Tech & Science Ces étonnants objets 3D communiquent en Wi-Fi sans avoir besoin d’énergie

18:50  06 décembre  2017
18:50  06 décembre  2017 Source:   01 Net

Des objets connectés en plastique sans batterie ni électronique

  Des objets connectés en plastique sans batterie ni électronique Une équipe de chercheurs de l'Université de Washington (Etats-Unis) a développé un mécanisme plastique simple, imprimé en 3D, qui permet de connecter des objets à internet. Et la grande innovation, c'est que pour communiquer, ils n'ont besoin ni de batteries, ni de composants électroniques complexes et coûteux. C'est la première fois que l'on parvient à établir une communication sans fil en utilisant du plastique. La mécanique fait aussi bien que l'électronique Voilà une petite révolution technologique pour les amateurs de DIY (do it yourself). Une équipe de chercheurs de l'Université de Washington (Etats-Unis) est parvenue à transmettre des informations via un réseau Wifi domestique, sans l'aide de batterie ni de composant électronique. Plus étonnant encore, c'est avec du plastique de grande consommation qu'ils ont réussi ce tour de force technologique. Ces objets connectés totalement low tech sont imprimés en 3D. Et le mécanisme permettant de les connecter à Internet est en fait constitué de ressorts, d'engrenages et d'interrupteurs en plastique. La technique employée repose sur les lois physiques de la diffusion des ondes. Une puce Wifi pour transformer l'onde en données La vidéo ci-dessus montre quelques unes des réalisations de l'équipe de Washington. Relié à une éolienne, leur petit mécanisme devient un anémomètre capable de mesurer la vitesse du vent.

Site en maintenance

Nous avons change notre domaine sur www.animalsurnet.com.

Ces étonnants objets 3D communiquent en Wi-Fi sans avoir besoin d’énergie © 01net.com Ces étonnants objets 3D communiquent en Wi-Fi sans avoir besoin d’énergie

En utilisant les propriétés de réflexion des antennes, les chercheurs de l’Université de Washington ont conçu des objets non alimentés qui interagissent avec les signaux Wi-Fi.

Imprimer un objet en 3D, cela n’a rien de nouveau. Mais créer par ce procédé un objet capable de communiquer en Wi-Fi et qui ne requiert aucune alimentation, c’est l’exploit que viennent de réaliser les chercheurs de l’Université de Washington. L’étudiant en doctorat Vikram Iyer, qui a participé au projet, indique que le but est de créer un objet chez soi, avec une imprimante 3D, qui puisse envoyer des informations utiles à d’autres appareils. Il ajoute : « Mais le gros challenge est : comment communiquer en Wi-Fi en utilisant seulement du plastique ? C’est une chose qui n’a jamais été faite avant. »

Transition énergétique : où en sont nos grandes villes ?

  Transition énergétique : où en sont nos grandes villes ? Deux ans après les Accords de Paris, le One planet summit, qui se tient aujourd’hui à Boulogne-Billancourt (92), est le sommet d’étape où de nouvelles décisions vont se prendre en faveur du climat. L’occasion de retrouver les interviews menées par la Tribune de l’énergie auprès des élus de certaines des grandes métropoles françaises sur leurs avancées en matière de transition énergétique. La Tribune de l'énergie vous propose de retrouver les interviews menées auprès d'élus de grandes métropoles.

ERREUR. - a vendre gazon canadien et français en plaque m2 et aménagement des

503 Service Unavailable. Wi - Fi Finder.

Une antenne à taille variable

Ainsi, le projet utilise un plastique composite qui contient un filament conducteur, en cuivre ou en graphène faisant office d'antenne. Grâce à un système d’interrupteur qui met en contact deux parties, cette « antenne » peut changer de taille et devient alors capable de modifier un signal Wi-Fi envoyé par un émetteur comme le montre la vidéo ci-dessous.

L'objectif est maintenant de détecter les modifications du signal Wi-Fi. Il suffit pour cela d'utiliser un récepteur (ici un appareil de mesure). Ces modifications vont témoigner d'un changement physique au niveau de l'objet : comme le montrent les différents exemples, le processus est totalement mécanique et peut se faire par exemple en tournant ou en appuyant sur un bouton. Les chercheurs de l’Université de Washington ont ainsi conçu plusieurs objets : un anémomètre, un bouton poussoir, un interrupteur et un système pour mesurer le débit d’un liquide.

Si leur découverte dépasse le simple stade de la recherche, il sera donc possible de concevoir des petits objets connectés qui n’auront besoin ni d’une pile bouton ni d’une batterie rechargeable. Par exemple, cela pourrait donner des idées à Amazon pour proposer une nouvelle génération de boutons Dash plus « eco friendly ».

Source : Université de Washington

Enedis : « Notre vocation, être au contact de tous les territoires » .
Le Salon des maires et des collectivités locales, qui s’est tenu à Paris fin novembre, a été l’occasion pour les élus d’aller à la rencontre de quelque 850 exposants. Enedis était présent parmi eux. Lors du dernier Salon des maires et des collectivités locales, qui se déroulait Porte de Versailles à Paris fin novembre, la Tribune de l'énergie a demandé à Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole, ce qui caractérise l'engagement du territoire rennais dans le processus de transition énergétique.

Source: http://fr.pressfrom.com/actualite/technologie-et-sciences/-71889-ces-etonnants-objets-3d-communiquent-en-wi-fi-sans-avoir-besoin-d-energie/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!