The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Macron "assume" de demander "un effort aux plus âgés" et exhorte à "la patience"

09:20  02 mars  2018
09:20  02 mars  2018 Source:   parismatch.com

Après l'interview de Wauquiez, l'ex-ministre Bussereau claque la porte des Républicains

  Après l'interview de Wauquiez, l'ex-ministre Bussereau claque la porte des Républicains L'explication de texte du président des Républicains sur BFMTV n'a visiblement pas convaincu tout le monde dans les rangs du parti.   © Fournis par Francetv info Rien ne va plus au sein des Républicains. Après l'interview de Laurent Wauquiez sur BFMTV, mardi 20 février, l'ancien ministre Dominique Bussereau, conseiller spécial de Valérie Pécresse dans son mouvement Libres!, a claqué la porte : "Puisque Laurent Wauquiez assume ses errements et sa violence verbale j'en tire les conséquences : j'étais en congé de LR, ce soir j'en démissionne définitivement", a-t-il tweeté.

"Je sais que je demande un effort aux plus âgés , que parfois certains râlent, ça ne rend pas forcement populaire mais je l' assume ", a déclaré le chef de l'Etat après une déambulation dans les rues de Châlons-en-Champagne.

« Je sais que je demande un effort aux plus âgés , que parfois certains râlent, ça ne rend pas forcement populaire mais je l' assume », a déclaré le chef de l'État après une déambulation dans les rues de Châlons-en-Champagne.

Interpellé par des retraités sur la question du pouvoir d'achat, Emmanuel Macron a déclaré qu'il "assume" de demander "un effort aux plus âgés" et exhorte à "la patience".

Macron © PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPPI Macron "assume" de demander "un effort aux plus âgés" et exhorte à "la patience"

Emmanuel Macron "assume" de demander "un effort aux plus âgés" et exhorte à "la patience", a-t-il déclaré à la presse à Châlons-en-Champagne après avoir été interpellé par des retraités sur la question du pouvoir d'achat.

"Je sais que je demande un effort aux plus âgés, que parfois certains râlent, ça ne rend pas forcement populaire mais je l'assume", a déclaré le chef de l'Etat après une déambulation dans les rues de Châlons-en-Champagne. "C'est comme quand on refait en profondeur une maison. Au début on voit les plans, on se projette. Et après on commence les travaux, il y a un moment ça sent la peinture, y a des courants d'air, il fait plus froid, on se demande pourquoi on a fait tout ça...", a expliqué le président de la République, alors qu'une hausse de la CSG de 1,7 point est intervenue en janvier.

Yassine Belattar en garde à vue après avoir tenté d’approcher Emmanuel Macron, l’humoriste réagit

  Yassine Belattar en garde à vue après avoir tenté d’approcher Emmanuel Macron, l’humoriste réagit Yassine Belattar tournera sept fois la langue dans sa bouche avant de parler. Lors d’une visite d’Emmanuel Macron aux Mureaux, le ton serait monté entre une policière et l’humoriste, conduit par la suite en garde à vue. Ceci n’est pas une blague. Yassine Belattar, humoriste de 35 ans, est passé par la case prison ce mardi 20 février. Alors qu’il tentait d’approcher le cortège présidentiel venu se présenter dans la commune des Mureaux, Yassine Belattar s’est fait remettre à sa place devant ses enfants par une agente de police. Ce qui ne lui aurait pas du tout plu.

71% des Français jugent la mesure "injustifiée", selon une enquête publiée ce vendredi dans Libération. Le chef de l'Etat exhorte à la " patience " et balaie les sondages en baisse.

"Je sais que je demande un effort aux plus âgés , que parfois certains râlent, ça ne rend pas forcement populaire mais je l' assume ", a déclaré le chef de l'Etat après une déambulation dans les rues de Châlons-en-Champagne.

"Il faut avoir la patience de rappeler pourquoi on le fait, d'avoir des désagréments passagers parce, qu'a la fin c'est quand même mieux qu'au début", a poursuivi Emmanuel Macron, qui a rappelé que la première baisse de la taxe d'habitation interviendrait en octobre.

"Les vicissitudes du quotidien m'importent peu"

Emmanuel Macron s'est rendu à Châlons-en-Champagne pour une rencontre avec le maire (LR) Benoist Apparu et des élus locaux, après avoir passé une demi-journée avec l'armée de Terre dans les camps de Mourmelon et Suippes (Marne).

La baisse dans les sondages, "ça m'est totalement égal... Je n'ai jamais commenté. Je ne commente pas les hausses, pas les baisses", a-t-il par ailleurs déclaré. "Il n'en reste rien des sondages. Il y a des gens qui toute leur vie ont été obsédés par ça, il n'en reste rien. Ce qui compte, c'est le travail en profondeur que vous faites pour le pays. Il y a que ça qui compte. Et donc les vicissitudes du quotidien m'importent peu", a conclu le chef de l'Etat.

L'ensemble des baromètres mensuels des instituts de sondage, réalisés pour la plupart avant les annonces lundi sur la réforme de la SNCF, donnent l'exécutif quasi systématiquement en baisse. Un sondage Elabe réalisé après les annonces gouvernementales sur la SNCF le donne en revanche en hausse de trois points.

Escapade romantique pour Emmanuel et Brigitte Macron au Taj Mahal .
Petite escapade romantique pendant la visite officielle. Dimanche, le président français et son épouse ont visité le Taj Mahal, joyau de l'Inde. Emmanuel et Brigitte Macron ont fait une entrée bien scénarisée, main dans la main, face au Dôme blanc. Pour Emmanuel Macron, le lieu «dit beaucoup de l'âme humaine, des grandes douleurs, d'une civilisation qui s'est déployée de l'Inde à la Mongolie, de la Chine à la Turquie». «C'est un lieu absolument magnifique, un lieu qui est à la fois l'un des sommets de l'art mondial et de l'art islamique puisque c'est un lieu qui est la quintessence de l'art moghol. La force de l'Inde tient et tiendra dans sa capacité à marier ses religions et ses civilisations», a-t-il ajouté. Pour son épouse Brigitte Macron, qui se rend en Inde pour la première fois, la visite a été tout aussi forte : «Vous prenez le Taj Mahal en pleine figure. C'est impressionnant. C'est une certaine idée de la beauté et de la perfection.» A lire : Les conseils du professeur Macron aux étudiants indiens S'ils ont bien voulu poser pour les photographes, mais pas sur le célèbre banc sur lequel la princesse Diana avait posé seule, Emmanuel et Brigitte Macron ont tout de même voulu garder certains souvenirs pour eux. Ils ont flâné en toute intimité pendant une trentaine de minutes autour du Dôme blanc. Ils étaient accompagnés d'un guide francophone des lieux mais aussi de l'auteur Jean-Claude Carrière. Emmanuel et Brigitte Macron ont préféré contempler le fleuve Yamuna qui longe Le Taj Mahal plutôt que de s'asseoir sur le banc de Lady Di pour la photo rituelle @ParisMatchpic.twitter.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/france/-79851-macron-assume-de-demander-un-effort-aux-plus-ages-et-exhorte-a-la-patience/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!