Monde Trump accuse les renseignements d'avoir laissé fuiter le dossier russe

09:21  12 janvier  2017
09:21  12 janvier  2017 Source:   AFP

International - Les 35 diplomates russes expulsés par Obama ont quitté les Etats-Unis

  International - Les 35 diplomates russes expulsés par Obama ont quitté les Etats-Unis Un départ mémorable. Les 35 diplomates russes et leurs familles expulsés des Etats-Unis par décision du président sortant Barack Obama, accusés d'ingérence dans la présidentielle américaine, ont quitté dimanche par avion Washington. «L'avion a décollé, tout le monde est à bord», a annoncé l'ambassade de Russie dans la capitale américaine, citée par l'agence publique russe Ria Novosti. L'appareil, spécialement venu de Russie, transporte depuis dimanche matin à son bord 35 diplomates russes et leurs familles, au total 96 personnes, qui devaient rejoindre la Russie dans la nuit.

Si vous n'êtes pas automatiquement redirigé. Cliquez ici. Règlement sur les renseignements relatifs à la production et à la vente de

Anglais. Français. Russe . Suédois.

Donald Trump lors de sa conférence de presse à New-York, le 11 janvier 2017 à La Trump Tower © Fournis par AFP Donald Trump lors de sa conférence de presse à New-York, le 11 janvier 2017 à La Trump Tower

Le président élu Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, a accusé mercredi les agences américaines de renseignement d'avoir laissé fuiter le "faux" dossier russe.

"Je pense que c'est scandaleux, scandaleux, que les agences de renseignements aient permis (la publication) d'une information, qui s'est révélée être erronée et fausse", a estimé M. Trump lors d'une conférence de presse à New York, au sujet de la divulgation mardi par des médias de notes de renseignement faisant état de dossiers russes présentés comme compromettants pour le milliardaire.

Trump: qu'est-ce que le «Kompromat», dont est accusé la Russie?

  Trump: qu'est-ce que le «Kompromat», dont est accusé la Russie? Donald Trump a dénoncé les fausses informations sur son compte diffusées dans certains médias américains concernant ses liens supposés avec la Russie. « Kompromat », c'est la contraction en russe de « matériel compromettant », explique notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne. De tout temps, tous les services spéciaux, d'espionnage, de renseignement ont rassemblé des informations compromettantes. Ces informations peuvent être utilisées pour faire pression, voire pour pratiquer le chantage sur quelqu'un.Le « Kompromat» a été popularisé par les films d'espionnage du temps de la Guerre froide.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Maroc : un directeur de journal accusé de terrorisme pour avoir fait son travail.

Les+lus. Le meilleur du web. Les partis pris. En images. Extra. Au hasard. Les blogs. MOOC Rue89. Et si les Russes avaient eu Facebook en 1917 ?

Des médias, dont la chaîne de télévision CNN et le quotidien New York Times, ont affirmé mardi que les chefs du renseignement avaient informé en fin de semaine dernière le président sortant Barack Obama, Donald Trump et des membres du Congrès, de la détention présumée par la Russie d'informations sur le président élu. Ils leur ont présenté un résumé de deux pages d'un document qui en compte 35, lequel a été publié en totalité dans la foulée par le site Buzzfeed.

Mercredi matin, dans une série de tweets, M. Trump a estimé que la façon dont il était traité était digne de "l'Allemagne nazie".

Interrogé sur ce point en conférence de presse, il a fait affirmé que "c'est quelque chose que l'Allemagne nazie aurait fait, et a fait. Je trouve scandaleux que cette information fausse et erronée et qui ne s'est jamais produite ait été rendue publique".

Facebook suspend la chaîne russe RT de sa plateforme durant 24 heures .
À la suite d'une supposée violation du droit d'auteur, la chaîne russe n'a plus pu partager ses contenus sur le réseau social durant toute une journée. La sanction devait durer jusque samedi soir, mais a été levée.Selon RT, Facebook reprochait à la chaîne d'avoir diffusé sans en avoir les droits l'ultime conférence de presse de Barack Obama. Une autre télévision russe, Current Time TV, aurait signalé l'infraction à Facebook. Cette dernière dément toute implication, tandis que RT affirme avoir repris le flux d'images de l'agence Associated Press. «Nous en avions le droit, car nous sommes clients de cette agence», indique la chaîne.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!