Sport SNCF: Berger réclame que "l'incessibilité" du groupe soit inscrite dans la loi

10:20  14 mai  2018
10:20  14 mai  2018 Source:   msn.com

SNCF: le conflit entre dans "15-20 jours décisifs", selon Berger (CFDT)

  SNCF: le conflit entre dans Une période de "15-20 jours décisifs" s'ouvre dans le conflit social autour de la réforme ferroviaire, a estimé mercredi Laurent Berger (CFDT), qui a soumis au Premier ministre 42 amendements qu'il veut voir introduire dans la loi. Interrogé sur franceinfo, M. Berger a estimé que le conflit entrait "dans une quinzaine de jours, 15-20 jours, décisifs", période pendant laquelle son syndicat "va continuer de discuter et de se mobiliser".La CFDT a proposé "42 amendements", qu'elle veut que le gouvernement "étudie" et "introduise dans la loi".

Concernant la SNCF , "c'est une forme d'alerte auprès du gouvernement" qui doit mener de vraies discussions "avant que ça aille dans tous les sens", a prévenu son homologue de la CFDT, Laurent Berger , sur RTL. Marine Le Pen: "nous nous battrons pour que la SNCF reste un service public".

La pétition réclame que les professions interdites soient réévaluées une fois par an par un groupe interministériel en tenant compte des « évolutions technologiques et Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi .

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT le 1er mai 2018 © Fournis par AFP Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT le 1er mai 2018

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a réclamé lundi que l'"incessibilité" de la SNCF soit inscrite dans le projet de loi, afin d'éviter une "vente à la découpe" du groupe public ferroviaire.

"Je demande à ce que le gouvernement dise très clairement qu'il n'y aura pas de cessibilité de quelque filiale que ce soit à la SNCF", a-t-il déclaré sur Cnews.

"Il ne faut pas" de "vente à la découpe à la SNCF", a insisté le dirigeant de la CFDT, réclamant que "l'incessibilité de la SNCF soit inscrite dans le texte de loi".

A propos de la consultation lancée par les syndicats CGT-cheminots, Unsa-ferroviaire, SUD-rail et CFDT-cheminots auprès des 147.000 cheminots, à partir de ce lundi et jusqu'au 21 mai, M. Berger a rappelé qu'il ne s'agissait pas d'un référendum, mais "une modalité d'action".

France-Berger (CFDT) voit un "risque de radicalisation" à la SNCF

  France-Berger (CFDT) voit un Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a mis en garde mercredi le gouvernement contre "un risque de radicalisation" à la SNCF si la réforme du système ferroviaire n'est pas amendée en concertation avec les organisations représentatives. Pour le numéro du syndicat réformiste, la période de deux à trois semaines qui court jusqu'à l'ouverture des débats au Sénat et aux annonces du gouvernement sur la reprise de la dette sera "décisive".

Le Premier ministre reçoit, lundi 7 mai, les syndicats de la SNCF . Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi . Entrez dans le site. Inscrivez -vous en ligne.

Cette activité inscrite sur l'agenda annuel du Crfpe, a réuni à la chambre de métiers de Sédhiou, toute la communauté éducative. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi .

Elle vise à "expliquer aux cheminots le contenu de cette réforme et discuter avec eux. Ca alimentera les discussions qu'on aura demain avec le gouvernement".

Affirmant s'appuyer sur un compte-rendu de réunion, SUD-rail a accusé dimanche le gouvernement et Guillaume Pepy d'"oeuvrer en coulisse pour privatiser et filialiser" la SNCF.

"Les trois entreprises #SNCF, #SNCFMobilités et #SNCFRéseau, sont et resteront 100% publiques et incessibles: ce n'est pas seulement une promesse, c'est ce que nous avons inscrit dans la loi votée à l'Assemblée nationale ! Nous le confirmerons lors du débat au Sénat", a répondu dans un tweet la ministre des Transportes, Elisabeth Borne.

LEAD 1-SNCF-Elisabeth Borne donne des gages à la CFDT et à l'Unsa .
Elisabeth Borne a dévoilé mercredi une série de concessions faites à la CFDT et à l'Unsa, qui ont salué en retour des "avancées" dans les négociations sur la réforme de la SNCF, perturbée depuis un mois et demi par une grève en pointillé. Fruit de discussions menées en coulisse et au ministère des Transports, ces modifications doivent être intégrées sous la forme d'amendements au texte initial de l'exécutif, dont l'examen doit débuter le 29 mai en séance publique au Sénat.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/sport/-102691-sncf-berger-reclame-que-lincessibilite-du-groupe-soit-inscrite-dans-la-loi/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!