The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport Pizzi et l'Arabie Saoudite croient à l'exploit contre la Russie

19:35  13 juin  2018
19:35  13 juin  2018 Source:   msn.com

Mondial-2018: La Russie n'a "pas eu à se forcer" pour gagner dit Pizzi

  Mondial-2018: La Russie n'a "La Russie n'a pas eu à se forcer pour gagner". Le sélectionneur de l'Arabie saoudite, Juan Antonio Pizzi, estime que c'est la mauvaise performance de son équipe plus que la bonne performance du pays hôte qui explique la lourdeur de la défaite (5-0) des siens. QUESTION: Comment analysez-vous cette défaite dont l'ampleur est assez inattendue?REPONSE: "Je ne sais pas si c'est parce que c'était le premier match ou parce qu'on jouait contre le pays hôte mais on n'a pas fait ce qu'on aurait voulu faire. La Russie n'a pas eu à se forcer pour gagner. Il faut s'en relever et oublier maintenant.

Le sélectionneur argentin de l ' Arabie saoudite , Juan Antonio Pizzi , a dévoilé les noms des 23 joueurs retenus pour la Coupe du monde en Russie , parmi lesquels ne figure pas Nawaf Al-Abed.

Pour le match d'inauguration, le pays hôte la Russie reçoit l ' Arabie Saoudite dans le Groupe A. Qui sortira vainqueur de cette rencontre ? Juan Antonio Pizzi s’est posé sur le banc mais ne connaît pas bien son groupe.

  Pizzi et l'Arabie Saoudite croient à l'exploit contre la Russie © Fournis par Goal.com

Jeudi, aux alentours de 16h, débute la Coupe du Monde et l'équipe appelée à défier la sélection hôte est l'Arabie Saoudite. Les Faucons du Désert ne partiront pas favoris de cette empoignade. Néanmoins, ils ne se présenteront pas à ce grand rendez-vous en victime expiatoire. Juan Antonio Pizzi, leur sélectionneur, l'a clamé haut et fort à l'occasion de la conférence de presse d'avant-match.

"Nous sommes très ambitieux, et notre ambition aujourd'hui est de battre la Russie, a déclaré le coach espagnol. On va se battre pour ça. À partir de jeudi (demain), notre objectif restera le même : donner le meilleur de nous-mêmes et essayer de gagner. Il y a huit-douze sélections qui ont les meilleurs joueurs au monde. Elles sont au-dessus, mais même contre eux, on va essayer de se confronter à eux à pied égal".

Pizzi : « J'espère que l'Espagne surmontera cela »

  Pizzi : « J'espère que l'Espagne surmontera cela » L'éviction brutale de Julen Lopetegui de son poste de sélectionneur de l'Espagne et son remplacement par Fernando Hierro ont occasionné un sacré boucan. Sur la péninsule ibérique et ailleurs, l'heure est au débat. À la veille du match d'ouverture entre la Russie et l'Arabie Saoudite, le coach espagnol de la sélection saoudienne, Juan Antonio Pizzi, a naturellement été sondé sur le sujet lors de la conférence de presse qui s'est tenue au stade Luzhniki.

L ' Arabie saoudite amorcera le tournoi en disputant le match d'ouverture, jeudi, face à la Russie . Gardiens de but. Yasser Al Mosailem et Abdullah Al Muaiouf lutteront pour la place du gardien partant, même si Pizzi ne semble pas encore avoir choisi qui occupera ce rôle.

La Russie et l ' Arabie saoudite soutiennent toujours l'accord de réduction de la production pétrolière conclu fin 2016 et estiment qu'il faudra en rediscuter à l 'approche de sa date d'expiration fixée à mars 2018, indique ce vendredi le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak.

La Russie et la seule sélection que l'Arabie Saoudite devance au classement. Néanmoins, ce n'est pas pour autant que les Asiatiques mésestiment leurs futurs opposants. "Le match le plus difficile c'est la Russie, a insisté l'ex-sélectionneur du Chili. Nous sommes très concentrés et nous savons que la seule façon d'obtenir des succès c'est de nous concentrer comme il se doit sur chaque match et chaque adversaire qu'on défie. Et c'est pourquoi on ne pense qu'à la Russie en ce moment".

En tant que pays organisateur, la Russie aura une pression énorme sur elle. Tout autre résultat qu'un succès lors de ce match initial la placerait déjà dans une position très laborieuse. Pizzi en convient, mais il estime aussi que la pression peut parfois avoir des répercussions positives : "je pense que toutes les équipes viennent avec de la pression. Parfois, on se crée notre propre pression. Et cela nous aide à faire du bon travail. Bien sûr, le fait de jouer contre la sélection hôte c'est particulier, mais je ne pense pas que cela une quelconque pression négative pour les deux équipes".

Mondial-2018: l'Arabie saoudite .
Palmarès

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!