Monde L’Argentine ouvre le débat sur la légalisation de l’avortement

13:20  16 avril  2018
13:20  16 avril  2018 Source:   Mashable FR

Le 20 avril, la fête du cannabis avant la légalisation au Canada

  Le 20 avril, la fête du cannabis avant la légalisation au Canada Des centaines de jeunes ont respecté la tradition vendredi dans les grandes villes du Canada en se rassemblant comme chaque année à l'occasion de la journée dite du "4/20" pour un usage libre du cannabis. A Montréal, de trois à quatre cents personnes ont progressivement gagné le Mont-Royal pour être tous là à 16h20 locale (le 20 avril à 16h20 pour le mouvement 4/20) et d'y allumer de nombreux joints.Une scène qui s'est répétée à Vancouver, Toronto ou encore à Ottawa devant le Parlement où les députés et sénateurs doivent voter cet été la légalisation de la consommation de cannabis.

Par exemple, en Argentine en ce moment, les femmes se battent pour que l ’ avortement soit enfin légal. Ce jour-là, des milliers de femmes ont arboré dans la rue le foulard vert symbole de la lutte pour la légalisation de l ’IVG.

Les Argentins sont majoritairement favorables à la légalisation de l ' avortement , mais le chemin est semé d'embûches au Parlement. Pour Marta Alanis, militante historique du droit à l ' avortement , le fait qu'un débat parlementaire s'installe relève du miracle.

L’Argentine deviendra-t-il le deuxième pays latino-américain à autoriser l’avortement sans conditions ? À la chambre des députés, le débat s’est ouvert le 10 avril et devrait aboutir à un vote début juin. Retour sur un sujet resté longtemps tabou. 
Le foulard vert est devenu le symbole de la campagne des Argentines en faveur du droit à l'avortement. Il rappelle le foulard des mères et grands-mères de la Place de Mai en lutte contre la dictature militaire en Argentine (1976-1982). © Raul Ferrari, Telam, AFP Le foulard vert est devenu le symbole de la campagne des Argentines en faveur du droit à l'avortement. Il rappelle le foulard des mères et grands-mères de la Place de Mai en lutte contre la dictature militaire en Argentine (1976-1982).

En octobre 2011, alors que Cristina Kirchner était triomphalement réélue à la présidence de l’Argentine, les responsables de la "Campagne pour le droit à l’avortement légal, sûr et gratuit" pensaient que l’heure de la légalisation de l’avortement dans ce pays latino-américain de 43 millions d’habitants était venue. Comment une présidente, progressiste, qui avait fait adopter deux ans plus tôt le mariage homosexuel, pourrait-elle refuser ce droit aux femmes argentines pendant son deuxième et dernier mandat ?

Carrefour: Plan de départs volontaires en Argentine

  Carrefour: Plan de départs volontaires en Argentine Carrefour a conclu un accord sur un plan de départs volontaires en Argentine dans le cadre d'une restructuration qui doit permettre de mettre un terme à trois années de pertes, a déclaré mercredi un syndicaliste. Angel Martinez, porte-parole de la Fédération argentine des travailleurs des services et du commerce (FAECYS) a dit que les salariés accepteraient un accord de départs volontaires lors d'une réunion prévue pour 17h00 GMT mais il n'a pas précisé leur nombre. © REUTERS/Eric Gaillard CARREFOUR: PLAN DE DÉPARTS VOLONTAIRES EN ARGENTINE Selon le quotidien local Ambito Financiero, citant une source anonyme, 1.

Le président Mauricio Macri vient d’autoriser l’ouverture d’un débat parlementaire sur la légalisation de l ’ avortement sans conditions. Si les débats ne devraient pas tarder à s’ ouvrir , d’abord au Parlement puis au Sénat, leur issue, elle, reste très incertaine. En effet, l ’ Argentine est un pays qui

Ce pas de plus vers l ’ avortement sans conditions pourrait représenter un grand changement dans ce pays qui se considère comme très catholique. www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/video-en- argentine - le - debat - sur - la - legalisation - de -lavortement-doit-souvrir_2700640.html.

Il a pourtant fallu attendre le 1er mars 2018 pour que son successeur, le conservateur Mauricio Macri, autorise un débat au Parlement et l’examen d’un projet de loi. À la surprise générale, le président argentin avait déclaré lors de l’ouverture de la session parlementaire : "Voilà trente-cinq ans qu’un débat très sensible est repoussé et qu’en tant que société, nous devons avoir : celui de l’avortement. Comme je l’ai dit plus d’une fois, je suis favorable à la vie. Mais je suis aussi favorable à des débats mûrs et responsables". Un vieux tabou de la société argentine était tombé.

