France Larcher prêt à bloquer Macron sur la réforme de la Constitution

10:10  07 janvier  2018
10:10  07 janvier  2018 Source:   leJDD

François de Rugy propose d'inscrire la neutralité du Net dans la Constitution

  François de Rugy propose d'inscrire la neutralité du Net dans la Constitution Un droit de pétition pour interpeller directement les parlementaires et l’inscription dans la Constitution de la neutralité du Net. Parmi les pistes avancées par François de Rugy en vue de la révision constitutionnelle, chantier lancé par l’exécutif pour le premier semestre 2018, ces deux propositions nouvelles sortent du lot. Le président (LREM) de l’Assemblée nationale, qui les a détaillées jeudi lors de ses vœux à la presse, compte ainsi rendre le Parlement plus ouvert et «instiller des logiques horizontales dans nos institutions». Alors qu’aux Etats-Unis, la commission fédérale des communications a mis fin, mi-décembre, au principe de neutralité du Net qui garantit que tous les flux de données s

Communiqué supprimé de l 'Espace Datapresse.

Désolé, vous ne pouvez pas lancer de recherche sur plus de 6 mots. Retour à la page précédente.

Emmanuel Macron a besoin d'un accord avec le président du Sénat pour faire passer la réforme constitutionnelle. Mais Gérard Larcher pose ses conditions.

Emmanuel Macron a besoin d'un accord avec le président du Sénat pour faire passer la réforme constitutionnelle. Mais Gérard Larcher pose ses conditions. © Abaca Emmanuel Macron a besoin d'un accord avec le président du Sénat pour faire passer la réforme constitutionnelle. Mais Gérard Larcher pose ses conditions.

Gérard Larcher, vu de l’Élysée, c’est "Monsieur Trois cinquièmes".  Comprendre : l’homme qui a les clés de la majorité élargie dont Emmanuel Macron a besoin pour faire passer sa réforme de la Constitution. Pour être adoptée, toute réforme constitutionnelle doit en effet être votée dans les mêmes termes par les deux assemblées, puis par au moins 555 des députés et sénateurs réunis en Congrès. Après ses maigres résultats aux sénatoriales de septembre, Emmanuel Macron n’a plus le choix : sauf à utiliser l’arme –toujours risquée- du référendum, il est urgent de s’entendre avec le président d’un Sénat dominé par la droite. Seulement voilà : sous des abords bonhommes, l’ancien ministre du Travail est un redoutable tacticien, rompu à l’art de l’art de  la négociation.

Le président de l’Assemblée veut inscrire la neutralité du Net dans la Constitution

  Le président de l’Assemblée veut inscrire la neutralité du Net dans la Constitution « Il n’y a aucun besoin de modification législative ou constitutionnelle », a réagi la Fédération française des télécoms. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP La neutralité du Net inscrite dans la Constitution ? Cette idée semblait loin des débats en cours autour de la révision du texte fondamental, théoriquement prévue pour la fin de juillet.

Nous avons déménagé ! Pour plus d'informations sur les prochaines sorties de jeux, rendez-vous sur : http://www.zylom.com/uk/blog/coming-soon/.

CETTE PAGE N’EST PAS DISPONIBLE POUR LE MOMENT. Accéder à la page d'accueil du site E.Leclerc.

Les lignes rouges de Gérard Larcher

Il a formé un groupe de travail sénatorial transpartisan chargé de réfléchir sur la réforme constitutionnelle et remettra ses conclusions à Emmanuel Macron le 24 janvier. Après, tout devrait aller très vite : la réforme devrait être soumise au Conseil d’État en février pour un passage en conseil des ministres en mars et une adoption en septembre. À moins qu’Emmanuel Macron tombe sur un os. "Pourquoi changer la Constitution ? Si c’est pour faire mieux fonctionner la démocratie, c’est oui. Si c’est pour répondre au populisme ambiant et au dégagisme, on n’en sera pas", prévient Gérard Larcher, qui a tracé ses lignes rouges.

Pour lire cet article en intégralité, retrouvez le JDD en kiosques, sur iPad ou sur Internet. Découvrez également nos offres d'abonnement.

Muriel Pénicaud va investir dans un fonds solidaire ce qu'elle ne paie plus en ISF .
Pénicaud va investir dans un fonds solidaire ce qu'elle ne paie plus en ISFLa ministre du Travail, Muriel Pénicaud qui va bénéficier de la suppression de l'ISF, a affirmé jeudi sur France Inter qu'elle allait investir cet argent "dans un fonds qui soutient l'économie sociale et solidaire".

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-74428-larcher-pret-a-bloquer-macron-sur-la-reforme-de-la-constitution/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!