France L'ultimatum de Jean-Marc Ayrault sur Notre-Dame-des-Landes

18:45  13 janvier  2018
18:45  13 janvier  2018 Source:   Challenges

Vinci en embuscade après la fin du feuilleton Notre-Dame des Landes

  Vinci en embuscade après la fin du feuilleton Notre-Dame des Landes Le groupe pourrait renégocier le contrat de concession et en profiter pour pousser ses pions sur ADP. L'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes ne pèse pas outre mesure sur le dossier Vinci à la Bourse de Paris. Le titre n'a cédé que 0,1% hier après la décision annoncée par le gouvernement français, et contient son repli à 0,2% ce matin, à 87,28 euros. Le groupe aurait été le concessionnaire de l'infrastructure si elle avait été construite. La question se pose désormais de savoir dans quelle mesure et à quelle hauteur Vinci sera dédommagé.

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l'immobilier.

Tout le Sport. Notre sélection. Grille TV. Les mardis de l'Afrique. enQUÊTE D'AFRIQUE. Réussite. Le Parlement du rire. Barbershop. +D'Afrique Live.

L'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré samedi que l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dames-des-Landes n'apporterait "aucune solution aux problèmes qui se posent" avec l'aéroport nantais actuel, dont l'agrandissement est selon des médiateurs nommés par le gouvernement une option envisageable.

L'ultimatum de Jean-Marc Ayrault sur Notre-Dame-des-Landes © AFP/Archives - STEPHANE DE SAKUTIN L'ultimatum de Jean-Marc Ayrault sur Notre-Dame-des-Landes

Si la décision était prise d'agrandir Nantes-Atlantique, "il faudrait alors tout recommencer à zéro, relancer un débat et une enquête d'utilité publique, avec l'assurance de nouveaux recours (...) Cela veut dire qu'à la fin du mandat d'Emmanuel Macron aucun coup de pioche n'aura été donné", a déclaré M. Ayrault dans un entretien au Monde, estimant que "renoncer (à Notre-Dame-des-Landes) serait un choix opportuniste, tactique. Ce ne serait pas un choix durable, stratégique".

Une cagnotte cachée pour la construction de Notre-Dame-des-Landes

  Une cagnotte cachée pour la construction de Notre-Dame-des-Landes Depuis des années, les compagnies aériennes qui utilisent l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique paient une taxe en vue de la construction de la future plateforme. Qu'adviendra-t-il de ces près de 100 millions d'euros, si le projet est abandonné ? Le sujet suscite beaucoup de silences embarrassés, aussi bien au sein de l’Etat que dans le monde du transport aérien français. Selon les informations réunies par Libération, depuis près de sept ans, une cagnotte est constituée en vue de la construction du très controversé aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à proximité de la métropole de Nantes. Ce pactole a été alimenté par les compagniesLe sujet suscite beaucoup de silences embarrassés, aussi bien au sein de l’Etat que dans le monde du transport aérien fr

L'artiste n'a pas été trouvé.

Service momentanément indisponible. Veuillez nous excuser de ce contre-temps. www.hit-parade.com.

A l'inverse, "Notre-Dame-des-Landes est un projet qui est, lui, prêt à démarrer puisque tous les obstacles ont été franchis", a souligné l'ex-maire de Nantes.

Pas comparable avec le Larzac

Alors que l'eurodéputé José Bové a suggéré de s'inspirer du Larzac pour gérer la question de la Zad de Notre-Dame-des-Landes en cas d'abandon du projet, M. Ayrault a jugé que la situation n'était pas comparable avec celle du plateau occitan dans les années 1980.

"On n'est pas au Larzac, il ne faut pas inventer des mythes! Si les habitants de Notre-Dame-des-Landes ont voté très majoritairement contre le projet d'aéroport, ces mêmes personnes disent qu'en tout état de cause les zadistes devront s'en aller", a-t-il dit. "Des gens occupent des terrains et des maisons en toute illégalité, l'État ne peut pas l'accepter. Sinon, le doute s'installe, le discours sur les droits et les devoirs n'a plus de sens et il ne faut pas s'étonner de la montée des populismes", a ajouté M. Ayrault.

Interrogé sur un risque d'échec de l'évacuation de la Zad, M. Ayrault a estimé que "si le gouvernement dit qu'il faut faire Notre-des-Landes, je pense que, hormis les plus radicaux, une partie des opposants respectera cette décision. Le climat sera différent et plus apaisé".

(Avec AFP)

Les pro-NDDL à Paris pour abattre leurs dernières cartes .
Trois associations partisanes du projet de nouvel aéroport nantais sont venues à la rencontre de la «presse jacobine» à Paris pour dénoncer les «mensonges» et «omissions» du rapport des médiateurs remis en décembre au gouvernement..Alors que l’exécutif doit décider d’ici la fin du mois s’il autorise ou non la construction du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), en Loire-Atlantique, les partisans du projet abattent leurs toutes dernières cartes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!