The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport L’étrange conférence de presse de Kimpembé

08:10  14 juin  2018
08:10  14 juin  2018 Source:   sports.fr

Presnel Kimpembe : « La Coupe du monde, c'est la guerre »

  Presnel Kimpembe : « La Coupe du monde, c'est la guerre » Presnel Kimpembe ne jouera sans doute pas beaucoup pendant le Mondial, mais il a l'air en forme. Sagement assis derrière la grande table drapée de bleu qui sert pour les conférence de presse des joueurs de l'équipe de France, le défenseur parisien a passé en revue les sujets brûlants du moment. Premier volet, le genou de Sidibé : « Djibril il est bien, c'est un grand garçon. S'il s'est entraîné ce matin c'est qu'il sait qu'il est apte à pouvoir jouer. Je l'ai senti comme d'habitude. »Kimpembe a également évoqué le match de samedi contre l'Australie.

Réponses de quatre mots, répliques à des journalistes, remarque à un photographe un peu trop bruyant… Unai Emery, qui a annoncé son départ en fin de saison la semaine dernière, a donné

Manifeste collectif de 26 ONG de protection animale, dans le but d'intégrer la question animale dans les débats politiques de 2017.

De passage devant les micros, jeudi, Presnel Kimpembé n'avait pas grand chose à dire...

Le plus souvent à l’aise devant les micros, au point d’apparaître comme un bon client en zone mixte ou en conférence de presse, Presnel Kimpembé a cette fois laissé les médias sur leur faim. Interrogé durant une petite dizaine de minutes, le défenseur parisien avait en effet semble-t-il décidé de faire court, s’en tenant à une ou deux phrases maximum pour ses réponses ou esquivant carrément certaines questions.

KImpembe conférence de presse © Icon Sport KImpembe conférence de presse

Le départ subit de Julen Lopetegui de la sélection espagnole ? "Ce qui se passe en Espagne reste en Espagne." La mise en place tactique effectuée à huis clos à l’entraînement ? "Ce qui se passe à l'entraînement reste à l'entraînement." Les discussions répétées avec le sélectionneur tricolore ? "Ce qui se dit avec le coach reste entre lui et moi."

Bleus: Mbappé en conférence de presse ce mercredi

  Bleus: Mbappé en conférence de presse ce mercredi L'attaquant de l'équipe de France Kylian Mbappé est attendu en conférence de presse mercredi après-midi à Istra, à trois jours du premier match contre l'Australie et au lendemain d'un effrayant coup reçu à une cheville, finalement sans gravité selon lui. La pépite de 19 ans doit s'exprimer aux alentours de 17h30 françaises, ainsi que son coéquipier du Paris SG, le défenseur central Presnel Kimpembe, remplaçant chez les Bleus.Mbappé a reçu mardi à l'entraînement une semelle de l'arrière central Adil Rami qui l'a contraint à écourter sa séance.

L ' étrange conférence de presse de François Hollande - l'édito de Christophe Barbier. 08:56. Conseil national du 19 septembre - Conférence de presse de Jean-Christophe Cambadélis. 03:45. Mat Francos Got Magic - Phony Football (Preview).

Conférence de presse . Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York. après-midi M. Vuk Jeremić, Ministre des affaires étrangères de la Serbie, lors d’une conférence de presse au Siège des Nations Unies à New York.

Qu'est-ce qu'il y a ?

Presnel Kimpembe

Et lorsqu’il a été question de la décision de l’UEFA de ne pas sanctionner son club, le PSG, au sujet du Fair-play financier, Presnel Kimpembé n’a pas été plus inspiré. "Je suis un joueur de l'équipe de France, je ne suis pas là pour parler du PSG aujourd'hui." Et il en a été d’de même lorsqu’il a été invité à s’exprimer sur ses collègues de la défense centrale. "Je pense que vous les connaissez bien. Je n'ai pas besoin d'énumérer leurs qualités",a-t-il lâché.

Le tout dit dans un sourire. "Qu'est-ce qu'il y a ?", a-t-il d’ailleurs lancé, faussement étonné devant les mines circonspectes, au moment de quitter l’estrade.

Federer: "Une motivation supplémentaire" de jouer à Stuttgart .
Roger Federer, qui reprendrait la place de N.1 mondial à Rafael Nadal s'il parvenait en finale du tournoi sur gazon de Stuttgart, a estimé que cette condition était "une motivation supplémentaire", lundi en conférence de presse. "Il y a beaucoup d'enjeux. Je m'attendais à une victoire de Rafa à Roland-Garros et cela crée une situation conforme à mes prévisions. Je sais que je dois atteindre la finale pour reprendre la place de N.1 (mondiale). C'est une motivation supplémentaire", a expliqué le champion suisse âgé de 36 ans."Mais je prends chaque chose en son temps sans faire trop de projet d'avenir.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!