombre de discussions informelles avaient été tenues, notamment sur les relations avec l ’Iran et la nécessité «de tout faire

Le retour des "emplois francs"...

Pour favoriser l'accès de tous à l'emploi, le chef de l'Etat mise sur les "contrats francs". Il s'agit d'un dispositif qui accorde une prime aux entreprises embauchant un habitant d'un quartier en difficulté. Cette initiative se fera en deux temps : dès 2018 via une phase d'expérimentation dans certains quartiers d'Angers, de Marseille, de Tourcoing, de Roubaix et d'Ile-de-France. Le dispositif sera ensuite généralisé en 2020.

Emplois francs : la deuxième tentative sera-t-elle meilleure ?

Expérimentés sous le quinquennat de François Hollande, ces contrats francs avaient finalement été abandonnés en raison de critères d'éligibilité très limitatifs. Le public concerné a donc été élargi et recouvre désormais tous les demandeurs d'emploi sans critère d'âge. Le montant d'aide a également été relevé afin d'être plus incitatif : les entreprises bénéficieront d'une aide de 5 000 euros par an sur trois ans pour une embauche en CDI et de 2 500 euros par an sur deux ans pour un CDD de plus de six mois.

Emmanuel Macron en colère : quand le président recadre fermement ses ministres...

  Emmanuel Macron en colère : quand le président recadre fermement ses ministres... Selon les informations du Figaro, le chef de l'État a tapé du poing sur la table en conseil des ministres, mardi."Je ne cautionne en rien ces propos", a lancé Emmanuel Macron lors d'un recadrage ferme et vigoureux ce mardi en conseil des ministres, comme le rapporte Le Figaro. "Le chef de l'État ne souhaite pas que cet épisode constitue un précédent. Le président a souligné qu'une 'cohésion de groupe' s'était formée au sein du gouvernement et qu'il convenait de ne pas retomber dans les 'travers' des quinquennats précédents", écrivent nos confrères sur leur site.

Err Connexion. Des conseils pour tchatter sur Chat-land.

LE SOUFFLE DE LA COLERE - Bande Annonce (VOST).

... et de Jean-Louis Borloo

Il avait disparu des radars médiatiques. L'ancien ministre de la Ville Jean-Louis Borloo, père de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), va aider Emmanuel Macron dans la mise en place du plan du gouvernement en faveur des quartiers en difficulté. "Cela fait plusieurs semaines qu'on travaille, qu'on avance. Le message du président est clair. Ce qui est très important, c'est qu'un plan, ça se rédige avec tous les acteurs, avec des indicateurs et une évaluation", a déclaré Jean-Louis Borloo.

La lutte contre les discriminations à l'embauche

Le gouvernement entend aussi intensifier les campagnes de test de discrimination (ou "testing") lancées par le ministère du Travail sous le quinquennat précédent. A l'heure actuelle, 17% des habitants de quartiers pauvres se déclarent victimes de discrimination en raison de leur origine. Il faut "traquer les employeurs qui ne respectent pas ce qui est dans la loi qui interdit la discrimination à l'embauche comme à la promotion" et "pénaliser les entreprises qui ont recours à ces pratiques", a déclaré Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat souhaite rendre public le nom des entreprises "les plus délinquantes".

Emmanuel Macron : sa statue bientôt exposée au musée Grévin

  Emmanuel Macron : sa statue bientôt exposée au musée Grévin D’ici l’année prochaine, le musée Grévin comptera parmi ses pensionnaires le président Emmanuel Macron comme l’a annoncé une journaliste du Parisien Week-end au micro de RTL. Emmanuel Macron sera prochainement l’une des stars du musée Grévin comme l‘a révélé sur RTL une journaliste du Parisien Week-End dans l’émission de Sidonnie Bonnec, La Curiosité est un vilain défaut. Sa statue, « en cours de fabrication », devrait rejoindre celles de François Hollande, Nicolas Sarkozy et Barack Obama en janvier prochain.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Emmanuel Macron a passé trois jours en Guyane, six mois après un mouvement social qui a paralysé le territoire. Voici ce qu ' il faut retenir de cette visite, entre violences et engagements.

Le retour de l'Etat dans les banlieues

Le président a indiqué que les quartiers sensibles seraient concernés en priorité par les recrutements de 10 000 postes de policiers prévus et par l'expérimentation de la police de sécurité du quotidien.

La pérennisation des budgets

Dans un contexte budgétaire tendu, Emmanuel Macron a affirmé que "personne ne perdra, dans les communes concernées par la politique de la Ville, le moindre crédit sur 2018". Il y aura "maintien de tous les engagements" et "les quelques collectivités qui auraient pu perdre au changement de périmètre en cours" seront "compensées", a déclaré le président de la République.

Par ailleurs, en matière de rénovation urbaine, l'Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru) va voir, comme prévu, son budget doublé jusqu'à 10 milliards d'euros.

Emmanuel Macron se rendra sur tous les lieux des attentats du 13 novembre .
Lundi 13 novembre, le président français respectera une minute de silence au Stade de France à Saint-Denis puis sur les lieux des restaurants et cafés frappés en 2015. Emmanuel Macron se rendra lundi 13 novembre 2017 sur les lieux des attaques terroristes du 13 novembre 2015, afin de rendre hommage aux 130 morts et plus de 350 blessés, a indiqué mardi l'Élysée. Le chef de l'État respectera une minute de silence successivement au Stade de France à Saint-Denis, puis sur les lieux des restaurants et cafés touchés par l'attaque, avant d'aller devant la salle de spectacle du Bataclan à Paris.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-69780-ce-quil-faut-retenir-des-annonces-demmanuel-macron-pour-les-quartiers-en-difficulte/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!