Monde En 2017, près de 30,6 millions de personnes ont dû fuir leur propre pays

09:00  17 mai  2018
09:00  17 mai  2018 Source:   rfi.fr

Birmanie : des civils à dos d’éléphants pour fuir les combats (Vidéo)

  Birmanie : des civils à dos d’éléphants pour fuir les combats (Vidéo) Pour fuir la guerre civile qui fait rage dans leur pays, certains Birmans n’ont pas trouvé d’autre solution que de fuir leur village à dos d’éléphant. Non Stop Zapping vous dévoile une séquence relayée par Le Monde.Les combats dans le nord de la Birmanie entre les rebelles locaux et les soldats de l’armée deviennent invivables pour les citoyens. Depuis quelques semaines, les affrontements se sont intensifiés et dans certains villages, comme celui d’Awng Lawt en Etat Kachin, des civils ont même été chassés. Les habitants de ce village ont été plusieurs au départ à courir se réfugier dans leurs rizières mais après les tirs d’obus, aucun n’abri n’était en sécurité.

À la fin de l’année 2016, 40,3 millions de personnes au total vivaient en situation de déplacement dans leur propre pays en Les catastrophes ont contraint trois fois plus de personnes à fuir que les conflits. 30 /03/2018. Erdogan : "Nous allons nous rendre au Tchad et cela aura un écho important".

Nombre record de 38 millions de déplacés internes à travers le monde en. 2014, l’équivalent de 30 000 individus obligés de fuir leurs foyers chaque jour. GENEVE, LE 6 MAI 2015 : Le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDI).

Fuir des conflits. Fuir aussi des catastrophes naturelles. En 2017, près de 30,6 millions de personnes ont dû fuir leur propre pays selon un rapport publié mercredi 16 mai par l’Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC) et le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). Plus de la moitié des nouveaux déplacements liés aux conflits ont eu lieu en Afrique subsaharienne, notamment en RDC, en Ethiopie, ou encore au Soudan du Sud.

Le camp de réfugiés de Lovua, à une centaine de kilomètres de la frontière congolaise, accueille notamment des réfugiés congolais qui ont fui les violences au Kasaï, 18 août 2017 (photo d'illustration). © RFI/Sonia Rolley Le camp de réfugiés de Lovua, à une centaine de kilomètres de la frontière congolaise, accueille notamment des réfugiés congolais qui ont fui les violences au Kasaï, 18 août 2017 (photo d'illustration).

Au total, près de 5,5 millions de personnes ont dû fuir leur foyer l'année. Avec plus de 2 millions de déplacés, la RDC paie le plus lourd tribut. Un phénomène essentiellement lié à la crise dans le Kasaï, dans la province du Tanganyika, dans les nord et sud Kivu. 60% des déplacés sont des enfants, relève cette étude, qui s'appuie sur des données des Nations unies.

Le projet européen fortement soutenu dans le bloc

  Le projet européen fortement soutenu dans le bloc Le soutien des citoyens de l'Union au projet européen a atteint un niveau sans précédent en 35 ans, une forte majorité d'entre eux jugeant que l'adhésion de leur pays fut une bonne chose, même parmi les Britanniques qui s'apprêtent pourtant à quitter le bloc, montre un sondage publié mercredi. Le sondage commandité par le Parlement européen à un an des élections européennes montre que 67% des citoyens de l'Union jugent que l'adhésion de leur pays a bénéficié à leur pays contre 23% qui sont de l'avis contraire.Un tel niveau est sans précédent depuis 1983.

· 65, 6 millions de personnes contraintes au déplacement dans le monde : 22,5 millions de réfugiés, 40,3 millions de personnes déplacées par les conflits, 2,8 millions de demandeurs d’asile. · Principaux pays d’origine des déplacés : la Syrie, la Palestine

Document strictement confidentiel jusqu’au 22 mai 2017 , 0H01 hae. 7 Asie orientale et dans le Pacifique, où 16,4 millions de personnes ont dû quitter leur foyer. Sur les dix pays ayant produit le plus grand nombre de réfugiés en 2015, six (l’Afghanistan, la Colombie, la RDC, le Soudan

Il y aurait par ailleurs plus de 2 millions de personnes déplacées au Soudan du Sud, en Ethiopie, en Centrafrique et en Somalie. La Somalie, où le nombre de personnes déplacées a triplé, les humanitaires ont un accès limité aux camps dans le centre et le sud du pays.

Autre cause de ces déplacements, les catastrophes naturelles. Près de 2,6 millions de personnes ont perdu leurs foyers à cause des inondations -c'est le cas du Niger et du Nigeria (ou à cause du passage d'un cyclone comme à Madagascar ou au Mozambique).

« Ces déplacements aggravent la vulnérabilité et mettent à rude épreuve la capacité des autorités locales à faire face à ce phénomène », avertissent les auteurs de cette étude, qui déplorent le fait que « les risques de déplacement ne figurent pas en tête des priorités de la plupart des gouvernements ».

Air France chiffre le coût de la grève à près de E400 millions .
Les 15 jours de grève chez Air France depuis fin février ont coûté "près de 400 millions d'euros" à la compagnie française, a déclaré mercredi une porte-parole de la maison-mère Air France-KLM. La compagnie, dont le président Jean-Marc Janaillac a démissionné vendredi soir à la suite d'une consultation interne sur les salaires, avait auparavant chiffré le coût à 300 millions d'euros à fin avril.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!