The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde Syrie : face aux bombardements du régime, "tout immobilisme est coupable", estime Le Drian

09:35  22 février  2018
09:35  22 février  2018 Source:   francetvinfo.fr

Syrie : "C'est le moment d'agir", supplie le porte-parole des "Casques blancs", en visite à Paris

  Syrie : Depuis Paris, mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie où une partie de la population vit sous les bombes. © Fournis par Francetv info Une partie de la communauté internationale est mobilisée, mercredi 14 février, au siège de l'ONU à New York où doit se réunit le Conseil de sécurité, pour obtenir un cessez-le-feu d'un mois en Syrie. Les combats se sont intensifiés ces derniers jours dans le pays.

Dans un entretien au "Parisien", le ministre des Affaires étrangères plaide pour une trève immédiate dans la région de la Ghouta.

JT 20H - La Syrie et ses alliées ont répondu par une relative indifférence face aux bombardements initiés par les États-Unis. • Frappes en Syrie : une "bonne partie de l'arsenal chimique" du régime a été "détruite" ( Le Drian ).

Dans un entretien au "Parisien", le ministre des Affaires étrangères plaide pour une trève immédiate dans la région de la Ghouta.

  Syrie : face aux bombardements du régime, © Fournis par Francetv info

"Il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'il se passe dans la Ghouta est". Dans un entretien au Parisien, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a demandé, jeudi 22 février, la mise en place d'une trêve immédiate dans cette région de Syrie, un fief rebelle pilonné ces derniers jours par le régime et ses alliés. "Il n’y a eu qu’un seul convoi humanitaire depuis début janvier, sans parler des blessés. Face à cela, tout immobilisme est coupable. Il faut agir vite", estime-t-il.

Syrie: au moins 100 civils tués dans les bombardements sur un fief rebelle

  Syrie: au moins 100 civils tués dans les bombardements sur un fief rebelle Quelque 300 personnes ont également été blessées dans les bombardements du régime syrien. © Fournis par Francetv info Le bilan s'alourdit. Au moins 100 civils, dont 20 enfants, ont été tués lundi 19 février dans des bombardements intensifs du régime syrien sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas en Syrie, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH)Quelque 300 personnes ont également été blessées dans les bombardements de l'artillerie et de l'aviation.

Syrie : face aux bombardements du régime , " tout immobilisme est coupable ", estime Le Drian Dans un entretien au "Parisien", le ministre des Affaires

Syrie : face aux bombardements du régime , " tout immobilisme est coupable ", estime Jean-Yves Le Drian . Syrie : la Suède et le Koweït demandent un vote à l'ONU sur une proposition de cessez-le-feu.

Un projet de résolution pour un cessez-le-feu doit être soumis au vote du Conseil de sécurité de l'ONU jeudi. "La France pèse de tout son poids pour qu’une résolution du Conseil de sécurité puisse valider une trêve humanitaire immédiate, comme l’a demandé le Président de la République", assure Jean-Yves Le Drian, en demandant à la Russie, allié du régime et membre du Conseil de sécurité, de prendre "ses responsabilités".

"L'ennemi de son peuple"

Dans cet entretien, le ministre rappelle que le départ du président syrien Bachar Al-Assad n'est plus un préalable au règlement du conflit pour la France. "Mais, plus que jamais, il est l’ennemi de son peuple, ce qui ne rend pas réaliste l’idée de son maintien dans une Syrie réconciliée", précise-t-il.

Le régime syrien mène depuis le 5 février une offensive de grande envergure sur la Ghouta, dernier fief rebelle dans la région de Damas, certainement en prélude à une opération terrestre de reconquête. Les bombardements intensifs, à l'aviation et l'artillerie, ont fait plusieurs centaines de victimes, la plupart civiles, dont 40 pour la seule journée de mercredi, en dépit des protestations internationales.

Syrie : l'ONU confirme la reprise des combats dans le fief rebelle de la Ghouta orientale malgré l'annonce d'une trêve temporaire .
Le cessez-le-feu décrété par Moscou est officiellement entré en vigueur, mardi. Il devait durer de "9 heures à 14 heures", avait indiqué, la veille, le ministre russe de la Défense. © Fournis par Francetv info La trêve n'a pas duré. L'ONU a confirmé, mardi 27 février, la reprise des combats autour de la Ghouta orientale, fief rebelle aux portes de Damas (Syrie) malgré l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu temporaire décrété par Moscou.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/monde/-78868-syrie-face-aux-bombardements-du-regime-tout-immobilisme-est-coupable-estime-le-drian/

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!