The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde Depuis 2012, l'Antarctique fond à un rythme accéléré

23:40  13 juin  2018
23:40  13 juin  2018 Source:   lexpress.fr

L’Antarctique fond à un rythme accéléré et renforce la montée des eaux

  L’Antarctique fond à un rythme accéléré et renforce la montée des eaux Le continent a perdu 3 000 milliards de tonnes de glace depuis 1992, assez pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres et cette tendance s’est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, selon une étude parue mercredi. L’Antarctique a perdu 3 000 milliards de tonnes de glace depuis 1992, assez pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres et cette tendance s’est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, selon une étude parue mercredi. Avant 2012, le continent blanc situé au pôle Sud perdait environ 76 milliards de tonnes de glace annuellement, ont calculé les 84 scientifiques qui ont participé à cette

Toutefois, ces mêmes images démontrent que la glace recouvrant les terres du Pôle Sud diminue à un rythme accéléré ce qui a pour conséquence Les glaces des mers de l ’ Antarctique fondent , quant à elle, normalement chaque été et laissent, de ce fait, le bilan énergétique de la Terre, inchangé.

Notons que l ' Antarctique abrite des canyons encore plus vastes mais ils sont recouverts sous la neige comme l'explique l'article du Au rythme auquel fondent les glaces, dans quelques décennies l'ours blanc aura disparu. Un peu partout sur le continent blanc, la glace fond à un taux accéléré .

Selon une étude scientifique, l'île continent a fait monter le niveau global des océans de 8 millimètres depuis 1992.

Antarctique © ANTARCTIC-ENVIRONMENT/ REUTERS/Pauline Askin Antarctique

C'est une fonte à un rythme accéléré. Depuis 1992, l'Antarctique a perdu 3000 milliards de tonnes de glace. Cette fonte a fait monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres selon une étude scientifique parue mercredi dans Nature.

Selon celle-ci, le phénomène s'est accéléré de façon spectaculaire ces cinq dernières années. Avant 2012, le continent blanc situé au pôle Sud perdait environ 76 milliards de tonnes de glace annuellement, ont calculé les 84 scientifiques qui ont participé à cette étude. Depuis cette date, ce chiffre a bondi à 219 milliards de tonnes par an. Autrement dit, depuis cinq ans, les glaces fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu'avant.

C'est une certitude : la fonte de l'Antarctique s'accélère

  C'est une certitude : la fonte de l'Antarctique s'accélère C'est une certitude : la fonte de l'Antarctique s'accélèreL'Antarctique a perdu 3 000 milliards de tonnes de glace depuis 1992. Assez pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres, et cette tendance s'est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, selon une étude parue le 13 juin 2018.

La fonte des glaces dans le sud de la péninsule Antarctique se serait brusquement accélérée depuis 2009. Dans une étude publiée la semaine dernière dans Science, des chercheurs estiment que 56 milliards de tonnes de glace y fondent chaque année.

Or, depuis quelques années, ces plates-formes fondent à un rythme accéléré . En février 2014, des collègues biologistes de Fabien Roquet se sont rendus en Antarctique et ont collé des appareils sur la tête de sept phoques de Weddell et de sept éléphants de mer.

LIRE AUSSI>> Glaciers grignotés de l'Antarctique

"Nous avons maintenant une image sans équivoque de ce qui se passe en Antarctique", souligne Eric Rignot, principal coauteur de l'étude et chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. "Nous considérons ces résultats comme une sonnette d'alarme supplémentaire pour agir, afin de ralentir le réchauffement de notre planète", insiste le scientifique français, qui étudie les glaciers et les pôles depuis 20 ans.

Principale cause de la hausse des océans

Recouverte à plus de 98% par des glaces permanentes, l'île continent entourée par l'océan Austral représente à elle seule 90% des glaces terrestres et recèle la plus grande réserve d'eau douce de la planète. Si toute cette masse de glace fondait, cela ferait grimper le niveau des océans de presque 60 mètres.

L'Antarctique fond trois fois plus vite qu'il y a 10 ans, une étude sonne l'alarme

  L'Antarctique fond trois fois plus vite qu'il y a 10 ans, une étude sonne l'alarme Si ce rythme continue, la hausse du niveau des océans pourrait menacer des centaines de millions de personnes dans les zones côtières ...  © Université de Washington/I. Joughin Des crevasses dans le glacier de l'île du Pin, dans l'Antarctique. Le temps presse. L’Antarctique a perdu 3.000 milliards de tonnes de glace depuis 1992, assez pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres et cette tendance s’est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, selon une étude parue mercredi.

Des résultats scientifiques récents13,14 confirment que les régions continentales proches de l'océan Arctique se réchauffent également à un rythme accéléré . Quant à la calotte glaciaire antarctique , si elle fondait entièrement elle entraînerait une élévation du niveau des mers de 60 mètres.

Totten, un glacier géant situé en Antarctique , continue à fondre à un rythme alarmant et menace de provoquer une élévation du niveau des mers.

Jusqu'à présent, les scientifiques peinaient à déterminer si l'Antarctique avait gagné en masse grâce aux chutes de neige ou en avait perdu à cause de la fonte des glaces ou la séparation d'icebergs. Mais plus de deux décennies d'observations satellites ont permis d'avoir une vue plus complète.

Si la tendance se poursuit, l'Antarctique pourrait devenir la principale cause de la hausse du niveau des océans, devant la dilatation thermique - l'eau prend plus de place quand elle se réchauffe -, et la fonte de la banquise au Groenland et des glaciers à travers le monde. "Les données montrent que la situation s'aggrave considérablement chaque année", souligne Isabella Velicogna, professeure à l'université de Californie à Irvine et une des co-auteurs de l'étude, dont les résultats ont été salués par plusieurs scientifiques. "La force de cette recherche est d'avoir rassemblé des résultats et méthodologies de différentes équipes à travers le monde", souligne Twila Moon, scientifique du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) dans le Colorado.

"L'avenir de l'Antarctique est lié à celui du reste de la planète et de la société humaine. Des mesures doivent être prises maintenant pour ralentir le rythme des changements environnementaux, augmenter la résilience de l'Antarctique et réduire le risque (...) de changements irréversibles", plaide l'océanographe australien Steve Rintoul, auteur d'une autre étude sur l'Antarctique parue mercredi dans Nature.

France-L'Insee voit la croissance ralentir mais pas caler .
La croissance de l'économie française devrait ralentir à 1,7% en 2018 dans le sillage de la zone euro, sur fond de remontée de l'euro et des cours du pétrole, ainsi que des incertitudes liées aux tensions protectionnistes, estime l'Insee.Elle évoluerait ainsi bien en deçà de son pic de dix ans (2,3%) touché en 2017, mais l'institut ne voit pour l'instant aucun signe de retournement qui la ramènerait aux trois années d'activité molle - 1,0% ou à peine plus - qui l'avaient précédé.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!