Sport LEAD 1-Bouygues dément discuter avec un autre opérateur télécoms

20:04  16 avril  2018
20:04  16 avril  2018 Source:   Reuters

Bouygues dément discuter avec un autre opérateur télécoms

  Bouygues dément discuter avec un autre opérateur télécoms Bouygues a déclaré lundi qu'il n'était pas en discussions actuellement avec un autre opérateur télécoms, démentant ainsi une information de presse qui a fait grimper en Bourse Altice, la maison mère de SFR. "(...) Bouygues réitère sa mise au point : comme tout acteur d'un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d'évolution du secteur des télécoms ; mais à ce jour il n'y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n'a été délivré à quelque conseil que ce soit", a fait savoir le groupe dans un communiqué.

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Le groupe TF 1 et l‘ opérateur télécoms Altice-SFR ont annoncé lundi la fin de leurs procédures contentieuses et la signature d‘un nouvel accord de distribution. La filiale du groupe Bouygues , confrontée à l‘explosion de la concurrence des chaînes gratuites, a aussi engagé

En réaction, Bouygues , qui détient Bouygues Telecom et avait mis fin, voilà presque un an, à des négociations visant à un rapprochement avec Orange, déclare ce matin qu'il “tient à démentir une nouvelle fois toute discussion avec d' autres opérateurs en vue d'une consolidation du marché

Bouygues a déclaré lundi qu'il n'était pas en discussions actuellement avec un autre opérateur télécoms, démentant ainsi une information de presse qui a fait grimper en Bourse Altice, la maison mère de SFR.

"(...) Bouygues réitère sa mise au point : comme tout acteur d'un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d'évolution du secteur des télécoms ; mais à ce jour il n'y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n'a été délivré à quelque conseil que ce soit", a fait savoir le groupe dans un communiqué.

L'agence Bloomberg avait auparavant rapporté que Bouygues et d'autres investisseurs envisageaient une offre sur SFR, et avait fait état de négociations à un stade précoce.

Altice bondit en Bourse sur un intérêt pour SFR prêté à Bouygues

  Altice bondit en Bourse sur un intérêt pour SFR prêté à Bouygues L'action Altice a bondi lundi en Bourse sur des informations prêtant à Bouygues un intérêt pour les activités en France de l'empire de Patrick Drahi.Bouygues et d'autres investisseurs envisageraient ainsi une offre sur l'opérateur télécoms SFR, dont Altice est la maison mère, selon Bloomberg, qui fait état de négociations à un stade précoce impliquant d'autres acteurs.

Discutez avec nos robots, qui vous répondront intelligemment en anglais. Un bon moyen de pratiquer son anglais. 3) Salons privés (Texte/Audio/Vidéo) Discussions en vidéoconférence avec les membres que vous aurez sélectionnés.

"Nous ne discuterons aucune proposition alternative jusqu'à ce que les conclusions de 2008 aient été appliquées à la lettre", a déclaré la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno, à Luxembourg, où étaient réunis les ministres européens de l'Environnement.

Un porte-parole d'Altice s'est refusé à commenter l'information mais a ajouté : "Nous rappelons que SFR est un de nos actifs essentiels, qui fait partie de notre projet industriel et de long terme."

En Bourse, l'action Altice a pris jusqu'à 8% après l'information de Bloomberg et a clôturé sur un gain de 5,4% à 7,998 euros.

Les autres valeurs françaises des télécoms ont suivi, le marché étant sensible depuis des mois à toute rumeur de consolidation du secteur. Orange a ainsi fini en tête de l'indice CAC 40 en gagnant 1,55% à 14,38 euros et Iliad, maison mère de l'opérateur Free, a pris la tête de l'indice SBF 120 avec un gain de 4,58% 177,10 euros.

Bouygues a cédé 0,26% à 42,21 euros. (Dominique Rodriguez, Patrick Vignal et Mathieu Rosemain)

USA: Enquête sur une entente présumée AT&T/Verizon/GSMA .
Le département de la Justice des Etats-Unis a ouvert une enquête sur une entente présumée entre AT&T, Verizon, une organisation professionnelle, et peut-être d'autres prestataires, qui aurait eu pour but d'empêcher le consommateur de changer facilement d'opérateur mobile, a déclaré vendredi une source au fait du dossier. Le New York Times, citant six personnes, écrit vendredi que le département de la Justice a lancé ses investigations il y a cinq mois à peu près sur plainte d'au moins un fabricant de matériels et d'un opérateur télécoms mobile.Le département et AT&T se sont abstenu de tout commentaire.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/sport/-92777-lead-1-bouygues-dement-discuter-avec-un-autre-operateur-telecoms/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!