Monde Donald Trump entame jeudi sa première visite officielle au Royaume-Uni

10:50  12 juillet  2018
10:50  12 juillet  2018 Source:   lefigaro.fr

Donald Trump : Un "bébé Trump" géant à Londres pour protester contre sa venue (vidéo)

  Donald Trump : Un Ce vendredi 13 juillet, pour protester contre la venue de Donald Trump à Londres, une poupée gonflable à l'effigie du président américain flotte dans les rues. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.Où qu'il aille, Donald Trump divise. Dans la nuit de jeudi 12 au vendredi 13 juillet, quelques heures avant sa visite officielle au Royaume-Uni, le président américain n'a pas hésité à fustiger le projet de relation britannique commerciale avec l'Union européenne post-Bexit voulu par Theresa May : "S'ils font un tel accord, nous traiterons avec l'UE au lieu de traiter avec le Royaume-Uni" a déclaré le milliardaire au tabloïd The Sun.

La visite officielle de Donald Trump au Royaume - Uni débute ce jeudi dans un climat hostile. «Il n'y a pas d'alliance plus forte que notre relation spéciale avec les Etats-Unis et il n'y aura pas d'alliance plus importante dans les années à venir», a déclaré la première ministre Theresa May dans un

Donald Trump entame jeudi sa première visite officielle au Royaume - Uni , où il rencontrera la Première ministre Theresa May et la reine Elizabeth II, mais son voyage sera ponctué de nombreuses manifestations hostiles, dans un contexte politique agité.

Le président américain passera deux jours en Angleterre où il rencontrera Theresa May et la reine Elizabeth II. Mais son voyage sera ponctué de nombreuses manifestations hostiles.

figarofr: Donald Trump et Theresa May, le 11 juillet 2018 lors du sommet de l'Otan le 11 juillet 2018 à Bruxelles. © Markus Schreiber/AP Donald Trump et Theresa May, le 11 juillet 2018 lors du sommet de l'Otan le 11 juillet 2018 à Bruxelles.

La visite officielle de Donald Trump au Royaume-Uni débute ce jeudi dans un climat hostile. Le président américain arrivera dans l'après-midi en provenance du sommet de l'Otan à Bruxelles. Après une cérémonie militaire, il participera avec son épouse Melania à un dîner au palais de Blenheim, imposante résidence de campagne près d'Oxford, où naquit Winston Churchill. Parmi les invités figurent de nombreux représentants du monde économique.

Donald Trump au Royaume-Uni : A peine arrivé, il a déjà enfreint le protocole ! (Vidéo)

  Donald Trump au Royaume-Uni : A peine arrivé, il a déjà enfreint le protocole ! (Vidéo) Alors qu'il est actuellement en Angleterre afin de rencontrer la reine Elizabeth II, Donald Trump a créé la polémique en multipliant les erreurs de protocole. Non Stop Zapping vous en dit plus.Donald Trump est en voyage officiel au Royaume-Uni. Pour la première fois, il y rencontre la reine Elizabeth II. Une entrevue hautement contestée par le peuple britannique, qui multiplie les manifestations à l'encontre de sa venue.

Après le sommet de l’Otan à Bruxelles, Donald Trump entame sa visite au Royaume - Uni ce jeudi . Russie: le départ à la retraite bientôt lié à l'espérance de vie. C'était quelques minutes avant le premier match de la Coupe du monde.

Le président américain Donald Trump et la Première ministre britannique Theresa May, à Bruxelles le 11 juillet 2018 / POOL/AFP/Archives. Donald Trump entame jeudi sa première visite officielle au Royaume - Uni , où il rencontrera la Première ministre Theresa May et la reine Elizabeth II

● Négociations commerciales

La visite insistera sur les liens commerciaux avec Londres, qui souhaite ardemment signer un accord de libre-échange avec Washington après le Brexit en mars 2019. Elle s'inscrit dans le cadre d'une tournée européenne qui se conclura par un sommet bilatéral historique avec le président russe Vladimir Poutine, lundi à Helsinki.

«Il n'y a pas d'alliance plus forte que notre relation spéciale avec les Etats-Unis et il n'y aura pas d'alliance plus importante dans les années à venir», a déclaré la première ministre Theresa May dans un communiqué, malgré une série d'accrocs qui ont mis ce lien à mal depuis l'arrivée au pouvoir du milliardaire. «Cette semaine, nous avons l'opportunité d'approfondir cette relation commerciale unique et d'entamer des discussions sur la manière dont nous façonnerons un partenariat commercial renforcé, ambitieux et durable», a-t-elle ajouté. L'ambassadeur des Etats-Unis au Royaume-Uni, Woody Johnson, a assuré que Donald Trump voulait «conclure un accord bilatéral», et «vite».

