Monde Attaques chimiques en Syrie: Etats-Unis et Russie s'affrontent à l'ONU

08:50  06 février  2018
08:50  06 février  2018 Source:   RFI

À Sotchi, la Russie convoque un congrès pour la paix en Syrie sans réel espoir d'aboutir

  À Sotchi, la Russie convoque un congrès pour la paix en Syrie sans réel espoir d'aboutir Le Kremlin réunit mardi dans la station balnéaire russe de Sotchi des représentants de la société civile et politique syrienne. Les espoirs de "percée" vers la paix sont faibles, en l'absence des principaux opposants, des Kurdes et des Occidentaux. Le "Congrès du dialogue national syrien" s’ouvre mardi 30 janvier dans la station balnéaire de Sotchi, en Russie. À l’initiative de la Russie, de l’Iran et de la Turquie, cette grande conférence pour la paix en Syrie doit réunir plus de 1 500 représentants de la société civile et politique syrienne. Son objectif : mettre en place nouvelle Constitution syrienne, après près de sept ans de guerre civile.

Ce projet de résolution appuyé par les Etats - Unis cherchait à prolonger d'un an le Mécanisme conjoint d'enquête ONU-OIAC sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie . Sur les 15 membres du Conseil de sécurité de l ' ONU , la Russie a apposé son veto et la Bolivie a voté non

ERREUR. Cause retraite vends orgue oriental TB820 en très bon état avec plein de

Au moins 29 civils auraient perdu la vie lundi 5 février lors de raids aériens menés par le régime dans une enclave rebelle proche de Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). L'ONG, basée à Londres, rapporte également que neuf autres personnes auraient été victimes de troubles respiratoires, laissant supposer l’utilisation par l’armée syrienne de gaz chimiques. Une information également rapportée par différentes organisations médicales présentes sur le terrain. La question a soulevé le débat au Conseil de sécurité de l'ONU.

Les ambassadeurs russe Vassily Nebenzia (de dos) et américain Nikki Haley s'entretiennent au Conseil de sécurité de l'ONU, le 5 février 2018. © Drew Angerer/Getty Images/AFP Les ambassadeurs russe Vassily Nebenzia (de dos) et américain Nikki Haley s'entretiennent au Conseil de sécurité de l'ONU, le 5 février 2018.

À nouveau, c’est la Goutha orientale qui a été visée lundi. Plus précisément les localités de Zamalka, Arbaïne, Hazza et Beit Sawa. Il s’agit de l’un des bastions tenus par les rebelles syriens. L’armée de l’air, mais également l’artillerie, y ont mené des raids et tirés des obus provoquant la mort d’au moins vingt-neuf civils, dont dix dans la seule localité de Beit Sawa, selon l’OSDH.

Les Etats-Unis grimpent à la 2e place du classement sur l'opacité financière

  Les Etats-Unis grimpent à la 2e place du classement sur l'opacité financière La Suisse reste le pays financièrement le plus opaque sur le globe, d'après le classement de l'ONG Tax Justice Network.Les Etats-Unis sont désormais à la deuxième place du classement mondial sur le secret bancaire, souvent associé au blanchiment d'argent, à la corruption et l'évasion fiscale, a déploré mardi 30 janvier l'organisation non-gouvernementale Tax Justice Network (TJN).

Nous avons besoin de vous pour le lancement de cette nouvelle version ! pour l'achat d'un nouveau Serveur Cloud (pour le bon fonctionnement du nouveau site) vous avez la possibilité de faire un don juste ici

La Russie , principal soutien du régime syrien, a accusé les Etats - Unis , le 7 avril à l ' ONU , d'avoir violé la loi internationale en frappant militairement le régime de Damas la veille, en réponse à une attaque chimique présumée qui a fait plus de 80 morts.

Les rebelles ont riposté, lançant notamment des obus sur la capitale Damas. Des tirs qui auraient coûté la vie à une femme et qui auraient fait quatre blessés selon l’agence officielle Sana.

L’OSDH évoque également des cas de suffocations, des troubles respiratoires constatés sur neuf civils qu’elle impute à l’utilisation d’armes chimiques. Dimanche, Washington et l’OSDH, soupçonnaient l’armée syrienne d’avoir employé des armes chimiques lors de bombardements à Idleb, une autre province rebelle située dans le nord-ouest du pays.

« Preuves évidentes » contre « campagne de propagande »

Les États-Unis et la Russie se sont vertement affrontés lundi à l'ONU lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Au centre des débats : un texte d'inspiration américaine condamnant ces attaques chimiques présumées du régime.

Europe du Nord: des missiles Iskander dans l'enclave russe de Kaliningrad

  Europe du Nord: des missiles Iskander dans l'enclave russe de Kaliningrad La Russie confirme avoir déployé des missiles capables de transporter des charges nucléaires dans son enclave de Kaliningrad, sur la mer Baltique entre la Pologne et la Lituanie. Les Etats baltes s'inquiètent. Et en premier lieu la Lituanie, qui laisse entendre que c'est une bonne partie de l'Europe qui va se retrouver à portée des Russes. Quelques jours après l'annonce de la nouvelle posture américaine en matière de dissuasion nucléaire, qui devrait conduire notamment au développement de missiles de croisière à têtes nucléaires côté américain, notamment pour contrer la stratégie russe, Moscou se rappelle au bon souvenir de Washington.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Les États-Unis ont accusé la Russie de retarder l’adoption d’une condamnation par le Conseil de sécurité de l’ONU de ces dernières attaques chimiques présumées. « La Russie a retardé l'adoption de cette déclaration, une simple condamnation liée à des enfants syriens ayant du mal à respirer en raison de chlore », a dénoncé Nikki Haley, ambassadrice américaine aux Nations unies. Il y a des « preuves évidentes » pour confirmer le recours à du chlore dans ces attaques menées dans la Ghouta orientale, dans la banlieue de Damas, a souligné la représentante américaine.

La Russie, elle, se défend, dénonçant « une campagne de propagande » visant à « accuser le gouvernement syrien » d’attaque dont « les auteurs ne sont pas identifiés ». La Russie a proposé des amendements au texte afin qu'il ne fasse plus mention de la Ghouta et de s'assurer que les informations de presse ou sur les réseaux sociaux soient « vérifiées de manière crédible et professionnelle ».

Selon des diplomates, les États-Unis ont rejeté les amendements russes, ne laissant guère d'espoir à une approbation d'une condamnation. Moscou est prêt à condamner le recours aux armes chimiques, a souligné Vassily Nebenzia, la représentante russe à l'ONU, mais la Russie ne peut soutenir un texte qui « dans sa forme actuelle » pointe du doigt Damas.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, le régime Assad a été accusé plusieurs fois par l'ONU d'avoir eu recours au gaz de chlore ou au gaz sarin lors d'attaques chimiques parfois meurtrières.

JO-2018: deux grosses surprises en ouverture du hockey messieurs .
Deux géants sont tombés ! Le tournoi de hockey sur glace messieurs a extrêmement mal commencé pour deux des prétendants au podium puisque l'équipe des athlètes olympiques de Russie s'est inclinée contre la Slovaquie et les Etats-Unis ont été surpris par la Slovénie. Les Russes, légèrement favoris du tournoi en l'absence des stars de la NHL, menaient tranquillement 2-0 après moins de 5 minutes de jeu contre un adversaire normalement très inférieur.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-77162-attaques-chimiques-en-syrie-etats-unis-et-russie-saffrontent-a-lonu/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!