The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Tech & Science Une mission scientifique en route pour l'iceberg A68

20:49  21 février  2018
20:49  21 février  2018 Source:   afp.com

2012 sur TMC : des prédictions maya aux réactions de la NASA, la soi-disant année de fin du monde...

  2012 sur TMC : des prédictions maya aux réactions de la NASA, la soi-disant année de fin du monde... À L'ORIGINE, UNE PRÉDICTION MAYA "Nous étions prévenus", rappellent les quelques mots placardés sur les affiches promotionnelles de 2012. Le film de Roland Emmerich puise son inspiration d'une prophétie popularisée par le mayanisme, cet ensemble de croyances issues de la mythologie maya. Selon une interprétation moderne, le calendrier de la civilisation précolombienne arriverait à son terme fin 2012. Plusieurs chercheurs ont donc étudié les phénomènes prédits censés frapper la planète. Certains auteurs comme Lawrence E. Joseph, John Major Jenkins et Daniel Pinchbeck ont ainsi commenté plusieurs modifications terrestres possibles : changements cataclysmiques, inversion des pôles magnétiques, activité solaire hors norme, bouleversements climatiques et crise écologique Autrement dit : la fin du monde. ALERTE GÉNÉRALE Bien évidemment, de telles prédictions n'ont pas manqué d'alimenter les théories complotistes. L'événèment a engendré une résurgence de discours apocalyptiques. Partout sur les réseaux sociaux et sur Youtube ont émergé des contenus alarmistes développés par des groupuscules se revendiquant de la sphère scientifique. La campagne de marketing autour du film, sorti 3 ans avant l'année fatidique, n'a pas aidé à calmer les ardeurs.

Londres (AFP). Une équipe internationale de scientifiques , menée par le Centre de recherches britannique de l'Antarctique (BAS), a quitté les îles Malouines mercredi pour une mission destinée à étudier l'écosystème révélé par la séparation d'un méga- iceberg en Antarctique.

Une mission scientifique en route pour l ' iceberg A 68 . Cette mission est la première depuis que l ' iceberg baptisé A 68 , un géant de mille milliards de tonnes, s'est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique, a précisé le BAS dans un communiqué.

Cette photo prise le 22 novembre 2017 montre l'iceberg A68, qui s'est détaché de la plateforme glaciaire Larsen C en juillet 2017 dans l'Antarctique. AFP PHOTO / BRITISH ANTARCTIC SURVEY / ALI ROSE © Fournis par AFP Cette photo prise le 22 novembre 2017 montre l'iceberg A68, qui s'est détaché de la plateforme glaciaire Larsen C en juillet 2017 dans l'Antarctique. AFP PHOTO / BRITISH ANTARCTIC SURVEY / ALI ROSE

Une équipe internationale de scientifiques, menée par le Centre de recherches britannique de l'Antarctique (BAS), a quitté les îles Malouines mercredi pour une mission destinée à étudier l'écosystème révélé par la séparation d'un méga-iceberg en Antarctique.

Cette mission est la première depuis que l'iceberg baptisé A68, un géant de mille milliards de tonnes, s'est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique, a précisé le BAS dans un communiqué. Elle offre une "opportunité unique" d'étudier l'écosystème marin dissimulé depuis près de 120.000 ans sous l'épaisse couche de glace.

La fin de l'ISS, vers la privatisation de l'espace ?

  La fin de l'ISS, vers la privatisation de l'espace ? En annonçant la fin du financement de la Station Spatiale Internationale, dans laquelle Thomas Pesquet a passé 6 mois et demi, les États-Unis préfigurent un nouveau modèle dans l'exploitation du ciel.Le 11 février dernier la Maison-Blanche annonçait son ambition de «mettre fin au soutien fédéral direct pour l'ISS (station spatiale internationale) en 2025». Un arrêt des financements publics qui pourrait être compensé par l'arrivée de nouveaux investisseurs, une privatisation de la station internationale donc. Mais au-delà de la station, cette annonce préfigure un bouleversement dans l'exploitation du ciel.

