Sport Arsenal : Et si s’était déjà l’année de trop pour Wenger ?

23:30  20 mars  2017
23:30  20 mars  2017 Source:   Sport24

PSG : L’étrange rumeur Wenger

  PSG : L’étrange rumeur Wenger Selon The Sun, le PSG aurait proposé un contrat de deux ans à Arsène Wenger. © Panoramic sport24 La rumeur disant qu’Arsène Wenger serait le prochain entraîneur du PSG court depuis des années. Dès l’arrivée des Qataris, le staff parisien a essayé de le débaucher de son poste à Arsenal. Ce mardi, The Sunaffirme dans ses colonnes que la direction parisienne aurait offert un contrat de deux ans à l’Alsacien pour remplacer Unai Emery. Un nouveau rebondissement dans ce feuilleton.

Message d'erreur. Pour accéder à cette page, vous devez être connecté : Vous êtes déjà inscrit ?

les faux rebondissements (scènes mal arrimées), un récit trop mince

sport24 © AFP sport24

Arsène Wenger va-t-il rester sur le banc d’Arsenal ? A en croire la presse britannique, la réponse est oui. Dimanche, le Daily Expressannonçait la prolongation d’un an de son contrat, qui expire en juin prochain. «Ne vous inquiétez pas, je sais ce que je vais faire la saison prochaine, vous le saurez bientôt, très bientôt»,avait de son côté lancé l’Alsacien au micro de Sky Sports samedi, après la défaite des Gunners sur la pelouse de West Bromwich (3-1). Dans la foulée, Tony Pulis, le manager de WBA en a remis une couche. «Je serais surpris qu'il parte. Pourquoi ? Parce qu'il m'a dit qu'il allait rester», a ainsi confié l'entraîneur des Baggies, dans des propos rapportés par le Daily Telegraphet le Daily Mirrorce lundi.

Les malheurs d'Arsenal réjouissent Ashley Cole

  Les malheurs d'Arsenal réjouissent Ashley Cole Depuis qu'il est parti d'Arsenal pour Chelsea en 2006, les Gunners n'ont pratiquement gagné aucun trophée. Et cela aurait tendance à réjouir Ashley Cole. © Reuters Ashley Cole Le "Arsenal bashing" est à la mode outre-Manche. Et même les anciens joueurs des Gunners, comme Ashley Cole, n'hésitent pas à se moquer ouvertement des déboires des hommes d'Arsène Wenger. Il faut dire que le latéral gauche anglais avait quitté Arsenal dans des conditions particulières, après un bras-de-fer avec son club pour rejoindre le voisin et rival, Chelsea, pendant que William Gallas faisait le chemin inverse.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication. › XV de France: la der de l ' année à Marcoussis.

Fête de fin d’ année : Abdoulaye Daouda Diallo bannit les feux d’artifice.

Si Wenger a décidé de rester, il devra pour la première fois de sa carrière composer avec la défiance de la majorité des supporters d’Arsenal. En poste depuis 1996, le Français a toujours été extrêmement soutenu par le passé. Highbury puis l’Emirates le vénérait pour les très bons résultats sportifs obtenus lors de ses dix premières années, mais également pour sa loyauté. Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Arsenal vit une saison compliquée. Seulement sixièmes de Premier League, les Gunners n’ont pas dit adieu au Big Four, toutefois ils sont mal en point dans la course à la qualification pour la prochaine Ligue des champions. En cas d’échec, ce serait une première depuis 19 ans. Pour ne rien arranger, Arsène Wenger et ses joueurs ont été une nouvelle fois piteusement éliminés dès les huitièmes de finale de C1 face au Bayern Munich (10-2, sur l’ensemble des deux matches). «J'ai toujours montré beaucoup de loyauté et ma préférence est de rester ici»,avait déclaré l’ancien entraîneur de Monaco, le 11 mars dernier. Pas sûr que les fans d’Arsenal soient du même avis.

Didier Deschamps et la tentation Kylian Mbappé

  Didier Deschamps et la tentation Kylian Mbappé Des Bleuets aux A, il n’y a qu’un pas ou plutôt un nom que le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps doit prononcer jeudi au siège de la Fédération française de football. Sur les tablettes des plus grands clubs européens, le Monégasque Kylian Mbappé sera-t-il appelé pour les deux rendez-vous du printemps face au Luxembourg (25 mars) et à l’Espagne (28 mars) ? © Fournis par Francetv sport Didier Deschamps et la tentation Kylian Mbappé Sa cote grimpe en flèche depuis le début de saison. Kylian Mbappé a tout juste 18 ans et met l’Europe en émoi.

Éleveur, Éducateur, Dresseur, Comportementaliste, Toiletteur, Handler, Pensionneur Faire de sa passion son métier L ’ année 2016 est terminée et s’ouvre le chemin de 2017.

Est-ce que Dieu aurait pardonné à Judas d'avoir trahi Jésus s'il s ' était repenti

Deux titres en douze ans

Aujourd’hui, nombre d’observateurs s’interrogent. Pour les supporters, Wenger a fait son temps. La semaine dernière, en marge du quart de finale de FA cup qui opposait les Gunners à Lincoln (D5) (5-0), des manifestations réclamant la tête du Français avaient eu lieu aux abords de l’Emirates Stadium. Déjà, lors du huitième de finale retour de Ligue des champions disputé face au Bayern (1-5), les supporters s’étaient réunis pour faire part de leur colère. Wenger s’accroche et les fans s’exaspèrent. Pour les Gunners, les dernières saisons se suivent et se ressemblent. Arsenal reste en effet sur sept éliminations consécutives en huitièmes de finale de C1 et n’a plus gagné la Premier League depuis 2004. Enfin, l’équipe entraînée par l’Alsacien n’a remporté que deux titres lors des 12 dernières saisons (FA Cup 2014 et 2015). Un maigre bilan pour un club qui bénéficie de moyens colossaux. Néanmoins, si Wenger est touché, il n’est pas encore coulé et il pourrait bel et bien repartir pour un tour.

Giroud fait (encore) taire ses nombreux détracteurs .
Auteur d’un doublé contre le Luxembourg samedi soir (1-3), l’attaquant d'Arsenal a justifié sa présence et la confiance de Deschamps après un match plein. © Panoramic sport24 Envoyé spécial au Luxembourg,« Olivier a toujours eu le dernier mot. Il a un mental hors-norme.» S’il réfléchit à une reconversion d’ici quelques années, Hugo Lloris a un bel avenir en tant que psy ou … voyant. Interrogé la veille de Luxembourg-France sur la forme de son attaquant, critiqué par certains, le capitaine des Bleus a vu juste.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!