Monde Des dépouilles de soldats américains coincées en Corée du Nord depuis 65 ans

19:30  13 juin  2018
19:30  13 juin  2018 Source:   lefigaro.fr

Dennis Rodman à Singapour pour le sommet USA/Corée

  Dennis Rodman à Singapour pour le sommet USA/Corée L'ancien joueur de NBA Dennis Rodman est arrivé lundi à Singapour où se tiendra mardi le sommet historique entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump qui vise à lancer la dénucléarisation de la Corée du Nord et sortir le pays communiste de son isolement. "Cela devrait bien se passer, même s'il ne faut pas trop attendre de cette première réunion", a prévenu l'ancien basketteur, invité à plusieurs reprises en Corée du Nord par Kim Jong-un. "Les portes s'ouvrent", a-t-il encore déclaré.Prié de dire la semaine dernière si Rodman avait été invité par la présidence à se rendre à Singapour, Donald Trump avait répondu que non.

Son successeur, George H W Bush, a retiré les armes nucléaires déployées à l’étranger, a légèrement réduit le nombre de soldats américains en Corée La Corée du nord négocie en position de force. En 2006, Pyongyang a commencé les essais nucléaires qui ont continué jusqu’à l’année dernière.

Charles Jenkins, un ancien soldat américain qui a passé 39 ans en Corée du Nord où il s'était réfugié en 1965, est mort lundi à 77 ans, a annoncé mardi la municipalité japonaise où il vivait ces dernières années.

Lors du sommet Trump-Kim de Singapour, un accord semble avoir été conclu pour ramener sur le sol américain les dépouilles de milliers de GI's tombés pendant la guerre de Corée (1950-53). Les tensions politiques entre les États-Unis et la Corée du Nord n'avaient jusqu'alors pas permis d'y parvenir.

figarofr: Entre 1995 et 2005, 229 corps avaient été rapatriés - comme ici en 2003 - après un accord entre Washington et Pyongyang, avant que les relations ne se refroidissent entre les deux pays. © Yun Jai-hyoung/AP Entre 1995 et 2005, 229 corps avaient été rapatriés - comme ici en 2003 - après un accord entre Washington et Pyongyang, avant que les relations ne se refroidissent entre les deux pays.

Depuis 1953, les fantômes américains de la guerre de Corée errent sur les terres du royaume ermite. Jamais rapatriées, les dépouilles des soldats de l'Oncle Sam tombés au combat pourraient enfin trouver la paix dans leur pays natal, suite au sommet de Singapour.

La Corée du Nord "n'est plus une menace nucléaire", annonce Trump

  La Corée du Nord La Corée du Nord "n'est plus une menace nucléaire", a déclaré mercredi Donald Trump à son retour aux Etats-Unis, au lendemain de son sommet de Singapour avec Kim Jong-un. "Tout le monde peut désormais se sentir plus en sécurité que le jour où j'ai pris mes fonctions. Il n'y a plus de menace nucléaire venant de la Corée du Nord. Ma rencontre avec Kim Jong-un a été une expérience intéressante et très positive. La Corée du Nord a beaucoup de potentiel pour l'avenir!" a écrit le président américain sur Twitter.

La Corée du Nord , qui connaît régulièrement des pénuries alimentaires, possède la quatrième armée au monde en terme d'effectifs, avec 1,2 million de soldats . Ses membres gradés font partie de la classe privilégiée de ce pays.

Devenez Membre AN+seulement 0,99 $ pour le 1er mois. Tout près de 30 000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud. Le président Trump a déclaré que son vis-à-vis avait accepté de démanteler un site important d’essais de missiles en Corée du Nord , mais il n’a pas dit lequel.

Dans un communiqué commun à l'issue de leur rencontre historique, le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un ont déclaré que «les États-Unis et la République Populaire démocratique de Corée s'engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés».

