France Une personne sur trois ne perçoit pas les aides sociales auxquelles elle a droit

18:05  14 novembre  2017
18:05  14 novembre  2017 Source:   Europe 1

Hulot réfléchit à un bonus-malus énergétique sur les logements

  Hulot réfléchit à un bonus-malus énergétique sur les logements Le ministre de la Transition écologique indique réfléchir à une "modulation" des taxes foncières ou à des droits de mutation en fonction des résultats du diagnostic énergétique, lequel changerait donc radicalement de nature. Les propriétaires immobilier en sauront plus aujourd'hui car le gouvernement doit présenter sa feuille de route sur la transition énergétique ce vendredi. Le gouvernement réfléchit à un dispositif de bonus-malus sur les logements en fonction de leurs performances énergétiques, a déclaré Nicolas Hulot dans un entretien diffusé jeudi, à la veille de la publication de la feuille de route de l'Etat en la matière.

Cette fiche ne peut être correctement affichée ( elle n'existe pas /plus).

ERREUR. A NE PAS MANQUER Mercedes A180 CDI Elegance.

Les aides pour les familles sont les plus méconnues, selon un sondage publié mardi pour Adessadomicile, une fédération d'aide à domicile.

  Une personne sur trois ne perçoit pas les aides sociales auxquelles elle a droit

Méconnaissance, complexité administrative ou encore réticence à demander de l'aide... Une personne sur trois ne touche pas les prestations sociales auxquelles elle a droit, notamment celles dédiées aux familles ou à la dépendance, selon un sondage* publié mardi.

Le manque d'information, principal obstacle. Ainsi, 34% des personnes éligibles aux prestations sociales ne bénéficient d'aucune aide, indique cette enquête du cabinet Adjuvance pour Adessadomicile, fédération d'aide à domicile, rendue publique dans le Parisien. Pour une personne sur deux, la principale raison est le manque d'information (49% des réponses), viennent ensuite le recours à d'autres solutions dans l'entourage, pour de la garde d'enfant ou de l'aide à domicile par exemple (23%), la complexité administrative des démarches (16%), un reste à charge trop élevé (16%), la réticence "à ouvrir sa sphère privée" (16%) ou encore la défiance envers les administrations (10%).

Prestations sociales : quels effets sur les inégalités ?

  Prestations sociales : quels effets sur les inégalités ? Une étude de l’Insee montre que les transferts sociaux réduisent nettement les inégalités. Mais l’impact varie fortement d’une région à l’autre .Ainsi, le rapport de revenus entre plus riches et plus pauvres est de 6,48 dans les Hauts-de-France et de 6,84 en Paca avant transferts sociaux, contre « seulement » 4,04 et 4,07 en Pays de Loire et en Bretagne.Sans grande surprise, les régions aux plus fortes inégalités sont celles qui affichent aussi les plus hauts taux de pauvreté (18,3% dans les Hauts-de-France contre 10,8% en Bretagne).

Cette page n'est pas visible actuellement.

Le récit que vous demandez n'existe pas . Retour au menu principal des histoires.

44% des personnes âgées éligibles n'y accède pas. Les aides pour les familles sont les plus méconnues, selon ce sondage : moins d'une famille sur quatre (37%) connaît les aides qui lui sont dédiées et 50% de celles éligibles aux aides à la parentalité ne les touchent pas. Pour les personnes âgées, 44% des personnes éligibles mais non bénéficiaires de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) n'y accèdent pas car "elles en ignorent l'existence", est-il précisé. 13% des personnes âgées interrogées trouvent leurs propres solutions.

Neuf Français sur dix connaissent en revanche les aides concernant le handicap (Allocation adulte handicapé, prestation de compensation du handicap, allocation d'éducation de l'enfant handicapé). Elles sont "les moins difficiles d'accès car elles bénéficient intrinsèquement d'un circuit d'accompagnement et de prescription, du fait de la dimension médicale de la fragilité concernée", estime l'étude. Mais "la question du reste à charge reste un frein important".

Pour pallier à ces chiffres, certaines administrations, comme la CAF, cherchent désormais à identifier les familles passant à côté de leurs prestations

*Enquête réalisée sur internet en octobre auprès d'un échantillon national représentatif de 1.577 personnes éligibles et/ou bénéficiaires d'aides, et en face-à-face auprès de 24 personnes (six personnes handicapées, six familles fragilisées, six personnes âgées, et six professionnels de l'aide sociale ou d'associations).

L'Assemblée vote un budget en baisse pour le travail et l'emploi .
Les députés ont donné leur feu vert à la réduction du nombre de contrats aidés malgré les vives critiques de l'opposition. Ils ont également validé l'expérimentation des «emplois francs» en 2018. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP Le budget de cette mission a fait l'objet de commentaires peu amènes de l'opposition à l'Assemblée nationale. Pour le budget «Travail et emploi», c'est fait. L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de mercredi à jeudi le budget de cette mission, défendu par la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!