The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport JO d'hiver 2018 : juste avant de s'élancer, une athlète reconnaît sa mère perdue de vue depuis quatre ans

13:50  18 février  2018
13:50  18 février  2018 Source:   francetvinfo.fr

A Pyeongchang, des JO d’hiver toujours aussi peu universels

  A Pyeongchang, des JO d’hiver toujours aussi peu universels Malgré un record de 92 délégations participantes, obtenu en conviant des athlètes de faible niveau, l’édition 2018 des Jeux olympiques hivernaux reste une affaire qui se joue entre une vingtaine de pays. Quatre-vingt-onze pays et plus de 160 athlètes russes réunis sous la bannière olympique : 92 délégations vont défiler ce vendredi pour la cérémonie d’ouverture des JO de Pyeongchang. Jamais les JO d’hiver n’en avaient accueilli autant, ce dont le Comité international olympique (CIO) ne se prive pas de s’enorgueillir. Mais que vaut vraiment cette universalité ? 206 comités nationaux sont adhérents du CIO, et 204 d’entre eux participaient aux JO d’été de Rio en 2016.

JO 2018 – Elle retrouve sa mère qu'elle n'a pas vue depuis quatre ans . Vendredi, Katie Uhlaender cherchait son entraîneur des yeux avant de s ’ élancer pour sa descente. Quand elle a finalement aperçu sa mère , venue la retrouver à PyeongChang.

JO - 2018 : le bobsleigh, porte d'entrée aux Jeux d ' hiver pour des nations rares. Dimanche, 18 février 2018 . JO d ' hiver 2018 : juste avant de s ' élancer , une athlète reconnaît sa mère perdue de vue depuis quatre ans . Dimanche, 18 février 2018 .

Son épreuve de skeleton sur le point de commencer, Katie Uhlaender découvre, vendredi, que sa mère a fait le déplacement depuis les Etats-Unis.

  JO d'hiver 2018 : juste avant de s'élancer, une athlète reconnaît sa mère perdue de vue depuis quatre ans © Fournis par Francetv info

Aucune médaille dans ces Jeux, mais une très forte émotion. L'athlète américaine Katie Uhlaender a eu une surprise, lors de son épreuve de skeleton vendredi 16 février. Au moment de s'élancer dans la descente, elle a levé les yeux pour glaner un dernier conseil de son entraîneur et elle a croisé le regard de sa maman... qu'elle n'avait pas vue depuis quatre ans, après une dispute. "J'ai eu l'impression de tomber par terre", a-t-elle commenté, comme le rapporte le Washington Post (en anglais).

JO-2018: Clémence Grimal, ou le pari d'un unique run en halfpipe

  JO-2018: Clémence Grimal, ou le pari d'un unique run en halfpipe Victime au cœur de l'hiver d'une insuffisance surrénale qui l'a éloignée des pistes de snowboard, la Française Clémence Grimal se présente aux JO-2018 à Pyeongchang (Corée du Sud) pour un pari fou: réaliser un seul run dans l'hiver et aller chercher le podium olympique en halfpipe. En attendant, elle s'élancera lundi en qualifications (13h30, 05h30) avec comme premier objectif de se qualifier pour la finale, programmée mardi (10h00, 02h00).

Le coup de gueule de Jacques Toubon pour défendre les droits fondamentaux des demandeurs d'asile.pic.twitter.com/7FKSSXx7mQ. JO d ' hiver 2018 : juste avant de s ' élancer , une athlète reconnaît sa mère perdue de vue depuis quatre ans https

Sa mère est en pleurs. "Je ne vais pas vous mentir, j'étais au bord des larmes. Je lui ai envoyé un bisou, raconte l'athlète au site de l'équipe américaine aux Jeux olympiques(en anglais). C'était beaucoup à encaisser à ce moment-là." Mais une course l'attend. Elle s'élance donc dans la descente. "J'étais un petit peu occupée quand même. Mais j'espérais qu'elle allait attendre", relate Katie Uhlaender.

Venue du Colorado pour recoller les morceaux

Après sa course, Karen, sa mère, est encore là. Et le jour suivant également, dans les tribunes, pour supporter sa fille, qui participe alors à ses quatrièmes Jeux olympiques. Avec toutes ces émotions, Katie Uhlaender n'a pas brillé pendant ces Jeux olympiques. L'athlète a en effet terminé 14e de l'épreuve, une place décevante après sa performance en 2014 à Sotchi (Russie), où elle avait terminé au pied du podium. Mais peu importe.

JO 2018 : combien rapportent les médailles aux athlètes français ?

  JO 2018 : combien rapportent les médailles aux athlètes français ? LE SCAN SPORT - 50 000 euros pour une médaille d'or, combien pour l'argent et le bronze aux Jeux d'hiver de Pyeongchang ?On évoque toujours les médaillés mais rarement ce que leurs récompenses rapportent. En France, ces primes sont très encadrées et fixées par arrêté ministériel puisque l'équipe de France olympique dépend du CNOSF, qui dispose lui-même d'une délégation de l'État.

Je ne peux pas lui en vouloir d'avoir parcouru je-ne-sais-pas-combien de milliers de kilomètres depuis le Colorado [Etats-Unis] pour arriver ici. La seule chose que je vois, c'est de l'amour.

Katie Uhlaender dans le "Washington Post"

Si elle savait que sa mère prévoyait un voyage vers la Corée du Sud, l'athlète ne se doutait pas qu'elle réussirait à passer la sécurité. Elle imaginait plutôt des retrouvailles après ses épreuves, et non à quelques secondes du top départ. "Sa présence ici, cette démonstration d'amour, c'est énorme. J'ai juste envie de prendre ça. C'est ma mère après tout. J'ai attendu ce moment...", a ajouté Katie Uhlaender, qui souhaite désormais renouer les liens.

"Avec ou sans médaille de bronze, ce n'est pas ce qui compte"

Aucune médaille donc, mais la sportive préfère retenir le positif. Car ces dernières années, elle a traversé une période très difficile. En 2016, elle a failli mourir d'une maladie auto-immune. Et, comme le racontait plus tôt le Washington Post (en anglais), elle a récemment perdu un ami très proche : l'athlète Steve Holcomb. Après ceci, elle l'affirme : "Avec ou sans médaille de bronze, ce n'est pas ce qui compte. C'est plutôt de profiter du moment présent, et c'est ce que j'ai fait ici [à Pyeongchang]. Je préfère partir en me disant que j'ai des tas de gens qui m'aiment et qui m'ont supportée et que le chemin jusque-là a été dingue !"

JO-2018: Björgen en or sur 30 km ski de fond, sa 15e médaille, un record .
La Norvégienne Marit Björgen a établi un nouveau record aux Jeux d'hiver en remportant dimanche sa quinzième médaille olympique, l'or du 30 km en ski de fond aux JO de Pyeongchang. Björgen, 37 ans, permet à la Norvège de terminer en tête du classement des médailles avec 14 titres et 39 breloques au total, juste devant l'Allemagne, qui compte autant de titres mais seulement 31 médailles au total.Les 39 podiums de la Norvège représentent même le record de médailles pour un pays lors d'une même édition des JO d'hiver. Le meilleur total était détenu jusqu'ici par les Etats-Unis, avec 37 à Vancouver en 2010.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/sport/-78409-jo-dhiver-2018-juste-avant-de-selancer-une-athlete-reconnait-sa-mere-perdue-de-vue-depuis-quatre-ans/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!