Macabres souvenirs

Soixante-cinq ans après la fin de la guerre de Corée (1950-1953), des milliers de dépouilles de GIs se trouvent toujours enterrées en Corée du Nord. Les États-Unis sont rentrés en guerre contre les communistes nord-coréens en envahissant le sud en juin 1950. Trois ans plus tard, plus de 33 000 Américains y avaient trouvé la mort et environ 7700 sont encore considérés disparus, dont 5300 en Corée du Nord. Le pays ayant été coupé en deux à l'issue du conflit, certains corps de combattants américains n'ont pas pu être récupérés et renvoyés au pays.

Les exercices "provocateurs" de Washington et Séoul

  Les exercices La décision choc de Donald Trump de suspendre les manoeuvres militaires conjointes avec Séoul, annoncée lors de son sommet avec Kim Jong Un, semble être une concession majeure à Pyongyang et a pris de court les alliés de Washington. La Corée du Nord réclame depuis longtemps la fin de ces exercices qu'elle considère comme la répétition de l'invasion générale de son territoire. Pyongyang a souvent réagi en menant ses propres opérations militaires. Lors d'un point de presse à Singapour mardi, M.

Des soldats nigériens ont mis en déroute un groupe de bandits armés tchadiens dans le nord du pays. You have entered an incorrect email address! Russie 2018-Sénégal vs Corée du Sud : l’ultime test du coach sénégalais avant la Pologne.

TOKYO (Reuters) - Charles Robert Jenkins, un soldat américain qui avait fait défection en 1965 vers la Corée du Nord avant d'être autorisé bien plus tard à quitter le pays, est mort au Japon à l'âge de 77 ans, a-t-on appris mardi.

En 1999, quatre corps de soldats américains disparus avaient été rendus aux autorités américaines. Depuis, une vingtaine de restes avaient été retrouvés, mais peu avaient été formellement identifiés. Entre 1995 et 2005, 229 corps avaient été rapatriés après un accord entre Washington et Pyongyang, avant que les relations ne se refroidissent entre les deux pays. Les États-Unis avaient pour habitude de payer les autorités nord-coréennes pour qu'elles exhument et renvoient les dépouilles, mais cette aide financière était vue comme trop bénéfique pour le régime dictatorial en place dans le pays et considéré comme une rupture des sanctions américaines.

«Pour les familles de ceux qui ne sont jamais revenus, le temps qui passe ne guérit pas les blessures» a écrit Keith Harman, président de l'association d'anciens combattants Veterans of Foreign Wars, dans une lettre adressée à Donald Trump avant son départ pour Singapour. Il lui demandait d'aborder ce dossier avec Kim Jong-un pour que «ceux qui ont sacrifié leur vie au nom de la liberté lors de la guerre de Corée puissent finalement rentrer à la maison».

Sa requête semble avoir été entendue, Trump se félicitant sur Twitter: «Sur le chemin du retour de Singapour après une visite vraiment extraordinaire (...) On va rendre les dépouilles de nos héros à leur famille.»

Les sites où peuvent se trouver les squelettes des soldats américains morts au combat ou dans des camps de prisonniers sont menacés par des projets d'infrastructure. Aujourd'hui, les dépouilles des militaires américains sont directement rapatriées aux États-Unis et non plus enterrés dans le pays du théâtre d'opérations, comme ce fut le cas, avec les immenses cimetières américains de Normandie, lieu du Débarquement de la Seconde Guerre Mondiale.

Trump juge finalement que la Corée du Nord reste "une menace nucléaire" .
Dix jours après le sommet Trump-Kim, le président américain a qualifié vendredi l'arsenal nucléaire nord-coréen de "menace extraordinaire". Aucune avancée concrète d'une "dénucléarisation complète" n'a, par ailleurs, été enregistrée. C'est un revirement : dix jours seulement après sa rencontre historique avec Kim Jong-un, Donald Trump a qualifié vendredi 23 juin de "menace exceptionnelle et extraordinaire" C'est un revirement : dix jours seulement après sa rencontre historique avec Kim Jong-un, Donald Trump a qualifié vendredi 23 juin de "menace exceptionnelle et extraordinaire" l'arsenal nucléaire nord-coréen afin de justifier le maintien des sanctions contre Pyongyang,

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-116010-des-depouilles-de-soldats-americains-coincees-en-coree-du-nord-depuis-65-ans/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!