L ' iceberg , baptisé A 68 , de 5.800 kilomètres carrés, est l'un des plus grands jamais observés par les scientifiques depuis trois décennies. Il s'est détaché de la barrière de glace Larsen-C entre le 10 et le 12 juillet après avoir commencé à bouger d'avant en arrière.

Une mission scientifique en route pour l ' iceberg A 68 . Cette mission est la première depuis que l ' iceberg baptisé A 68 , un géant de mille milliards de tonnes, s'est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique, a précisé le BAS dans un communiqué.

Et le temps presse, a fait valoir sa biologiste marine Katrin Linse, qui dirige la mission qui doit durer trois semaines.

"Il est important que nous arrivions là-bas rapidement avant que l'environnement sous-marin ne change sous l'effet de l'entrée des rayons de soleil dans l'eau et que de nouvelles espèces ne commencent à coloniser" l'espace, explique-t-elle dans ce communiqué.

Les scientifiques vont explorer la zone et prélever des animaux des fonds marins, des microbes, du plancton, des sédiments et des échantillons d'eau. Leur objectif: dresser le portrait de la vie sous la calotte de glace et ainsi disposer de repères pour observer les changements qui vont s'opérer, dans un contexte de réchauffement climatique qui inquiète les scientifiques.

Rebecca Ferguson (Mission:Impossible) enceinte : Elle dévoile son ventre rond

  Rebecca Ferguson (Mission:Impossible) enceinte : Elle dévoile son ventre rond La magnétique actrice suédoise, actuellement à l'affiche de "The Greatest Showman", a dévoilé un beau baby bump.Vêtue d'une robe Stella McCartney et juchée sur des escarpins Rupert Sanderson, la comédienne de 34 ans n'a pas caché ce baby bump qui abrite son deuxième enfant. Rebecca Ferguson, que l'on retrouvera le 1er août dans Mission : Impossible – Fallout, avait donné naissance en 2007 à son premier enfant, Isac, issu de sa relation avec son petit ami, Ludwig Hallberg, dont elle s'est séparée en avril 2015. L'identité du père de ce deuxième enfant demeure totalement secrète, comme le souhaite Rebecca Ferguson.

Une mission scientifique en route pour l ' iceberg A 68 . Cette mission est la première depuis que l ' iceberg baptisé A 68 , un géant de mille milliards de tonnes, s'est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique, a précisé le BAS dans un communiqué.

Une mission scientifique en route pour l ' iceberg A 68 . Une équipe internationale de scientifiques , menée par le Centre de recherches britannique de l'Antarctique (BAS), a quitté les îles Malouines mercredi pour une mission destinée à étudier l'écosystème révélé par la séparation d'un

Une équipe internationale de scientifiques va étudier l'écosystème révélé par la séparation de l'iceberg A68 de la plateforme glaciaire Larsen C. AFP PHOTO / BRITISH ANTARCTIC SURVEY / ALI ROSE © Fournis par AFP Une équipe internationale de scientifiques va étudier l'écosystème révélé par la séparation de l'iceberg A68 de la plateforme glaciaire Larsen C. AFP PHOTO / BRITISH ANTARCTIC SURVEY / ALI ROSE

"Le vêlage (la séparation) de l'A68 offre une opportunité sans précédent d'établir un programme de recherche interdisciplinaire dans cette région au climat fragile", a souligné le directeur scientifique du BAS, David Vaughan. "Il est temps maintenant de se préoccuper des questions fondamentales de pérennité des plateaux continentaux polaires soumis au changement climatique", a-t-il ajouté.

La formation des icebergs est un processus naturel, que le réchauffement de l'air comme des océans contribue cependant à accélérer, soulignent les scientifiques.

Or le Larsen C est situé dans l'ouest de l'Antarctique qui est une des régions du globe se réchauffant le plus rapidement.

Le périple pour atteindre la zone dégagée par la séparation de l'iceberg A68, qui mesure quatre fois Londres et 55 fois Paris, ne sera pas de tout repos, a souligné David Vaughan, soulignant que le "Larsen C est loin au sud et qu'il y a beaucoup de glace de mer dans la zone".

Pourquoi Amazon rachète la start-up Ring pour plus d'un milliard de dollars .
Amazon rachète la start-up Ring pour plus d'un milliard de dollars

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!