Brexit: Accueilli en grande pompe, Donald Trump humilie Theresa May dans la presse

  Brexit: Accueilli en grande pompe, Donald Trump humilie Theresa May dans la presse En visite au Royaume-Uni, le président américain a prévenu qu'il n'y aurait pas d'accord de libre-échange si Londres maintient une relation avec l'UE

Une visite au Royaume - Uni du président Donald Trump , jusqu’ici repoussée de crainte de manifestations, aura lieu le 13 juillet prochain. « Le président des États-Unis se rendra au Royaume - Uni le 13 juillet. Il aura au cours de sa visite des discussions bilatérales avec la première

La reine Elizabeth devra rencontrer Donald Trump lors de sa visite officielle au Royaume - Uni dont la date doit encore être fixée, photo ©Arthur ait atteint plus d'1,8 million de signatures, le gouvernement britannique n'en tiendra pas compte et honorera donc l'invitation faite par le Premier ministre Theresa

Vendredi, le président visitera la prestigieuse académie royale militaire de Sandhurst avec Theresa May avant des discussions bilatérales à Chequers, la résidence de campagne des premiers ministres britanniques, à 70 km au nord-ouest de Londres. Outre le commerce, les échanges porteront sur le Brexit, la Russie et le Proche-Orient.

● Thé avec Elizabeth II

Vendredi après-midi, le couple présidentiel prendra le thé avec la reine Elizabeth II au château de Windsor, où il sera accueilli par une garde d'honneur, avant de passer le week-end en privé en Ecosse, où Donald Trump possède deux golfs.

Le président américain pourrait aussi mettre Theresa May dans l'embarras, alors qu'il n'a pas exclu de rencontrer son «ami» Boris Johnson qui a démissionné avec fracas de son poste de ministre des Affaires étrangères, plongeant le Royaume-Uni «quelque peu dans la tourmente» selon les propres termes de Donald Trump.

Brexit: Trump a conseillé à Theresa May d’attaquer l’Union européenne

  Brexit: Trump a conseillé à Theresa May d’attaquer l’Union européenne Le président américain a été très critiqué lors de sa visite en Grande-Bretagne… © INS News Agency Ltd./Sh/SIPA Philip et Theresa May accueillent Donald et Melania Trump au Blenheim Palace pendant leur visite en Grande Bretagne le 12 juillet 2018. Toujours dans la nuance. Le président américain, Donald Trump aurait, selon les révélations de la Première ministre britannique, suggéré à cette dernière d’attaquer en justice l’Union européenne pour faire avancer le dossier Brexit. C’est Theresa May qui a avoué cette anecdote étonnant dans l’émission The Andrew Marr Show de la BBC dimanche soir.

Il est le premier dirigeant étranger reçu en visite d’Etat par Donald Trump . Emmanuel Macron entame ce lundi 23 avril un déplacement de trois jours aux Etats- Unis . Un honneur qui démontre une nouvelle fois la proximité affichée entre les deux chefs de l’Etat.

L'Allemagne paie 14% suivie de la France et du Royaume - Uni avec chacun 10,5% du budget qui couvre L'Allemagne, première économie européenne, est loin derrière avec 1,24%. Elle est devenue l'une des cibles privilégiée de Donald Trump qui n'a pas mâché ses mots, au premier jour du sommet.

Les deux pays affichent malgré tout une belle entente. Londres s'est présenté comme un bon élève pour avoir répondu à l'appel de Trump à ses alliés de l'Otan de contribuer davantage, en annonçant le déploiement de troupes supplémentaires en Afghanistan. Theresa May May a souligné aussi que son pays était l'un des cinq membres de l'organisation à atteindre l'objectif de consacrer 2% du PIB à la défense.

● Les anti-Trump mobilisés

Les opposants à la venue de Donald Trump lui préparent un accueil pour le moins inamical. Outre Blenheim, des manifestants se masseront jeudi soir près de Winfield House, la résidence de l'ambassadeur américain située dans Regent's Park à Londres, où le couple présidentiel passera sa première nuit. Les manifestants ont pour mot d'ordre de faire du bruit, tandis que seront diffusés les pleurs d'enfants retenus par les autorités américaines après être arrivés illégalement aux Etats-Unis.

D'autres protestations sont prévues à travers le Royaume-Uni. Le point d'orgue devrait être vendredi à Trafalgar Square, à Londres, où des milliers de personnes dénonceront la politique migratoire de Trump, son «sexisme» et son «déni» du changement climatique. En matinée, un ballon géant le représentant en couche-culotte flottera près du Parlement.

Des milliers de policiers seront mobilisés dans le cadre de cette visite, pour un coût estimé entre 8 et 10 millions de livres (9 à 11,3 millions d'euros). Ce qui fait grincer des dents des responsables policiers régionaux dont les forces sont déjà bien occupées sur d'autres fronts, comme la Coupe du monde de football ou les empoisonnements au Novitchok.

Le ballon «Baby Trump» flottera dans le ciel de Londres le 13 juillet .
Un ballon dirigeable géant représentant un Donald Trump en couche-culotte flottera à Londres pendant la visite du président américain, vendredi 13 juillet. La nouvelle a été officialisée à la suite de l'autorisation donnée, jeudi 5 juillet par le maire de la capitale britannique Sadiq Khan. De notre correspondante à Londres, Murielle Delcroix Un gros bébé Trump au visage orangé, colérique avec de toutes petites mains ne portant rien d'autre qu'une couche et un portable : voilà ce que pourront contempler les Londoniens en levant la tête vendredi prochain.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-127957-donald-trump-entame-jeudi-sa-premiere-visite-officielle-au-royaume-uni/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!