Des parlementaires divisés, tous partis confondus

Après sept tentatives en une décennie, le débat est engagé : les députés argentins entendent depuis mardi 10 avril les arguments de 16 personnalités en faveur de la libéralisation de l’avortement et 16 autres qui s’y opposent dans le cadre de commissions parlementaires. Courant juin, ils seront appelés à se prononcer.

INSOLITE : Cristiano Ronaldo fan de l'Argentine

  INSOLITE : Cristiano Ronaldo fan de l'Argentine ​Cristiano Ronaldo va peut-être supporter une autre nation lors du prochain Mondial. Alors que la fin de la saison approche à grands pas et que la Coupe du Monde en Russie commence à tendre le bout de son nez, beaucoup de joueurs et de nations débutent leurs préparatifs. Si le Portugal de Cristiano Ronaldo ne fait pas partie des grands favoris de la prochaine édition, nul doute que les Lusitaniens pourront compter sur leur buteur maison pour aller le plus loin possible. En ce qui le concerne, outre le Portugal, le joueur du Real Madrid porte une autre nation dans son cœur, l'Argentine.

Rechercher sur tout le site : L ' Argentine ouvre le débat sur l ' avortement sans conditions. Et une centaine d'enter elles meurent des suites de l ' avortement , selon la Campagne nationale pour le droit à l ' avortement sûr, légal et gratuit.

Le débat sur la légalisation de l ’ avortement s’ ouvre enfin en Argentine . De #NiUnaMenos à #metoo, le cybermilitantisme a réussi à intéresser les médias et les parlementaires, qui débattront d’un projet de loi dès le 20 mars, sur un sujet historiquement tabou.

62 % en faveur de l’avortement légal et 20 % pour son interdiction

Selon les décomptes effectués par la presse argentine, 95 députés y sont favorables, 104 y sont opposés et 56 sont indécis ou refusent de faire part de leur position. Une majorité de 128 votants est nécessaire pour adopter une loi de libéralisation de l’IVG. Après l’Uruguay en 2012, l'Argentine deviendrait ainsi le deuxième pays latino-américain à autoriser l’avortement sans conditions.

Les enquêtes d’opinion montrent, elles, qu’une large majorité des Argentins est favorable à la légalisation sans conditions de l’avortement. Début mars, un sondage réalisé par Management & Fit pour le quotidien Clarin donnait un chiffre de 57,7 % en faveur. Une étude de l’Université Tres de Febrero donnait un résultat encore plus favorable : 62 % en faveur de l’avortement légal et 20 % pour son interdiction.

Le 10 avril, à l’extérieur du Parlement, des milliers de femmes arborant un foulard vert défilaient avec un mot d’ordre martelé lors de centaines de manifestations depuis une dizaine d’années: "Éducation sexuelle pour décider, contraception pour ne pas avorter, avortement légalisé pour ne pas mourir".

MotoGP: la pole pour Miller, Zarco 3e au GP d'Argentine

  MotoGP: la pole pour Miller, Zarco 3e au GP d'Argentine L'Australien Jack Miller a dominé samedi la séance de qualifications du Grand Prix d'Argentine, deuxième manche de la saison 2018 de MotoGP, et partira dimanche en pole position devant l'Espagnol Dani Pedrosa et le Français Johann Zarco. C'est sa première pole position pour Jack Miller (Pramac Ducati), qui était passé directement de la catégorie Moto3 à la MotoGP en 2015."C'était très mouillé, j'ai failli tomber plusieurs fois", a réagi l'Australien de 23 ans, en référence à la pluie tombée samedi sur le circuit des Thermes de Rio Hondo.En bouclant un tour de piste en 1:47.

Le débat sur la légalisation de l ’ avortement continue de faire rage, alors que l’IVG (interruption volontaire de grossesse) est autorisée, sous certaines conditions. Cliquez pour partager sur Google+( ouvre dans une nouvelle fenêtre).

Remettre en cause la légalisation de l ’ avortement n’est pas forcément le bon combat. Ouvert , qui remet le débat dans sa juste position et qui laisse toute possibilité ouverte aux personnes en difficulté par rapport à leur grossesse.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!