Sport Coupe du Monde : ces pères et ces fils qui ont joué un Mondial

19:20  07 juillet  2018
19:20  07 juillet  2018 Source:   gentside.com

Coupe du Monde 2018 : les plus gros contrats de sponsoring du Mondial

  Coupe du Monde 2018 : les plus gros contrats de sponsoring du Mondial Pour la Coupe du Monde 2018 en Russie, les marques ont mis le paquet pour habiller les plus grosses écuries. Ça coute cher mais ça rapporte gros !

La Coupe du monde de football de 2018 est la 21e édition de la Coupe du monde de football, compétition organisée par la FIFA et qui réunit les trente-deux meilleures sélections nationales. Elle se déroule en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018.

Vous commencez à connaitre la chanson, une Coupe de monde ça ne se joue pas ça se vit ! Le défenseur de Manchester City s'est d'avantage fait remarquer pour ses mauvais gestes que pour sa défense impeccable pendant ce Mondial .

Si les familles de footballeurs professionnels existent, elles sont très rares à voir un père et son fils jouer une Coupe du Monde. C'est pourtant arrivé à tous ceux-là.

Il y a les pères et fils qui ont joué ensemble le même match international. C'est le cas d'Arnor Gudjohnsen qui a été remplacé par son fils Eidur Gudjohnsen lors d'un match entre l'Islande et l'Estonie en 1996.

Un cas sans doute unique qui fait écho à une autre situation très rare : les pères et fils qui ont joué, chacun à leur époque, une ou plusieurs Coupe du Monde, LA compétition la plus importante pour les footballeurs. Un honneur pour ces familles de joueurs qui sont entrées dans l'histoire du football. Nous vous proposons d'en découvrir quelques unes.

Coupe du monde 2018 : buts, possession, rebondissements... le résumé en chiffres .
Coupe du monde 2018 : buts, possession, rebondissements le résumé en chiffresGlorieuse pour les Français, qui en sortent vainqueurs, la 21e Coupe du monde de football, en Russie, pourrait rester dans les annales comme exceptionnelle à plusieurs titres. Elle peut d’abord revendiquer certains records : record du nombre de penaltys, record du nombre de buts contre son camp, et surtout du nombre de buts marqués après la 90e minute. Le Mondial 2018 entérine des changements plus profonds, comme la faillite du jeu de possession, dont l’Espagne a fait les frais. Retour en vidéo sur les images et les chiffres inoubliables de cet événement sportif planétaire.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!