Monde Grâce à la réforme fiscale de Trump, Apple paie 38 milliards de dollars au fisc américain

09:35  18 janvier  2018
09:35  18 janvier  2018 Source:   lefigaro.fr

La Société Générale lestée par la réforme Trump et un redressement fiscal

  La Société Générale lestée par la réforme Trump et un redressement fiscal La banque française passe une charge de 256 millions d'euros liée à la réforme fiscale de Trump et une autre de 200 millions suite à un contrôle fiscal en France et la confirmation d'une amende de l'Autorité de la concurrence sur la dématérialisation des chèques. L'effet n'est certes pas aussi fort que chez Goldman Sachs, qui a annoncé que son bénéfice serait amputé de 5 milliards de dollars à cause de la réforme fiscale de Trump, mais tout de même : la Société générale indique ce jeudi soir qu'elle doit enregistrer une charge de 307 millions de dollars (environ 256 millions d'euros) au quatrième trimestre reflétant "l'impact com

Apple a annoncé mercredi soir qu'il allait payer environ 38 milliards de dollars ( à peu près 31 milliards d 'euros) d'impôts sur ses fonds rapatriés aux États-Unis, après l'adoption d'une réforme fiscale par le Congrès américain en décembre dernier.

Apple va payer 38 milliards de dollars d’impôts sur ses bénéfices réalisés à l ’étranger, en raison de la récente réforme fiscale votée aux Etats-Unis, a-t-il annoncé mercredi. « Un paiement de cette ampleur serait le plus important de ce type jamais fait

Convaincue par la réforme fiscale de Trump, l'entreprise compte créer 20.000 emplois aux États-Unis dans les cinq prochaines années.

figarofr © Aly Song/REUTERS figarofr

C'est un cadeau de Noël en retard pour Donald Trump. Apple a annoncé mercredi soir qu'il allait payer environ 38 milliards de dollars (à peu près 31 milliards d'euros) d'impôts sur ses fonds rapatriés aux États-Unis, après l'adoption d'une réforme fiscale par le Congrès américain en décembre dernier. «Nous ressentons une forte responsabilité à donner en retour à notre pays et nos compatriotes qui ont permis notre succès », a dit Tim Cook, PDG d'Apple, dans un communiqué.

Société Générale fait le point sur l'impact de la réforme fiscale américaine

  Société Générale fait le point sur l'impact de la réforme fiscale américaine Une charge de 307 millions de dollars au quatrième trimestre suite à la réforme fiscale Société Générale fait le point sur les impacts d'éléments fiscaux, pour le quatrième trimestre 2017. La réforme fiscale aux États-Unis, promulguée le 22 décembre 2017, a réduit le taux d'impôt fédéral sur les sociétés à 21% avec prise d'effet dès janvier 2018. L'impact comptable à court terme de ce changement de taux ainsi que la valorisation des impôts différés actifs du groupe fiscal Etats-Unis d'Amérique vont conduire la banque à enregistrer, au T4 2017, une charge de 307 millions de dollars.

Apple appelle depuis des années à une réforme du système fiscal américain . Shakira accusée par le fisc espagnol d'une fraude fiscale de plusieurs « dizaines de millions d'euros » . Apple va payer 38 milliards de dollars d'impôts sur ses bénéfices à l 'étranger. Grâce à la réforme fiscale de Trump

Apple va verser 38 milliards de dollars (31 milliards d ’euros) au fisc américain . Conformément à la réforme fiscale votée fin 2017 par le Congrès, la firme à la pomme va devoir payer un impôt exceptionnel sur sa trésorerie actuellement stockée à l ’étranger.

Cette annonce est une belle victoire pour le président des États-Unis. Il a ardemment milité pour cette réforme, qui figurait parmi ses promesses électorales. Son but: simplifier la fiscalité fédérale pour les citoyens et les entreprises du pays. L'une de ses mesures phares est l'abaissement du taux d'imposition des sociétés de 35 % à 20 %. Elle a également baissé les taxes sur les bénéfices réalisés par des entreprises américaines à l'étranger. La promesse de Donald Trump était d'inciter les sociétés à rapatrier une partie de leurs profits aux États-Unis, en y construisant des bureaux et des usines, et permettre ainsi la création directe d'emplois pour les Américains.

Création de 20.000 emplois

Apple dispose aujourd'hui de plus de 250 milliards de dollars de liquidités à l'étranger. L'entreprise a précisé qu'elle comptait investir 30 milliards de dollars aux États-Unis dans les cinq prochaines années, et y créer 20.000 emplois. Près de 84.000 personnes travaillent déjà pour Apple aux États-Unis. Sur ces 30 milliards de dollars, le tiers sera consacré à la construction et l'amélioration de centres de données dans le pays. Cinq autres milliards serviront à doter le Advanced Manufacturing Fund, un fonds dédié aux entreprises industrielles américaines innovantes. L'entreprise a enfin annoncé l'ouverture d'un nouveau «campus» de bureaux pour ses employés.

Apple appelle depuis des années à une réforme du système fiscal américain. Donald Trump, de son côté, a plusieurs fois critiqué le fabricant de l'iPhone pour son appui sur des usines en Chine.

Forum de Davos: un plaidoyer pour une mondialisation plus vertueuse .
La 48ème édition du Forum économique mondial s’est achevée hier, vendredi 26 janvier, à Davos dans les Alpes suisses. avec notre envoyée spéciale à Davos, Mounia Daoudi S’il y a bien une chose qui a fait consensus cette année à Davos, c’est que l’économie mondiale va indéniablement mieux. La croissance est en effet de retour sur tous les continents. Mais paradoxalement les incertitudes qui pèsent sur cette reprise n’ont jamais été aussi grandes. L’euphorie des marchés qui volent de record en record fait ainsi craindre une bulle financière et certains redoutent une nouvelle crise bien plus dévastatrice que celle de 2008.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!