Sport Revue de presse après France-Belgique : «On est en finale», «La tête dans les étoiles»

10:40  11 juillet  2018
10:40  11 juillet  2018 Source:   sport24.lefigaro.fr

Mondial: Henry, adjoint de la Belgique, "sera content si on gagne", pense Hernandez

  Mondial: Henry, adjoint de la Belgique, Le champion du monde français Thierry Henry est désormais adjoint du sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez, "mais si on gagne il sera content aussi parce qu'avant tout c'est un Français", a estimé samedi le défenseur des Bleus Lucas Hernandez, quatre jours avant la demi-finale France-Belgique du Mondial-2018. "Tous les Français le connaissent, on sait très bien que ça a été un très grand joueur, une icône du foot", a rappelé Hernandez en conférence de presse, au lendemain de la victoire de l'équipe de France 2-0 contre l'Uruguay, en quarts de finale.

La presse nationale et régionale est en extase au lendemain de la victoire des Bleus contre la Belgique . Franceinfo a compilé les unes de presse célébrant cette qualification en finale de Coupe du monde.

Paul Pogba a dédié la victoire de la France en demi-finale de la Coupe du monde mardi 10 juillet contre la Belgique (1-0) aux jeunes footballeurs Coupe du monde 2018 : " On est en finale ", " la tête dans les étoiles " Coupe du monde 2018 : revue de presse d'un lendemain chantant.

Un seul but a suffi pour envoyer la France en finale de la Coupe du Monde. Comme son coéquipier de la défense Raphaël Varane au match précédent contre l'Uruguay, c'est de la tête que Samuel Umtiti a marqué le but décisif du 1-0, à la 51e minute. De quoi avoir «La tête dans les étoiles» pour L'Equipe, pour qui les Bleus «fantastiques de maîtrise et de stratégie», «ont étouffé la Belgique». Ce sera la troisième finale de Coupe du monde en vingt ans pour l'équipe de France, «un truc de dingue» commente le quotidien sportif. Pour Midi Libre, les hommes de Didier Deschamps sont «FORMIDABLEUS».

«Vivement dimanche!» s'enthousiasme Libération, qui a hâte de revoir sur le terrain cette équipe de France, qui affrontera dimanche à 17h, heure française, le vainqueur de l'autre demi-finale, Angleterre-Croatie, qui se joue mercredi à 20h. Et pour le Parisienqui titre «On est en finale!», il n'y a pas de doute : les Bleus «seront favoris pour le titre suprême». Pourtant, tout n'a pas été simple pour la France mardi, et «on a bien cru que les très athlétiques Diables rouges, dotés d'une impressionnante force de frappe, finiraient par dynamiter la défense des Tricolores», replace Le Monde.  Mais «le bloc français a tenu bon», continue le quotidien, pour qui les Bleus ont été «monstrueux».

France-Belgique : le duel des supporters

  France-Belgique : le duel des supporters Pour être un bon supporter, il faut chanter, danser, et célébrer le plus bruyamment possible les buts de son équipe favorite. "Les meilleurs supporters entre les Belges et les Français ? Ah, les Français mon pote", s'exclament tout sourire deux supporters de l'Équipe de France. À seulement quelques kilomètres de là, en Belgique, l'ambiance est également survoltée. "Il va falloir choisir entre la Belgique et la France" "Pour être un bon supporter belge, il faut aimer la bière et soutenir son pays quoi qu'il fasse, explique un supporter belge. L'ambiance est extraordinaire. En demi-finale contre la France, ça va être terrible", s'enthousiasme un supporter belge. Rendez-vous mardi 10 juillet pour voir qui de la France ou de la Belgique prendra l'avantage et se qualifiera pour la finale du Mondial. Pour certains, le choix s'annonce délicat. "Il va falloir choisir entre la Belgique et la France. Ça va être compliqué", lance un supporter.

C' est la Une du journal L'Équipe à consulter dans quelques minutes sur le numérique.pic.twitter.com/HefVyhQHIV. La tête dans les étoiles , les pieds dans la merde ! @UPR_Asselineau.

PARIS - France 1-0 Belgique : les Bleus en finale , les supporters font la fête dans les rues pic.twitter.com/2dDkBsEkUk. totalement justifiée étant donné le contenu du JT en question. particulièrement inquiétante pour la liberté de la presse .

Une fois n’est pas coutume, la Une du Figaromet aussi et bien évidemment à l’honneur les héros de l’équipe de France. Antoine Griezmann, Samuel Umtiti, Rafaël Varane et Paul Pogba sont euphoriques après l’ouverture du score du défenseur du FC Barcelone, «Le rêve bleu continue», titre ainsi le quotidien. «Le rêve bleu n’a jamais été aussi beau ni semblé plus réel», ajoute Guillaume Loisy, notre envoyé spécial en Russie.  Des Bleus, «Irrésistibles !» pour la Provence,  qui vont maintenant «quérir dimanche à Moscou une seconde étoile symbolisant un deuxième sacre mondial», espère Libération.

«Ils ont brisé notre rêve», la presse belge accuse le coup

De l’autre côté de la frontière, l’ambiance n’est pas la même et les médias de nos voisins belges ne cachent pas leur déception au lendemain de la courte défaite (1-0) et de l’élimination aux portes d’une première finale de Coupe du monde.

«Le chagrin des Belges», titre ainsi ce mercredi le journal Le Soiravec une photo d’un supporter des Diables Rouges mordant son drapeau de dépit. Pour la Dernière Heure, «Ils (les Français) ont brisé notre rêve», une déception illustrée par Marouane Fellaini, la tête dans les main et aux bords des larmes à l’issue de la rencontre.

Du côté de La Libre Belgique, on préfère saluer le très beau parcours de la sélection nationale avec le titre «Diable c’était bien» en référence au surnom de cette équipe belge. Le quotidien a choisi une photo d’Eden Hazard, certainement un des meilleurs joueurs du tournoi, pouce levé pour remercier les supporters du pays plat.

Thibaut Courtois, mauvais perdant et troll de compétition .
Le portier de l'équipe de Belgique Thibaut Courtois prolonge son histoire d'amour avec l'équipe de France dans la presse belge. En voilà un qui ne devrait pas passer ses prochaines vacances dans l'Hexagone. Mardi, après la défaite de la Belgique face à l'équipe de France, il avait vertement critiqué le jeu des Bleus sur l'antenne de la RTBF. «C'était un match frustrant, la France a joué à rien, a joué à défendre avec onze joueurs à 40 mètres de leur but. A joué en contre-attaque avec Mbappé qui est très vite.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!